Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Chronique du délitement : 31 CRS blessés

Chronique du délitement : 31 CRS blessés

Et c’est encore la faute à l’immigration ! Dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 juin, 31 CRS ont été blessés lors d’affrontements avec des immigrés après que ces derniers ont tenté de pénétrer illégalement dans le port de Calais. Sept policiers ont fait l’objet d’un transport à l’hôpital.

Dans l’actualité anti-flic, on note aussi à Creil (60) 2 policiers hospitalisés après avoir été renversés par une voiture sur un marché. Le suspect est en fuite.

A Sarcelles, une note interdit aux policiers les courses-poursuites sauf en cas de «crime de sang», grogne des hommes de terrain. Un policier grogne de ne pouvoir faire son métier :

« En gros on cède à la loi des cités. Un dealer ou quelqu’un qui est recherché n’aura qu’à refuser de s’arrêter devant une patrouille pour être tranquille. Avec cette mesure, autant cesser tout contrôle. On va uniquement embêter des pères de famille qui auront un clignotant abîmé et accepteront de nous obéir. »

Et dans la série, insécurité pour les policiers, cette nouvelle à moitié réjouissante (à moitié car c’est une bonne nouvelle mais pour une mauvaise raison) : l’association de policiers LGBTQI+ ne participera pas à la Gay Pride cette année. Elle craint un risque d’agression, alors que le cortège doit s’élancer de Seine-Saint-Denis. Johan Cavirot, le président de l’association, rappelle :

“Le parcours de la marche couplé à la menace terroriste et aux agressions avec armes envers les forces de l’ordre nécessitent une sécurisation du cortège de FLAG! beaucoup plus importante que les années précédentes pour garantir la sécurité de nos membres”.

En France, les policiers doivent désormais raser les murs. Ces derniers jours, certains policiers ont été suivis alors qu’ils rentraient chez eux…

Partager cet article

3 commentaires

  1. La chose est évidente, “ces migrants” qui ont débarqués chez nous ne sont que des trafiquants qui ont mis leur propre pays à feu et à sang. Toute forme de trafic “noir” est leur raison de vivre. Exemple voir le Liban, Tunisie, Algérie où la corruption est généralisée. Ok, ils ne sont pas tous des barbares. Mais les braves gens sont pris en otage dans ces “quartiers” devenue zone interdite à la police, donc aux lois du pays.

  2. Je cite : « À Sarcelles, une note interdit aux policiers les courses-poursuites sauf en cas de «crime de sang», grogne des hommes de terrain. »

    C’est normal, la sarcelle est un canard qui est destiné à se faire bouffer !

  3. lorsque les policiers diront clairement qu’ils en ont marre de se faire flinguer sans pouvoir riposter, et feront la grève du zèle lorsque les zélites comprendront qu’ils ne seront plus protégés comme c’est le cas du bas peuple, peut être que ça changera!

Publier une réponse