Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Christine Boutin : à gauche toute ?

Christine Boutin sera probablement candidate dans la course à l’Elysée en 2007. Beaucoup de catholiques vont sans doute se réjouir : une candidate, qui est devenue célèbre pour son opposition au PACS, va défendre la Vie de sa conception à sa fin naturelle et la Doctrine Sociale de l’Eglise !

Détrompez-vous ! Christine Boutin veut se présenter car " actuellement, il y a une dérive très droitière et sécuritaire à l’UMP qui, personnellement, la gêne beaucoup ». La seule chose qui pourrait l’empêcher de se présenter : " S’il y avait à nouveau un « risque réel » de la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour du scrutin", "Ma détermination est totale, sauf si le risque de Front national est réel".Christine Boutin veut désormais représenter l’aile sociale de l’UMP, dénonce les propos de Eric Raoult sur Clichy-sous-Bois, critique le décret permettant la vérification des dossiers fiscaux des demandeurs d’emploi, autorisée "en cas de présomption de fraude" et déclare à propos des émeutes : "Ce qui s’est passé dans les banlieues n’est que l’expression de la désespérance. Ceux qu’on a appelés les "émeutiers" en étaient les porte-parole".

Le Salon Beige n’est pas surpris et avait déjà relevé certaines de ses prises de position surprenantes notamment lors de la campagne pour le référendum sur la Constitution européenne où elle n’avait appellé à voter NON que du bout des lèvres (ici,ici, ici et ici). En réalité, son but est clair : exister au sein de l’UMP dont elle espère pour son mouvement, dix investitures aux législatives : "Sinon je considérerai cela comme une agression."

Philippe Carhon

Partager cet article

5 commentaires

  1. Merci pour toutes ces infos. Nous savions que Chritine Boutin avait déjà menti au sujet du nombre de manifestants anti-Pacs en le minimisant.
    Nous étions déjà étonné qu’elle appelle à voter Chirac au second tour de la dernière présidentielle, alors que Chirac est un véritable représantant de la Culture de mort qu’elle prétendait combattre.
    Christine Boutin est décidément prête à tout pour un poste ministériel ou pour être remboursée de ses frais de campagne.
    A nous de faire savoir cela pour que les catholiques votent pour de vrais catholiques.

  2. Le problème est le même avec le bigot Philippe de Villiers qui, en vrai Tartuffe, tout au long de sa déjà longue carriére politique, a toujours systématiquement rejoint les mouvements opposés aux positions qu’il défendait dans ses campagnes.

  3. Une seule solution : le pen !

  4. Quel réalisme, vous avez leur courage????

  5. Le coeur des prises de position de Christine Boutin est de remettre la personne humaine au centre de toute décision politique. Ne pas comprendre cela, c’est se condamner à ne rien comprendre à ses interventions.
    Christine Boutin est une femme libre, au delà du clivage républicain droite/gauche. Elle a elle-même affirmé en 2002 qu’elle se sentait plus proche de la droite parce qu’elle faisait confiance à l’initiative personnelle plutôt qu’à l’étatisme, mais ne lui demandez pas de marcher au pas de l’UMP pour le simple motif que l’UMP serait sensée représenter la droite ! C’est le même respect de la personne qui l’amène à lutter contre l’avortement et pour l’amélioration des conditions de détention, pour le respect de la vie et contre ce qu’elle estime en conscience être une dérive sécuritaire. Ne pas être d’accord avec elle est toujours possible. Lui contester la cohérence de ses positions me parait téméraire.
    Lui reprocher sa soi-disant timidité contre la Constitution est risible, d’autant qu’il fallait du courage pour se démarquer aussi nettement de l’UMP (envers qui vous l’accusez pourtant d’opportunisme…).
    Un petit rappel également : M. Le Pen, favorable à la peine de mort, ne me paraît pas le meilleur représentant de la culture de vie et du message de l’Eglise (voir les relations entre le Vatican et l’administration Bush sur ce sujet), ce qui peut expliquer entre autre la décision de Christine en 2002…
    En résumé : quel génie ont donc certains catholiques, dés qu’un homme (ou une femme) politique s’affirme courageusement catholique et le prouve par ses actes, pour s’efforcer de trouver des motifs de condamnation. Comment s’étonner de notre faible représentation politique : il y a de quoi décourager les meilleurs volontés ! A l’opposé de Jean-Paul II qui s’efforçait toujours de mettre en valeur ce qui allait dans le bon sens…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services