Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Combien gagneraient les mères au foyer ?

Combien gagneraient les mères au foyer ?

Si leurs tâches journalières étaient rémunérées ?

Le portail de mise en relation des professionnels ProntoPro a calculé le salaire que toucherait une mère au foyer si  leur travail était rémunéré.

Premières questions : Quels sont les métiers d’une mère au foyer ? Afin de calculer le salaire d’une mère, l’étude a pris en compte toutes les activités effectuées à l’intérieur et à l’extérieur du foyer par une maman.

Les chercheurs de cette petite étude se sont ainsi amusés à lister les métiers et à calculer la fréquence de  leur réalisation dans le mois. Ils y ont affecté le salaire horaire correspondant, sans oublier de défalquer les heures faites par le papa.

    • Aide-ménagère: 3 heures par semaine,
    • Personal shopper : une fois par mois ;
    • Cours particuliers : 2 heures par semaine ;
    • Chef pâtissier : deux fois par mois ;
    • Chef cuisinier: 5 dîners en semaine et 3 repas le week-end
    • Nutritionniste: une fois par mois
    • Life coach: une fois par mois
    • Chauffeur privé: 14 heures par semaine
    • Animateur: deux fois par semaine

Eh bien, selon ProntoPro, le salaire mensuel moyen serait égal à 6 400 euros net par mois soit cinq fois le SMIC. Soit le salaire d’un cadre supérieur ou d’un chef d’entreprise.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! Merci pour ce petit cadeau de fête des mères !
    On pourrait encore ajouter des tâches non citées dans l’article et plus immatérielles comme : écouter et transmettre, consoler, rassurer, soigner les bobos du corps et de l’âme, créer des liens dans et autour de la famille… Cela demande du temps et de la disponibilité quoi qu’on en dise.
    Et dans le concret : jardinage, ravitaillement, recyclage, horaires 24/24…
    Tout cela pour entendre des remarques condescendantes voire méprisantes : “toi qui ne bosses pas…” ou “les mères qui ne travaillent pas…”
    A l’époque du fric tout puissant, y compris chez les cathos, les mères qui donnent la priorité à l’éducation de leurs enfants sont très dévaluées. C’est gagner moins pour donner plus, un choix délibéré d’appauvrissement matériel (relatif, grâce au dévouement du conjoint qui reçoit une rétribution pour son travail professionnel, mais bien réel tout de même !) pour une plus grande richesse humaine. Un peu comme le sacerdoce.

  2. Eh ben dis donc!
    En tant que mère au foyer, je suis touchée…mais je pense qu’en France il n’y aura jamais rien pour les femmes au foyer (ni contributions, ni aménagement sur la retraite,…).

  3. C’est même sous-estimé, car les cours particuliers prennent plus de temps avec les jeunes enfants, le nombre de repas est faible car il y a également les déjeuners….. . Egalement oublié, infirmière, psychologue….Cet amusant calcul n’indique pas le nombre d’enfants de la famille, car avec une famille nombreuse, les tâches augmentent. J’ai toujours été partisans d’un salaire pour les mères (“100 travail”) au foyer car souvent l’argent gagné par les mères travaillant à l’extérieur permet de payer la garderie, la nounou, laissant le soin de l’éducation à un tiers alors que les enfants ont énormément besoin de leur mère.

  4. Information précieuse, à relayer systématiquement. Non, une mère au foyer (ou un père au foyer, car ça existe aussi) n’est pas en vacances perpétuelles, DONC ELLE TRAVAILLE, actuellement de manière totalement bénévole. Au fait, qui donc dans notre actuel gouvernement, a récemment suggéré qu’il fallait trouver un moyen de gratifier le bénévolat…

  5. En tant que père au foyer (et pourtant catholique traditionaliste…comme quoi!), marié et ayant quatre enfants, dont un souffre d’une lourde infirmité, je suis heureux de constater que VIRTUELLEMENT mon travail au quotidien, pourrait faire sonner un peu plus le porte-monnaie familiale.

  6. Aide ménagère : 3 heures par semaine?
    plutôt une heure pas jour; ranger, laver, repasser et ménage.

    le plus important à l’écoute des enfants, un vrai chef d’entreprise qui doit tout gérer au même temps.

  7. Excellent ! Mais il me semble que certaines tâches ont été sous-estimées en temps notamment.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services