Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Chronique judiciaire

Voici le coup de colère de Louis Chagnon, sur le blog de Bernard Antony :

"L’hebdomadaire Valeurs actuelles a été condamné à verser de lourds dommages et intérêts à Pierre Bodein meurtrier et tortionnaire de trois personnes dont deux enfants parmi lesquels la petite Jeanne-Marie Kegelin. Le 11 janvier 2008, l’hebdomadaire avait publié un article sur «la nécessaire détention de sûreté des condamnés les plus dangereux» en faisant mention de ce triste individu condamné à perpétuité en 2007 pour ces trois meurtres après avoir été libéré de prison par anticipation. Celui-ci a porté plainte contre l’hebdomadaire au motif que cela portait préjudice à sa «présomption d’innocence» puisqu’il avait fait appel.

Le 2 octobre Pierre Bodein a été condamné en appel à perpétuité. La cour d’appel de Colmar n’en a eu cure et a confirmé la condamnation de Valeurs actuelles à payer des dommages et intérêts au tortionnaire Pierre Bodein pour «préjudice moral».

Comment ne pas être révolté par une telle insanité judiciaire ! Aujourd’hui un tortionnaire de la pire espèce peut tranquillement recevoir des dommages et intérêts parce qu’un journal a évoqué ses crimes. La majorité des citoyens de ce pays sait que la Justice française ne rend plus la justice. Il est urgent de modifier la loi sur la présomption d’innocence pour éviter que la morale ne soit assassinée. Honte à la Justice française !"

MJ

Partager cet article

16 commentaires

  1. Hola ! Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain ! On ne va pas supprimer la présomption d’innocence pour un cas particulier !
    Il me semble (mais je n’ai pas lu l’article de VA donc je suis mal placé pour juger) qu’un euro symbolique aurait permi de sanctionner la faute tout en ne financant pas un assassin…

  2. Et l’avocat la dedans qu’est ce qu’on en dit?. Il serait intéressant de connaitre sa plaidoirie pour se faire une idée de l’individu. Quand aux juges, le fond est atteint depuis déjà quelques temps, il n’y a plus rien à espérer d’eux. Il y a encore un espoir, c’est la cassation et encore qu’y trouve t’on dans cette belle institution ?

  3. Honte à la France tout court qui s’est donnée de tels dirigeants!!
    Les Français qui furent un grand peuple pleurent sur leur sort, héritiers de régicides et d’apostats.
    Nos enfants sont tués sous nos yeux, nous sommes empoisonnés tous les jours, mais le seul motif de colère: le pouvoir d’achat en baisse!
    nous récoltons…

  4. On savait qu’on était gouverné par des traitres ou des incompétents, maintenant on sait qu’on est jugé par des dingues !

  5. C’est plutôt la condamnation des valeurs eternelles.

  6. personnellement et en tant qu’avocat je ne suis pas pour remettre en cause la présomption d’innocence. c’est un des héritages de l’ancien régime que la gueuse a bien voulu garder.
    Après je pense que dans des cas comme celui-ci on pourrait condamner au franc symbolique.

  7. A quand des indemnités aux familles des victimes de ces « salopards » pour préjudice humain, familial, moral,…
    Elle est belle le France et sa justice !

  8. La Justice de Dieu aura le dernier mot. En attendant, j’invite toutes les personnes à prier avec ardeur pour cette famille remarquable, toujours marquée par la souffrance de ce drame.
    http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-3044048.html

  9. « Il est urgent de modifier la loi sur la présomption d’innocence pour éviter que la morale ne soit assassinée. Honte à la Justice française ! »
    Cela n’est pas le sujet. Nous avons la justice que nous méritons. Elle est commerciale, et sur le fond elle a raison; les juges n’ont aucun sens de la doctrine sociale de l’Eglise et du bien commun.

  10. On sait bien avec l’affaire d’Outreau que la présomption d’innocence n’est qu’une vaste hypocrisie. A t-on condamné TF1, F2, F3 et M6 d’avoir accusé avant le procès ?
    Sauf que d’un côté on avait un prêtre…
    et de l’autre un taré.
    Barabas ou Jésus ?
    « Jésus » « Crucifie-le ! Crucifie-le ».
    Société diniquité.
    Les Bleus sont-là :
    « Nous n’avons qu’un espoir au monde, c’est la victoire du Seigneur »

  11. Justice et Française sont antinomiques.

  12. Aujourd’hui la justice n’est plus la morale.
    Les jugements ne sont rendus qu’en fonction de principes juridiques.Ils ne sont construits que par un fonctionnement intellectuel et ne tiennent pas compte des repéres moraux .Une justice froide,implacable,mettant la victime au meme niveau que l’assassin,ne defendant plus le petit face aux puissants qu’ils soient financiers,médiatiques ou les deux à la fois!

  13. « Valeurs Actuelles » a t’elle fait pourvoi en cassation de cette iniquité ? Elle devrait…
    Par ailleurs, depuis quand un condamné à une lourde peine peut-il se voir octroyer un « privilège » de ce genre ? Et quand est-il de ce qu’il doit payer aux familles des victimes ?

  14. Preuve, si besoin était que nous sommes rendus à l’aboutissement de la révolution , soit l’inversion totale des valeurs, qui plus est garantie par l’Etat !

  15. Je crois qu’il est bon tout de même de remettre les choses dans l’ordre.
    Bodein est un salopard et il a mérité de ce fait de se voir sanctionner. On peut légitimement discuter sur la peine et son quantum, mais ce n’est pas le sujet soulevé par M. Antony.
    Il s’agit là de la porésomption d’innocence. En temps que chrétien nous ne pouvons que la défendre avec force, elle permet à tout individu de pouvoir se défendre équitablement. Et même si cela peut paraître sinique de condamner un journal aussi longtemps après je pense que c’est dans la logique de cette valeur, ce que l’on peu peut-être remettre en cause c’est la lenteur de la justice.
    Je lis plus haut que la justice juge avec des principes et sans repères moraux. Là encore ce n’est pas totalement vrai:
    – Le juge et en l’espèce la Cour d’Assises est chargée de juger des faits et de voir si l’on peut lui appliquer une qualification juridique définie par la loi pour déterminer si l’accusé est ou non coupable. dans ce domaine les repères moraux n’entrent pas en ligne de compte.
    – Là où ils devraient entrer en ligne de compte c’est au niveau du législateur qui détermine quels actes sont où non punis par la loi et quelle peine on doit leur impliquer (débat sur la peine capital, criminalisation ou non de l’avortement,…) et effectivement il y a BEAUCOUP à dire, et malheureusement le constat n’est pas glorieux…
    – ils interviennent aussi au moment de la fixation du quantum de la peine c’est à dire quant l’individu est déclaré coupable et que l’on doit déterminer quelle peine lui appliquer, et après la question de la sortie de prison.
    Donc je pense que les excès de notre justice ne sont certainement pas dans l’application de la présomption d’innocence, mais dans le traitement après condanation.
    Je suis personnellement en temps que juriste praticien, un fervent défenseur, car il y a des innocents qui comparaissent devant des tribunaux, et qui doivent pouvoir se défendre. C’est sans doute un des derniers éléments de civilisation que nous ayons alors ne le baffouons pas.

  16. Effectivement, Jacques, la présomption d’innocence est un pilier d’une justice impartiale et équitable. Mais il est qd meme à craindre qu’elle ne soit souvent bafouée (cf Outreau et consort)
    Au passage, je me permets de rectifier : on écrit « cynique ».

Publier une réponse