Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Chronique de l’islamisation

Rachid Bakhalq, un Limousin d'origine marocaine âgé de 30 ans, a créé "Hal'Shop", a ouvert un magasin-pilote 100% halal à Nanterre :

"Ma première cible, ce sont des musulmans de la classe moyenne, les beurgeois, qui sont occidentaux dans leur mode de vie, mais qui ne peuvent pas manger comme les autres parce que ce n'est pas halal".

Une habitante déclare :

"il n'y a pas de porc. Ils ne me verront pas souvent".

De son côté, la mairie communiste de Nanterre trouve l'initiative plutôt positive :

"Ce n'est pas excluant. On ne tombe pas dans le commerce communautaire".

Ah bon ? Alors qu'est-ce que le commerce communautaire ? 200% halal ?

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Sur leur site, on hallucine :
    “Plusieurs millions de consommateurs halal rêve de savourer des classiques de la gastronomie française, tout en respectant les valeurs halal. C’est ce que Hal’Shop propose.”
    (avec une bien jolie faute d’accord au passage…)

  2. Cela fait des années qu’il existe des boucheries et des sandwicheries halal, ou des restaurants japonais kasher. Alors, pourquoi ce réveil soudain et les cris d’orfraie. Beaucoup de bruit pour rien.

  3. Pour être un commerce communautaire aux yeux d’un communiste stalinien, il faut sans doute n’avoir rien à vendre et n’avoir que des tickets de rationnement trotskistes !?

  4. c’est marrant comme la soupe au cochon est une abomination pour certains à commencer par l’État dhimmi, mais l’ouverture de commerces communautaires, ils trouvent ça normal, pas vrai Mû de Jamir ?

  5. Au temps pour moi je m’adressais à Leon B.

  6. Je ne suis pas plus choqué que cela. C’est très différent de Quick qui adapte sa politique commerciale en faisant les yeux doux à une communauté en se moquant d’autres.
    Après tout, les Américains ont bien imposé en France leurs fast-food. Est-ce objectivement et moralement mieux qu’un supermarché Hallal ?
    Joli coup de publicité en tout cas pour ce gérant. Le tout en s’appuyant sur ses détracteurs qui sont devenus ses principaux publicistes.
    XA

  7. “Hallal” ça ne veut rien dire d’autre “qu’animaux torturés”.
    C’est un magasin d’animaux torturés.

  8. D’ailleurs là encore il faut éviter de reprendre le vocabulaire de l’ennemi.
    Comment appeler le “hallal” ?
    De la “viande d’animaux égorgés” ? C’est trop long.
    Viande saignée ?
    Voilà c’est ça non ? C’est de la viande saignée.

  9. Ce qui me choque le plus c’est la marque halal rapporte aussi de l’argent pour la construction de mosquées, j’en appelle aussi à ceux qui connaîtraient ce système à nous l’expliquer.
    PAX +

  10. les communistes qu’est-ce qu’ils ne trouvent pas de positif? Quant au fastfood ils n’ont pas été imposés, ce sont ces veaux de français qui ont bien voulu y aller, il suffit de ne plus y aller et il n’y a plus de fastfood!

  11. @Léon B.
    “Cela fait des années qu’il existe des boucheries et des sandwicheries halal, ou des restaurants japonais kasher. Alors, pourquoi ce réveil soudain et les cris d’orfraie. Beaucoup de bruit pour rien.”
    Certes mais , d’une part il y a quelque année l’objectif de ces commerces n’avaient pas pour objectif d’imposer aux Français une mutation de l’identité politico-religieuse .
    Et d’autre part les restaurants japonais ou Kasher n’ont jamais répondu à la même motivation que celle du Halal évoquée ci-dessus .
    Toute la différence entre hier et aujourd’hui est là !

  12. @ Serge,
    “il y a quelque année l’objectif de ces commerces n’avaient pas pour objectif d’imposer aux Français une mutation de l’identité politico-religieuse “.
    “les restaurants japonais ou Kasher n’ont jamais répondu à la même motivation que celle du Halal”
    Voici deux assertions que vous devez argumentez. Sur la première, je crois que la vraie différence est dans le fait que les médias se sont intéressés à l’affaire. Sur la seconde le restaurant Kasher vise une clientèle juive, la sandwicherie halal vise une clientèle musulmane.

  13. @ Paul-Emic,
    il me semble que dans le cas de la soupe au cochon il s’agissait d’un service gratuit venant en aide aux plus démunis, non un commerce. Si on voulait faire une comparaison avec un restaurant halal ce serait plus judicieux de prendre un “bouchon lyonnais” 😉

  14. Elle est où la faute je ne la vois pas ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!