Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Chronique de la dictature LGBT

Chronique de la dictature LGBT

Un certain nombre de députés LREM ont déposé une proposition de loi interdisant les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne. C’est la suite des annonces contre les fameuses “thérapies de conversion” visant à empêcher de sortir des griffes du lobby LGBT.

Or dans cette proposition de loi, à l’article premier, il est proposé de sanctionner les parents qui voudraient éviter à leurs enfants d’être des invertis, avec retrait de l’autorité parentale !

Cette mesure est à rapprocher de la confiscation de l’éducation parentale au profit de l’éducation nationale, qui promeut désormais dans toutes les classes, dès la maternelle, l’idéologie du genre.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Le paragraphe 6 est incroyable. Il ne faut pas inciter à conserver son sexe, mais on peut inciter à le changer. Mais alors, si on applique deux fois de suite le paragraphe 6, on tombe sur l’interdiction du paragraphe 2 !!

  2. En fait, on peut résumer cette proposition de loi en trois points :

    Décadence,
    Décadence,
    Décadence.

  3. En toute logique d’après ce projet de loi, le dégoût naturel des hétérosexuels pour les pratiques homosexuelles n’a pas a être “réprimé par des propos répétés”.

    Encore une loi complètement idiote qui montre que nos sommes gouvernés par un groupuscule sectaire.

  4. Ce texte restera lettre morte cette année car Macron veut se représenter. C’est toujours la même technique. On lance un ballon sonde vers l’extrémisme pour mieux faire ensuite passer la pilule d’un autre progressisme ‘acceptable’ par le vaurianisme parlementaire. On sent poindre la GPA post élection sous ce ballon d’essai dégenré.

  5. C’est normal qu’ils s’acharnent contre les retraites de guérison intérieure. Ca marche et des personnes se convertissent et abandonnent toute pratique homosexuelle. J’en suis témoin

  6. Tant que par cet article de la constitution de la Republique Francaise qui a ete depuis la premiere constitution et a toujours ete gardé dans les 4 constitutions suivantes qui affirme que l’enfant appartient a l’Etat et que ses parents n’en sont que les tuteurs designes par l’Etat, cet etat inversé contre nature aboutissement abominable des reves malfaisants de Jean Jacques Rousseau qu’Il propose en ayant ecrit l’Emile dont toutes ses propositions educatives de Fou a enfermer sont peu a peu reprises par nos gouvernements successifs, le Mal engendre par ce taré d’ecrivain va continuer a se répandre.
    Il y a certes des bons articles de la Constitution, mais d’autres sont de veritables poisons qui tuents la France et les Français a moyen et a long terme..Quand le Roi remontera sur le trone de France, Il leur sera nécessaire d’ avoir son Conseil et lui , un grand discernement des Esprits quand ils s’emploiront tous a restaurer les institutions de la France sur des bases saines et épurées de toutes idéologies perverses inspirées par les forces démoniaques aux politiques qui s’y sont laissés prendre et ils devront pour y arriver s’accrocher solidement a la Sainte Doctrine de l’Eglise pour avoir un bon discernement. .

  7. LGBTQ+ de tous pays, unissez-vous !

  8. Je vais vous rapporter la teneur de propos d’un enfant que je n’ai pas vu, mais entendu. J’étais dans le vestiaire, attenant aux douches de la piscine d’eau de mer en plein air. Le vestiaire est à ciel ouvert ainsi que les douches qui sont mitoyennes. J’entends une petite voix (un s’adressant à un autre enfant dixit “T’es une fille, ou un garçon ou un gender ?” “Parce que si veux devenir un garçon il faudra que tu te fasses mettre un zizi”. Puis la maman à appelé son gamin.
    J’avoue que de tels propos dans la bouche d’un gaminou, m’ont troublé tant cette question à brûle-pourpoint était inattendue. Réflexion faites je me suis dit que cet enfant était perturbé et que le lavage de cerveau des enfants avait déjà des effets sur eux.

  9. j’aime bien les peines prononcées, amende faramineuse et peine de prison alors qu’un malfrat ne fera rien et que la plupart vivent des aides sociales non susceptibles d’être ponctionnées
    blabla, encore une loi inapplicable mais qui fait du bien au moral des bisounours

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services