Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Comment encourager les jeunes à ne rien faire

Lu sur Valeurs actuelles :

"Depuis le 2 octobre, le gouvernement expérimente la “garantie jeunes”
: 434 euros par mois, versés dans un premier temps à 10 000 jeunes sans
emploi et ne suivant aucune formation
, sélectionnés dans dix
territoires pilotes, choisis parmi les zones les plus sensibles où les
“décrocheurs” sont les plus nombreux. Cette allocation est censée
permettre l’insertion professionnelle des jeunes les plus précaires, les
“Neet” (Not in Education, Employment or Training selon
l’acronyme anglais). La garantie jeunes est cumulable avec des revenus
d’activité plafonnés, et doit être obligatoirement assortie d’un
accompagnement personnalisé vers l’insertion. Jusqu’à présent tous les
gouvernements s’étaient refusés à accorder le RMI (devenu le RSA socle
en 2008) aux moins de 25 ans pour que des jeunes ne s’installent pas
dans l’assistanat dès leur sortie du système scolaire
. […]

La première année, 10 000 décrocheurs bénéficieront de cette
mesure pour arriver à 100 000 la troisième année. Coût pour les finances
publiques : 30 millions d’euros en 2014 et de 500 à 600 millions à
partir de 2016
. En considérant qu’il y a, en France, 900 000 jeunes de
18 à 25 ans disparus des écrans radar,
c’est-à-dire sortis du système scolaire, de toute formation, sans
emploi et pas même inscrits à Pôle emploi, ce sont plus de 5 milliards
d’euros qui leur seraient ainsi versés si, à terme, ils devenaient
éligibles à cette nouvelle allocation !
Le jeune sélectionné s’engage de
son côté à déclarer ses ressources chaque mois et à respecter toutes
les prescriptions de la mission locale : suivre une formation,
participer aux groupes de travail, accepter les expériences
professionnelles, rechercher un logement, recevoir des soins médicaux
(payés par la CMU). Rien ne dit aujourd’hui que les entreprises
accepteront de prendre ces jeunes, même pour de courtes périodes.
[…]"

Partager cet article

10 commentaires

  1. Vous devriez rajouter que les allocations familiales pour une famille de 4 enfants représentent 458,02 euros.
    Et l’allocation versée au parent qui s’arrête de travailler pour élever son enfant jusqu’à trois ans est de 388,19 euros (si le foyer perçoit l’allocation de base).

  2. Quelle erreur fondamentale de subventionner les chomeurs plutot que de subventionner l’emploi.
    Dépensons ces 600 ME pour aider les PME à exporter par exemple !

  3. Et si ça ne marche pas ce sera la faute aux méchantes entreprises qui ne jouent pas le jeu.
    On mettra donc en place une nouvelle taxe pour les entreprises non citoyennes qui n’embauchent pas ces cassos’…

  4. Le retour du clientélisme en force.
    O tempora ! O Mores !
    Res publica delenda est.

  5. Valeurs actuelles : Garantie jeunes, la prime “glandouille”
    Les agriculteurs sont les parents pauvres du système des retraites ; ils reçoivent en effet de très faibles pensions, même lorsqu’ils ont cotisé tout au long de leur carrière. Depuis 2009, le gouvernement a instauré un minimum vieillesse pour les agriculteurs. La moyenne nationale des retraites s’établissait fin 2012 à près de 800 euros pour les hommes, à seulement 550 euros pour les femmes. Tous ont vu calculer leur pension sur l’ensemble de leur carrière, et non sur les vingt-cinq dernières années, comme dans les autres secteurs du privé, ou sur les six derniers mois pour le secteur public. En prenant sa retraite à 63 ans, un exploitant touchera moins de 700 euros par mois, après avoir travaillé

  6. J’espère que le jeune respectera la prescription consistant à voter pour la gauche…
    Rire jaune

  7. C’est tout simplement du sabotage !

  8. Et si on rétablissait le service militaire histoire de remettre les jeunes dans le droit chemin et de leur apprendre le goût de la vie et de l’aventure ?

  9. Ca ne fait rien. L’etat prendra l’argent aux epargnants. Lesquels se vengeront en votant UMP, lequel continuera l’engloutissement de la France.

  10. Avec sa ils vont faire remonter le Pays,ils ferait mieux de le apprendre la fable de Monsieur De La Fontaine UN RICHE LABOUREUR ETC………..Il n’y a que le travail qui paye et qui le veut en trouve,le travail n’est jamais tombé du ciel tous seul,même dans les 30 glorieuses.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]