Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Christine Boutin à propos des rencontres sur la bioéthique

Sur son blog, le député des Yvelines dit souscrire à l’analyse de Jean-Marie Le Méné à propos des rencontres parlementaires de mercredi dernier.

Le 7 février avaient lieu à Paris les rencontres parlementaires sur la bioéthique, alors que la loi de bioéthique de 2004 doit être révisée en 2009. Ayant consacré une part importante de ma fonction depuis 20 ans à suivre ces lois dites de bioéthiques et vice-présidente du groupe d’études sur les biotechnologies, je me suis étonnée de n’avoir pas été invitée comme oratrice. A la vue de l’uniformité des membres orateurs, j’aurais souhaiter apporter un avis différent qui manquait cruellement. Retenue par mon travail de rapporteur du droit au logement opposable, je n’ai pu finalement être présente, mais reste particulièrement vigilante.

Deux remarques :

1) Il faut lui rendre cette justice : Christine Boutin est, sauf erreur, la seule personnalité politique à réagir publiquement et de manière critique à la tournure que prend la révision des lois bioéthiques.

2) Quelque chose me dit que la plupart des adhérents du FRS auraient préféré voir leur présidente être présente à ces rencontres plutôt que de s’affairer avec ce "droit au logement". Question de priorités.

Henri Védas

Partager cet article

4 commentaires

  1. Malheureusement, Christine Boutin, tout comme pour la Marche pour la Vie, nous fait la démonstration de l’ambiguïté de sa position.
    Sa volonté est sans doute sincère, mais n’est – elle pas en train de faire le jeu politique de ses anciens adversaires ?

  2. Dimanche 11 février 2007 – Le pape Benoît XVI estime qu’à l’époque du subjectivisme il est plus nécessaire que jamais de faire preuve de courage dans la vie publique : le courage de dire et de vivre la vérité. Le pape a reçu samedi au Vatican une délégation de l’Académie des Sciences morales et politiques de Paris.

  3. “A la vue de l’uniformité des membres orateurs, j’aurais souhaiter apporter un avis différent qui manquait cruellement”.
    Quel avis ?

  4. Madame Boutin a déclaré chez Ruquier que tout ce qui était voté par le parlement comme la loi Weil, ne pouvait être remis en question.
    Je crois qu’il ne faut plus s’occuper de cette cette dame qui comme le titre de son livre l’indique n’est pas celle que l’on croit.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]