Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Clin d’oeil du jour: une autre version de “Black Lives Matter”

Clin d’oeil du jour: une autre version de “Black Lives Matter”

Alors que les réseaux sociaux du monde entier reprennent les slogans de l’officine violente et d’extrême gauche “Black Lives Matter” (Les vies des Noirs comptent: ce que nous pensons, nous aussi, au Salon beige, où nous croyons que toute vie humaine compte, même celle d’un enfant à naître, même celle d’un handicapé…), un lecteur nous envoie cette photo trouvée sur les réseaux sociaux. Un petit clin d’oeil et une occasion de prier pour nos prêtres!

Partager cet article

3 commentaires

  1. Bonjour. Bien vu. Oui c’est une bonne occasion de prier pour nos prêtres et futurs prêtres. Il ne faudrait pas que, comme disait l’abbé Guy Gilbert, les vocations soient comme les autoroutes : tout le monde en veut mais pas dans son jardin… Bien à vous.

  2. bon, merci pour ce clin d’oeil, le rire vient quand on ne s’y attend pas! c’est gagné!

  3. Que vienne cette génération de jeunes prêtres bien formés dont nous avons tant besoin ! Ils sont l’espoir des chrétiens qui ne veulent pas de cette apostasie rampante !
    Les consacrés qui ont survécu au Concile Vatican d’eux et ne se sont pas défroqués sont, dans leur immense majorité des fonctionnaires du culte protestantisés qui ne jurent que par le concile, et surtout préoccupés de rester fidèle à la ligne du parti conciliaire …
    Un prêtre de plus de 60 ans, docteur en théologie mais mis sur la touche sans ministère car, professeur de morale, son enseignement est désormais jugé dépassé (La miséricorde allant en priorité au péché et non au pécheur…) me disait il y a peu que l’état du clergé dans le diocèse des Landes était “lamentable”.
    Plus d’enseignement moral car il faut avoir sur soi l’odeur du troupeau et non le Christ au coeur. Liberté de conscience totale comme chez les hérétiques qui suivent Luther, ce polisson des latrines comme il fut surnommé en son temps.
    L’un de ses confrères, bon prêtre de moins de 40 ans, me disait, lui, qu’il avait envisagé de quitter l’ Eglise. Qu’au séminaire de Bayonne l’un des professeurs enseignait que “le péché n’existe pas” !
    Voilà comment, dans notre diocèse, on pratique une chasse aux sorcières insidieuse afin de réduire à quia ceux qui dérangent !
    Que fait l’évêque en l’occurrence ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services