Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Coma : les soins d’éveils ne peuvent être qualifiés d’inhumains ou dégradants

Lu sur Gènéthique :

"Plongé dans le coma depuis juillet 2013, un patient a été transféré de l'hôpital de Colmar à celui de Strasbourg, le 2 avril dernier, pour tenter de le réveiller. Selon l'équipe médicale, le patient réagit à certaines stimulations de son environnement et peut ressentir des émotions, soulignant ainsi qu'une "amélioration notable" de son état "peut être envisagée". Cependant, son épouse s'y est opposée, invoquant une "obstination déraisonnable".

Dans une décision rendue ce mardi 8 avril, le tribunal administratif de Strasbourg a autorisé les médecins à tenter de réveiller le patient, déboutant ainsi l'épouse de ce dernier. Selon le tribunal, les "soins d'éveils" qu'envisagent le service de neurochirurgie du CHU de Strasbourg "ne peuvent être qualifiés d'inhumains ou dégradants", d'autant que "dans le service, le patient pourra bénéficier des soins palliatifs qui ne porteront pas atteinte à 'sa dignité' ". En outre, poursuit le tribunal, "tenter des 'soins d'éveils' ne 'remet pas en cause la mise en oeuvre éventuelle' de la loi Léonetti de 2005 sur l'arrêt des traitements visant à un 'maintien artificiel' de la vie' ". Et selon l'équipe médicale, "si la situation devait évoluer défavorablement, toutes les options resteraient ouvertes, même un arrêt des soins' ". 

Partager cet article

7 commentaires

  1. On devrait être plus sensible avec les gens dans le coma. Je me rappelle du témoignage de cette femme dans le livre « une larme m’a sauvée » racontant les discussions entre le médecin et son mari, le médecin disant que sa femme est comme un légume et qu’il faudrait penser au don d’organes. Le seul problème est que le légume en question a tout entendu, tout ressenti, y compris la souffrance de son mari et encore pire pour le personnel soignant de l’hôpital, s’en est souvenu.

  2. en banalisant une compassion (fausse) sur des cas exceptionnelles, petit à petit s’installe l’idée que la Vie, notre vie, dépend uniquement de la décision de quelques uns , ces quelques uns injustement nommés « la société » .
    Aujourd’hui l’attaque se fait contre ceux qui ne peuvent se défendre , mais demain ?

  3. Il l’a échappé belle Schumacher !!!!!!

  4. Héritage ?…

  5. “son épouse (…) invoqu[e] une « obstination déraisonnable »”
    On aimerait être certain que ce couple est marié sous le régime de séparation de biens, et que l’on essaie pas de hâter l’ouverture d’une succession.
    Pas d’enfants? S’il y en a, quelle est leur position?

  6. Dans les 10 commandements il est marqué:
    « TU NE TUERAS POINT! »
    C’est assez clair, non?
    De plus, la vie humaine ne se dégrade pas. Ou elle est ou elle n’est plus. C’est tout ou rien et il ne peut y avoir qu’un seul changement d’état avec impossibilité de revenir en arrière. Personne ne peut forcer ce changement d’état irréversible sous prétexte que cette vie se soit dégradée car cette notion n’a absolument aucun sens. La vie c’est 100% ou 0% et rien d’autre. Pensez-vous qu’on puisse être vivant à 90,80,60,45,30, ou 2%? Et à quel pourcentage aurait-on le droit de dire que là c’est pareil que zéro? Jamais! Cela n’a aucun sens! La vie c’est toujours du 100% pour tous les êtres vivants. Point barre!

  7. Bientôt comme on les supprimera on ne pourra plus tenter de les réveiller…
    D’ailleurs cela n’a aucune espèce d’importance car il y a certains domaines ou les progrès scientifiques sont sans intérêts semble t’il…
    L’amour et la charité de « l’épouse » me vont droit au cœur quelle femme d’exception !
    J’imagine que le remplaçant est déjà en place…

Publier une réponse