Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

Chronique des cinglés

Chronique des cinglés

Les enfants sont ingrats :

Raphael Samuel, un businessman indien de 27 ans, qui vit à Bombay, bat sans doute des records. Selon la BBC, il attaque ses parents en justice pour lui avoir donné naissance sans son consentement.

Si le titre peut paraître provocateur, cet homme comprend bien sûr que ce genre d’autorisation est tout simplement impossible à donner. Mais le cas échéant, il considère que puisque l’on ne décide pas de naître, nous devrions être payés pour vivre. Sa décision, fortement médiatisée, aurait pu provoquer une véritable rupture dans sa famille. Mais ses parents, qui sont tous les deux avocats, semblent prendre la décision avec humour. Kavita Karnad Samuel, sa mère, explique même « admirer sa témérité ». « Si Raphaël peut parvenir à une explication rationnelle sur comment j’aurais pu demander son consentement à naître, alors je vais accepter ma faute. »

Raphael Samuel utilise surtout cette affaire comme une plateforme médiatique pour faire parler de sa cause. La BBC explique ainsi que sa croyance se base sur l’antinatalisme, une philosophie qui défend le fait que la vie est tellement pleine de souffrances que l’humanité devrait arrêter de procréer immédiatement.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. je vois une fois de plus que tous les fous ne sont pas à l’asile

  2. Il n’y a qu’à le condamner à la peine de mort et ce sera réglé.

  3. “Aimer la vie, c’est aimer Dieu. Le plus méritoire est d’aimer cette vie dans ses souffrances, et dans ses souffrances imméritées” (La Guerre et la paix, Tolstoï) mais sans la foi en un Dieu personnel c’est difficile. Le Christ n’est pas venu supprimer la souffrance, il est venu la remplir de sa présence. Voilà ce que j’aurais aimé pouvoir lui dire. Sans la foi au Christ, la vie n’est “qu’une damnée chose après l’autre” (André Maurois), épuisante et vaine course au bonheur, toujours fragile, précaire, et souvent décevant…

  4. Si la mère avait pensé avorter, lui aurait-elle demandé son consentement ???

  5. en effet quel cinglé;
    les juges indiens lui donneront ils raison? svp dites le nous! merci

  6. On va manquer d’entonnoirs pour servir de couvre-chefs. C’est qui le plus cinglé ? Celui-là ou celui qui est un homme et demande – sans rire – qu’on ne le considère pas comme un homme ? J’ai du mal à me décider ….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services