Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Comment aller à la messe…

Comment aller à la messe…

Une bonne synthèse reçue d’une lectrice :

1. Le juge des référés a précisé que […] toute personne puisse se rendre dans une église proche de son domicile sans condition de distance et en cochant, dans l’attestation de déplacement, la case « motif familial impérieux ».

2. Mgr Aillet :

« Rien n’empêche les prêtres de célébrer la messe dans les lieux de culte qui restent ouvertes et rien n’empêche les fidèles d’entrer dans les églises individuellement. C’est l’organisation de cérémonies religieuses qui est suspendue… »

3. Rien n’empêche les prêtres de célébrer la messe dans des lieux privés. Le décret du 29 octobre ne concerne que les “établissements de culte” (art. 47) et les “lieux ouverts au public” (art. 3).

4. Rien n’empêche non plus les prêtres référents de célébrer la messe dans les chapelles des établissements scolaires catholiques – aussi longtemps que mesures de distanciation et gestes barrières y sont respectés, et que seule la communauté éducative et les élèves y ont accès.

5. Du reste, il est possible de déclarer l’organisation d’un culte sur la voie publique. Si des mesures concrètes telles que masques et distances sont prises, il n’y a aucun moyen légal d’empêcher la célébration de la Sainte messe… La manifestation ce matin à Nantes avait été déclarée en préfecture.

Partager cet article

17 commentaires

  1. Encore faut-il trouver des prêtres courageux !

  2. Merci à Mgr Aillet, mais on aimerait que nos Evêques fassent de même !!!!

  3. C’est vrai que l’Oncle Créon n’a pas pensé qu’il y a encore des écoles ouvertes qui peuvent avoir la messe quotidienne.

    A tout cela s’ajoute inflation de servants de messe et autres personnels dans les églises ces dernier temps.

    C’est fou toutes “les personnes qui peuvent être regardées comme relevant du personnel” de certains lieux de cultes 😉
    De l’assistant Porte-Navette à l’Aide-Sacristine, en passant par la dame des pots de fleurs et Pépinot qui tourne les pages du pupitre pour la Chorale pléthorique. Sans parler de ces nombreux telediffuseurs de cérémonies qui ont souvent des pannes de smartphones et autres problèmes techniques…

  4. Il ferait beau voir que nos dictateurs interdisent des cultes Catholiques célébrés dans l’espace public quand la “grande prière” bloque, en toute impunité, de nombreuses rues tous les vendredis.
    “En même temps”, cela démontrerait, de façon indiscutable, la volonté de JUPITER et de ses séides de détruire les racines chrétiennes de la France et de leur substituer la RATP…

  5. Allons dans nos églises, le dimanche matin aux horaires habituelles, qui sait, peut être que notre Curé sera alors en train de célébrer la messe…

    • Et il vous mettra dehors, et fermera les portes à clés.
      C’est en tout cas ainsi qu’ils ont procédé lors du premier confinement. Tant que eux pouvaient célébrer, les ficèles étaient justes bon à payer la quête via smartphone…

  6. Tous les évêques n’ont pas la même vision que Mgr Aillet. Je me suis rendu aujourd’hui à la messe dans une abbaye. L’Eglise était fermée au moment de l’office. Par chance j’ai croisé le prêtre qui m’a laissé entrer, mais il m’a été signifié que le diocèse était très ferme sur l’interdiction de la messe aux fidèles et que je ne pourrais donc pas revenir tant que durerait le confinement.
    J’ai pu assister à la messe Deo gratias.

  7. On se croirait au Vietnam, ou en Pologne sous Jaruzelski, à devoir ruser avec la loi.

  8. Comment expliquer le legalisme de nos eveques dans leur immense majorite? Seuls surnagent quelques personnalités. Y aurait il quelque accord financier qui expliquerait cette mise au pas? Les retraites des clercs par exemple?

  9. Encore une solution: le prêtre célèbre la Messe en direct par internet (Zoom, Youtube, …..).
    A l’issue de celle-ci, il se rend à l’église pour donner la communion aux fidèles qui rejoignent (individuellement, bien sûr)l’église paroissiale…..pour un temps de prière personnelle….

  10. Bonjour. Merci de nous avoir indiqué le “motif familial” pour aller à l’église sans condition de distance et de temps. Car c’est vrai, on va rendre visite à notre frère qui est confiné dans une boite fermée à clé sans fenêtre… Expliquer cela à un policier athée semble difficile. Pourtant maintenant que l’on promeut la parentalité d’amour plutôt que la parentalité de sang, pourquoi on ne pourrait pas promouvoir la fraternité d’Amour ? Bien à vous.

  11. pnfo, vous m’avez fait sourire ? Mais en fait il pourrait nous suivre (ce policier) auprès de ce Frère enfermé dans une Boîte sans fenêtre et hop du coup un peloton de gendarmes à l’Eglise pour rendre visite à ce Frère abandonné de tous ! EXCELLENT !!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services