Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Combien de voitures brûlées en France ?

Le député Jacques Bompard appelle l'attention du ministre de l'intérieur sur le nombre de voitures brûlées en 2013 :

"Généralement bon indicateur des violences urbaines, les études sur le nombre de voitures brûlées sont parfois aléatoires : l'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales affirme qu'il y a eu, en 2013, 34 441 véhicules incendiés dans notre pays alors que les pompiers en déclarent 58 000. Selon l'ONDRP, il y a eu une baisse de 25 % de ces délits. Certes, mais en comparaison avec le Royaume-uni, c'est bien faible. Outre-Manche en effet on constate, entre 2003 et 2013, une baisse importante d'environ 73 %. La différence de méthodes et de moyens expliquent cette différence. Comme le rappelle justement Alain Bauer «quand un délinquant est arrêté pour de tels faits en Grande-Bretagne, les Britanniques ne lui garantissent pas, comme trop souvent en France, l'excuse absolutoire. Il va en prison où les places sont suffisantes ». Il lui demande donc si, avec sa collègue Mme la ministre de la justice, il compte réétudier la politique du Gouvernement et s'inspirer en la matière de la politique britannique."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Les professionnels de la location d’automobile détiennent des chiffres autrement conséquent (qui leur sont communiqués oralement par les services de l’Intérieur).
    La falsification des données de la délinquance sera-t-elle un des prochains scandales à éclater ?

  2. bompart :president !

  3. Non. On vante les méthodes anglaises selon une géométrie variable dont le sens reste obscur… En matière de lutte contre les violences urbaines, on ne va pas les copier.

  4. L’observatoire de la délinquance comptabilise 34 441 voitures brûlées et les pompiers 58 000 ?
    L’explication de cette importante différence peut s’expliquer facilement:
    Les autorités – pour mieux tromper l’opinion publique – comptabilise le nombre de sorties de sorties de secours des pompiers,tandis que les pompiers eux déclarent le nombre de voitures “réellement détruites “par le feu ,ce qui n’est pas du tout pareil .
    Explication : les pompiers sortent une fois et éteignent une seule voiture.
    En cette circonstance le chiffre de la sortie correspond pile poil au chiffre de voiture détruite.
    En revanche ,les pompiers sortent une fois mais éteignent non plus une, mais 2 ou 3 voitures ,ce n’est plus du tout semblable au cas précédent.
    Or ,cette façon de procéder est malsaine et orientée car elle ne reflète absolument pas la réalité comme on peut le constater.
    La seule façon de connaître la vérité est de s’adresser aux compagnies d’assurances ,qui elle connaissent exactement le nombre exact.

  5. Attention, le décomptage républicain compte les nombres d’incendies de voitures, pas le nombre de voitures qui brûlent… et donc lorsqu’une voiture brûle, en général, il y a en une ou deux autres touchées à côté…
    Pour les pompiers, le décompte est celui des interventions. Beaucoup de voitures brûlent dans les campagnes sans intervention de leur part…
    À la louche, j’estime que le chiffre de 100 000 voitures brûlées par an ne doit pas être incongru…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique