Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Comment faire disparaître complètement le FN des conseils régionaux ?

En modifiant une fois de plus le mode de scrutin comme l'évoque et le souhaite Christian Vanneste, en parlant de la journée de rentrée parlementaire :

"Enfin, certains ont évoqué la question du mode de scrutin, et le Président Copé a évoqué la nécessité pour les élections territoriales d’un mode de scrutin à deux tours avec le maintien des deux candidats arrivés en tête au premier tour pour le second. Je ne voudrais pas paraître accuser ce cher Président de faire du “copé-collé” systématique, mais j’avais proposé ce mode de scrutin, que j’avais qualifié de “présidentielle à tous les étages”, dès 2002 en vue des régionales de 2004. Il n’est jamais trop tard pour bien faire mais c’est un peu fatigant d’avoir toujours raison trop tôt."

Cela viserait également à empêcher la formation de coalitions de gauche au deuxième tour. Le plus simple serait donc tout simplement d'ériger l'UMP en parti unique comme celui qui dirige la Chine et avec lequel l'UMP entretient décidément un partenariat fructueux…

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. c’est bien pour avoir décelé très tôt la duplicité de Monsieur Vanneste qui se dit “catholique” tout en faisant l’éloge du mortifère Léonetti que je l’ai appelé avec justesse, “le leurre Vanneste”, qui trace a lui seul la limite autorisée par le Système en ce qui tient lieu de “liberté de de conscience”.
    Votre commentaire est tout à fait adapté, il ne faut pas rêver voir le BHV de l’UMPC s’allier avec quelque parti nouveau ou ancien que ce soit qui se présenterait comme le défenseur de la loi naturelle.

  2. Si on préfère la PS à l’UMP (ce qui me paraît tout de même contre nature, quelque mal qu’on puisse penser de certains ministres du gouvernement actuel comme Bachelot, Morano ou Mitterrand), alors oui en effet, on défend un mode de scrutin (d’arroseur arrosé pour l’UMP qui l’a conçu) qui permet le maintien du FN dans la moitié des régions. D’aucuns objecteront que la gauche a gagné avec ou sans FN. C’est vrai, mais le maintien du FN rend ce résultat inévitable, en particulier quand la dynamique électorale est favorable à la gauche.

  3. Ce genre d’idées est à la limite de l’anticonstitutionnel, puisque ça vise à donner une écrasante majorité de sièges à une liste qui n’aurait que 30% des voix, voire moins.
    Un scrutin de liste n’a aucune raison de fonctionner de cette manière, sinon donner une prime aux partis les plus gros. Et bien évidemment, en cas de passage du FN au second tour, on aurait droit à des 21 avril locaux.
    On croit rêver, d’ailleurs, car les régionales sont déjà blindées contre toute “mauvaise surprise”.

  4. N’est-ce pas le Vanneste si souvent encensé sur ce blogue ?
    Ouais, je me disais aussi, un type aussi parfait, aussi providentiel, ne peut pas l’être complètement si il est de l’UMP !

  5. Bonne remarque de “un passant”
    A yf le maintien du FN au second tour ne rend pas la victoire de la gauche “inévitable”.
    Pourquoi? parce que le FN a un grand nombre d’électeurs de gauche. On l’a bien vu aux régionales, en cas d’absence du FN aux second tour, il y a eu plus d’électeurs FN qui ont voté au second tour à gauche qu’à l’UMP.
    Il suffit de regarder les résultats de près. Les scores les plus importants de la gauche l’ont été à l’ouest de la France, là oû le FN était absent (Bretagne, Midi-Pyrénées, Limousin, Aquitaine, Poitou-Charentes …)
    A contrario dans la seule région qui a été emporté par la droite en métropole le FN était présent au second tour. Et l’UMP l’a largement emporté.
    En Ile-de-France, cette fois-ci sans le FN au second tour (contrairement à 2004) l’UMP a gagné au second tour moins de 3 points par rapport à 2004, alors que la gauche en a gagné plus de 7. La gauche a donc encore mieux gagné….
    Parce qu’il n’y avait pas de FN.

  6. A scat,
    les électeurs du FN, ceux qui votent pour la gauche, ne sont pas vraiment des catholiques.
    voter pour la gauche c’est encourager l’avortement, la cohabitation et le divorce.

  7. L’UMP parti unique c’est parfait, d’autant que le Président de la République fait appel aussi à des gens de gôche, ce qui avalise le concept de parti unique
    et quelle économie de papier, d’affiches, de discours ineptes,de promesses jamais tenues, ca serait l’idée même non plus du changement,mais CHANGER, tout court, et pour toujours

  8. Que c’est beau la démocratie, bien organisée pour faire gagner son camp, et empêcher les autres de gagner!
    Que c’est beau le système républicain qu’on change très régulièrement pour s’avantager et empêcher les autres!
    Que c’est beau la démocratie organiser pour mieux embobiner le peuple!
    David
    vous dites :”voter pour la gauche c’est encourager l’avortement, la cohabitation et le divorce.”
    C’est vrai, mais voter pour la pseudo droite, c’est quoi?

  9. @ David
    Soit les électeurs du FN votent FN, soit ils votent à gauche : mais ils ne font pas les deux en même temps. Quand ils votent à gauche, c’est qu’ils veulent punir l’UMP de les priver de leurs droits démocratiques d’avoir des élus, à cause de modes de scrutins destinés à maintenir le duopole PS-UMP.
    @yf
    Si l’UMP n’a plus la majorité, ce n’est pas du fait du vote FN et du maintien du FN au second tour qui rendrait ”inévitable”, selon vous, la défaite de cette droite UMP : ce serait tout à fait évitable si l’UMP ne refusait pas les alliance avec le FN, alors que le PS fait la part belle à un nouveau courant de gauche extrême, baptisé écologique, qui lui assure sa survie.
    La proportionnelle existe quasiment partout en Europe, sauf en Angleterre, et cela n’empêche nullement des majorités stables. Mais dans ces pays, on négocie des programmes de gouvernement pied à pied, devant l’opinion, durant des semaines, voire plus, avant de former des coalitions.
    En France, cela aurait des effets positifs : les idées et programmes seraient à nouveau le point central de la politique, et non les partages de sièges, présidences, vice-présidences, et prébendes.

  10. Premièrement, Vanneste est un homme de grande valeur, effectivement souvent relevée sur ce blog : ne tirons pas sur le pianiste, même s’il fait une fausse note.
    Secondement, si l’UMP s’alliait au FN, le profil politique des régions serait différent, c’est évident. Mais la F…M… bloque toute possibilité !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique