Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Clôture de l’enquête de béatification du professeur Lejeune

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

L"Le diocèse de Paris termine l’enquête diocésaine de la cause de béatification du professeur Jérôme Lejeune. La clôture de l’enquête sera solennisée par une session publique, le 11 avril à la cathédrale de Paris, suivie des vêpres solennelles présidées par le P. Jean-Charles Nault, abbé de l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille et postulateur de la cause, ainsi qu’une « messe pour la Vie », à 18h30, présidée par Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris.

Le 11 avril sera le mercredi de Pâques. Rappelons que le Pr Lejeune est mort le jour de Pâques 1994 – le jour où la (culture de) vie remporte la victoire sur la (culture de) mort."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Petite question car je n’ai pas vu de précisionsà ce sujet : si le Pr Lejeune est en cour de béatification, c’est qu’il a donc déjà été proclamé serviteur de Dieu puis Vénérable ? Je n’en ai pas le souvenir.
    Merci à celui qui pourra me(nous)renseigner
    [Il est Serviteur de Dieu, mais pas encore Vénérable car nous ne sommes qu’à la fin du procès diocésain.
    A la fin du procès diocésain, l’ensemble des documents est envoyé à Rome, à la Congrégation de la Cause des Saints. Si, à l’issue de ce procès romain, l’héroïcité des vertus de la personne est prouvée, celle-ci est déclarée vénérable. Un miracle doit ensuite être reconnu pour que la personne soit déclarée bienheureuse.
    MJ]

  2. Déo Gratias

  3. Ne fût-ce que par sa charité inlassable à prendre des coups tout en persévérant à promouvoir le respect de la Vie , le professeur Lejeune incarnait le triomphe de la vie sur la mort.
    Ceux qui ont eu la chance de le rencontrer auraient grand tort de ne pas honorer sa mémoire en maintenant ,chacun à son échelle , fût-elle bien plus modeste, son combat glorieux.

  4. Le plus curieux dans cette béatification est que l’action du docteur Lejeune aura surtout servi à l’amélioration du dépistage de la trisomie qui a conduit au massacre des trisomiques à naître. […]
    [Voir ici :
    “Mais Jérôme perçoit, d’abord dans le corps médical américain, un courant qui préconise la suppression par l’avortement des malades à naître. Il voit avec frayeur quels risques sa découverte vient d’engendrer pour les bébés trisomiques. Pour combattre cette forme de racisme, l’appel à la réalité expérimentale lui paraît une arme décisive. Elle montre, en effet, aux esprits non partisans, qu’il n’est pas permis de regarder comme étrangers à l’espèce humaine des êtres qui, biologiquement, font partie de cette espèce : l’embryon est un homme.”
    http://amislejeune.free.fr/textes/biographie.html#start_page
    MJ]

  5. Merci à MJ pour l’information. Pour info, une messe sera célébrée à ND de Paris à l’occasion pour les 18 ans de son départ, le mercredi 11 avril à 2012. Prions pour lui, sa famille, son oeuvre et les miliiers de malades qu’il a soignés.

  6. Noe,
    Personne ne peut le lui reprocher. Il a immédiatement dénoncé les volontés eugénistes de ses collègues dans un discours célèbre qui lui a coûté son prix Nobel.
    Pouvait-il deviner que le monde scientifique avait été perverti à ce point?
    Pour moi, il est déjà un saint même si je m’en remets au jugement de l’Eglise.

  7. À Robert
    pour sûr, c’est un saint, par le seul fait qu’il a sacrifié ponts d’or et Nobel à sa conscience !

Publier une réponse