Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

“Quand des étrangers entrent massivement en force dans un pays, ça s’appelle une invasion”

Partager cet article

9 commentaires

  1. Non, c’est le gouvernement qui les laisse entrer. Le problème n’est pas les immigrés mais les immigrationnistes. Ceux-ci sont Français et élus.

  2. PREMIER STADE : on nous supprime les frontières et le contrôle qui va avec , les « migrants » sont chez nous chez eux !
    DEUXIEME STADE : on va nous obliger à supprimer serrures et verrous dans nos logis : il sera normal qu’un « migrant » ayant faim vienne taper dans notre réfrigératezur et s’il a sommeil, qu’il vienne se glisser dans nos draps pour piquer un juste roupillon.
    C’est beau la démocratie assaisonnée aux droits de l’homme !

  3. j’approuve , c’est ce que je rabâche depuis des décennies

  4. Il va falloir tenir encore HUIT MOIS !

  5. Un exemple d’invasion : les forces spéciales britanniques qui, depuis l’Irak, viennent de pénétrer en territoire syrien sans avoir eu l’accord du gouvernement légitime de Syrie :
    http://www.bbc.com/news/uk-37015915

  6. bonjour
    l’ancien roi du maroc l’avait annoncé ,nous ne sommes pas envahi par traitrise!!! ils prendrons le ventre de nos filles.maintenant c’est fait !!et alors que fait on??a quand la remigration….

  7. Reine Isabelle la Catholique, de grâce, revenez nous guider pour notre “reconquista” !

  8. une seule solution : REMIGRATION

  9. J’approuve entièrement le commentaire de Vendôme.
    Mais savez-vous que nous en sommes déjà au second stade : en effet, il est tout à fait possible à un « migrant » ou d’ailleurs à tout autre personne de pénétrer chez nous, de piller notre réfrigérateur, de vendre nos meubles et de nous faire payer ses factures d’eau, de gaz et d’électricité :
    En effet, si quelqu’un force votre serrure ou utilise une ruse quelconque pour pénétrer chez vous en votre absence pour s’y installer et agir comme je viens de le dire, vous n’avez que quarante-huit heures pour réagir : en effet, au bout de quarante-huit heures, il est réputé l’occupant légitime du logement, si vous essayez d’y pénétrer, à plus forte raison d’en reprendre possession, vous êtes coupable d’effraction et condamnable (amende, prison, dommages et intérêts). Vous conservez l’obligation de payer toutes les factures des abonnements pris à votre nom si l’intrus n’a pas l’amabilité d’en souscrire à son nom…
    Tant pis pour vous si, difficile à joindre, vous n’avez pu, faute d’être au courant, prendre les mesures nécessaires pour empêcher le squatter de s’incruster avec le droit de son côté.
    D’ailleurs, les 48 heures sont souvent stérilisées, parce que l’envahisseur a pris la précaution de se faire écrire du courrier à votre adresse (il suffit pour cela d’écrire sa propre adresse au crayon pour recevoir le courrier, puis de gommer et de remplacer son adresse par la vôtre) bien avant d’opérer son invasion : il prouve ainsi qu’il était dans les lieux depuis plus de 48 heures dès la première minute de son invasion.
    Il y a d’ailleurs des associations qui prétendent militer pour le “droit au logement” pour organiser cette façon de stériliser les 48 heures utiles : elles se chargent d’écrire les courriers, de souscrire un abonnement au téléphone à votre adresse et elles ne manquent pas de faux témoins pour attester que les intrus sont chez vous depuis des jours ou des semaines…
    Bizarrement, pas plus que les associations qui aident les migrants clandestins à éviter les conséquences légales de leurs infractions, ces associations ne sont jamais poursuivies. Mieux, elles sont souvent subventionnées, par l’État et par des communes de gauche…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]