Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Chronique de la gabegie de l’UE

De Yves Daoudal :

"Les députés européens ont voté hier, par 430 voix contre 117 et 58 abstentions, l'embauche de 150 personnes supplémentaires pour les commissions et les groupes du Parlement européen, ce qui est rendu nécessaire, disent-ils, en raison du surcroît de travail dû au traité de Lisbonne (coût : 13,4 millions d'euros). Par le même texte, les indemnités pour les secrétariats des députés européens augmentent de 1.500 € par mois. Tout cela doit être approuvé par la Commission européenne et les Etats membres en avril prochain."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Mais quelle crise ? !

  2. Pourquoi une approbation de la commission ,
    seule celle des états membres à une valeur !!
    La commission doit être placée de façon définitive sous l’autorité des Etats membres car ce ne sont que des fonctionnaires non élus
    Qui ne devraient avoir qu’un pouvoir de proposition et d’exécution mais jamais de décision …………..
    Allez Barosso et consorts à votre place !

  3. Justement, la Commission est la clé de voute du système.
    Dans Rome I, même dans l’ex-Rome II (le projet Giscard) comme dans Lisbonne, l’initiative reste à cette seule institution.
    Si elle appartenait aussi au Conseil, c’en serait fini du principe (con)fédéral. En effet, on se retrouverait dans la normalité des négociations intergouvernementales, en d’autres termes, au bon plaisir des Etats souverains – qu’ils sont bêtes ceux-là! (ironique). La Commission serait réduite à un simple secrétariat sans pouvoir.
    L’esprit de “l’Europe” supporte assez mal l’expression plus ou moins directe des peuples. L’Union apparait donc comme un gouvernement continental, embryon du nouvel ordre mondial.

  4. pendant ce temps-là la France manque de maison de retraite, “faute de moyens”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services