Colloque à l'assemblée nationale le 28 janvier : "France qu'as tu fait de tes libertés?"

Un colloque se tiendra lundi 28 janvier à l'Assemblée nationale à l'initiative de Jacques Bompard, député du Vaucluse" et Paul-Marie Couteaux (SIEL). Voici un extrait du communiqué de Jacques Bompard :

Bompard"(…) la droite nationale française estime urgent de remettre la question des libertés au centre du débat politique : alors que la liberté s'inscrit depuis deux siècles sur tous les édifices publics, jamais les libertés n'ont été aussi bafouées par la volonté de détruire tout ordre traditionnel. Il n'est pas admissible qu'une certaine gauche d'inspiration libertaire se la soit appropriée depuis trente ans alors qu'elle les piétine, qu'il s'agisse de la liberté d'expression, de la liberté religieuse, des libertés économiques, des libertés universitaires et des multiples façons par lesquelles s'exprime la fidélité à notre civilisation.

L'après-midi sera ouverte par Jacques Bompard, député-maire (Ligue du Sud) d'Orange, et Karim Ouchikh, président exécutif du SIEL, puis conclue par Paul-Marie Coûteaux. S'exprimeront notamment Gilbert Collard (député RBM) Xavier Lemoine, maire de Montfermeil (UMP) (…)

Cette rencontre s'inscrit dans la préoccupation du SIEL, partagée par Jacques Bompard, de la nécessaire Union des droites en vue de la grande réforme intellectuelle et morale qu'attend notre pays."

Parmi les intervenants, sont également annoncés, entre autres, Roberd Ménard et Tugdual Derville.

4 réflexions au sujet de « Colloque à l'assemblée nationale le 28 janvier : "France qu'as tu fait de tes libertés?" »

  1. P.R.

    Oui la gauche piétine la liberté d’expression, de la liberté religieuse, la liberté économique, la liberté scolaire, la liberté universitaire. Il faut dénoncer l’emprise de l’étatisme qui étouffe la nation et l’affaiblit.

  2. PG

    Union des droites : bravo.
    Cela suppose une plate-forme minimale, car comment s’allier sur des divergences fondamentales ?
    Par leur héritage intellectuel et avec la doctrine sociale de l’Eglise, s’ils s’engagent en politique, les catholiques français peuvent contribuer à créer ce socle moral, politique, économique et social.

Laisser un commentaire