Bannière Salon Beige

Partager cet article

Clotilde Noël : Face au handicap, jusqu’à risquer l’infini

Pro-vie / Vidéos

Quand on est la maman d’une famille de 6 enfants et que l’on a adopté un enfant trisomique, on peut raisonnablement s’arrêter là. Mais Clotilde Noël et son mari pensent que plus on se donne, plus on reçoit. Ils ont entamé une nouvelle procédure pour adopter deux autres enfants porteurs d’un handicap physique profond. Démarche remarquable ou scandale ? Clotilde Noël s’explique dans un entretien-vérité sur TV Libertés. A la découverte de celle qui veut risquer l’infini !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Comment cela pourrait il être un scandale ? Aux yeux du monde individualiste certes…
    L’amour véhiculé dans cette famille est tellement beau ! Quelle chance pour ces enfants de tomber dans ce nid douillet…
    Merci Clotilde pour cette folie qui vous habite et qui bouscule nos mentalités !

  2. A-t-on le droit de faire porter pour toujours aux enfants (normaux) le poids des beaux sentiments des parents? Jamais ils ne pourront vivre comme les enfants ordinaires. Offrir dans la joie le handicap envoyé par Dieu dans sa famille : magnifique. Adopter des enfants handicapés quand on n’a pas pu avoir d’enfants : admirable. Imposer à une famille actuelle, avec le poids que représente déjà l’etiquette chrétienne pour un petit catholique aujourd’hui en France, de petits étrangers bourrés de problèmes qui accapareront les parents à plein temps, non ! on pouvait faire cela autrefois dans les villages, où l’entraide était partout et où les enfants avaient de nombreux îlots rassurants en-dehors du cercle strict de la famille (voisins, cousins, grand-parents, tous à quelques minutes à pied, et la vie saine des campagnes). Aujourd’hui où la simple vie de famille est devenue le parcours du combattant, non !

  3. C’est cela les familles nombreuses. Une famille nombreuses nous a hebergé le vendredi soir avant de nous rendre à Saint-Sulpice pour le départ du pélé. Nous arrivions à 7. Les enfants ont laissé leur chambre et se sont serrés dans une autre. Et quel accueil!!!

  4. A Amfa , cette folie qui les porte à la sainteté . Oui , ils sont un exemple , un phare d Espoir de la Lumière de la Vie.

  5. “enfant trisomique” … et donc enfant cancéreux, enfant migraineux, enfant adopté, etc.!
    Merci d’utiliser l’expression correcte : “un enfant atteint de trisomie, un enfant qui a été adopté”, etc. La trisomie, l’adoption, etc ne sont pas la caractéristique première. C’est avant tout un enfant.
    https://www.lesalonbeige.fr/vous-ne-diriez-pas-cest-une-petite-cancereuse/

    Le papa d’un petit garçon QUI A ETE adopté.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services