Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Christine Boutin “prête à renoncer au CPE”

… dans un communiqué :

« J’alerte donc à nouveau, aujourd’hui, le Président de la République sur le risque de rupture de la paix sociale dans notre pays. De par sa fonction, c’est au Président de prendre la décision politique qui réponde à l’impératif de paix sociale et d’unité nationale, quel [sic] qu’en soit la forme : suspension, retrait ou autre ».

"Ou autre" …? Continuons :

[…] « En tant que Député de la majorité, j’ai moi-même voté le CPE, après avoir demandé en vain au Gouvernement que les raisons du licenciement soient données au jeune embauché. Je reste convaincue que la flexibilité est nécessaire à l’adaptation aux défis du XXIème siècle. Mais je suis prête à renoncer au CPE si cela permet d’une part, d’éviter une surenchère dans la confrontation et d’autre part, d’impliquer tous les acteurs sociaux à la résolution du chômage ».

Henri Védas

Partager cet article

10 commentaires

  1. Et revoilà [Mme] Boutin. Toujours plus à gauche! Ette vote [contre] le PACS, elle en pleure, manifeste, et quelques jours plus tard, sur Radio Courtoisie elle affirme que si elle revenait au pouvoir elle ne le remettrait pas en cause!
    Et elle recommence avec le CPE. Il faudrait dire à cette dame qui ne connait rien au droit ni à l’entreprise que si on institue un contrat qui est un long essai, ce n’est pas pour exiger des “motifs” lors de sa cessation! Sinon les “contrats” existants sont suffisants.
    En fait demander des motifs c’est pour les contester au prud’hommes et donc interdire le licenciment immédiat. Quelle différence avec le CDI? Aucune. Et ces pauvres gens qui parlent de stabilité avec un CDI, il n’ont jamais travaillé dans une entreprise!

  2. Je ne comprends pas le raisonnement de Christine Boutin.
    Sommes-nous dans une démocratie, un Etat de Droit ou alors seule la ‘force’ de la rue est légitime ?
    Renoncer au CPE, c’est enlever toute légitimité à l’Assemblée Nationale, représentante du peuple souverain, renoncer au CPE, c’est également désormais déligitimer le Conseil Constitutionnel.
    Par conséquent, au contraire de ce qui est affirmé par Christine Boutin, c’est renoncer finallement à la Constitution française.

  3. La légitimité de l’Assemblée Nationale ? Encore faudrait-il qu’elle existe ! Depuis le 29 mai, il est permis de se poser des questions…

  4. [censuré : attention au respect des personnes. HV]

  5. [Censuré : attention au respect des personnes. HV]

  6. Christine Boutin se fourvoie depuis qu’elle a décidé de passer du travail certes long et patient de lobbyiste via un mouvement type “combat pour les valeurs” à un parti politique qui n’a jamais décollé et cherche pour exister un tout petit mais vraiment tout petit sentier. Aujourd’hui elle se laisse rattrapper par l’incohérence de ses positions : non conflictuelle, paix sociale, attention aux pauvres, mais affirmation de la doctrine sociale et de la culture de vie. Mais ma pauvre Christine, la vie est faite de conflits affrontés et surmontés surtout quand on est en minorité, et annoncer une parole nouvelle surtout évangélique, ça passe par une force d’âme et parfois de comportement et pas par le gnan-gnan dans lequel vous coulez depuis quelques temps. Attention, vous êtes de moins en moins crédible!!!

  7. c’est que finalement il n’y a de vrai humanisme qu’en Christ.

  8. C’est effrayant d’avoir à constater tous les jours à quel point tous ces députés sont de véritables ignares en économie.
    Cette malheureuse ne se rend même pas compte qu’il est contradictoire de vouloir plus de flexibilité d’un côté, tout en s’en remettant, de l’autre, à tous les acteurs sociaux pour résoudre le chômage, comme si c’était un problème qui pouvait être résolu par des décisions prises autour d’une table ronde.
    Plus les acteurs sociaux, comme elle dit, s’occuperont du chômage, plus il y aura de chômeurs. Seules les entreprises peuvent résoudre ce problème, à condition qu’on leur permette de travailler, au lieu de les entraver et de les spolier de mille façons.
    Encore une qui devrait lire Frédéric Bastiat.

  9. Mme Boutin nous fera toujours rire ! ou pleurer… […]. Du coup, elle multiplie les incohérences. et comme à part la biohétique, elle comprend rien à rien, elle dit n’importe quoi et n’ a pas peur de se contredire pour faire bien.
    Autre remarque : si c’étaient des organisations “d’extrème droite” qui avaient mis la France sans dessus dessous, si les services d’ordres avaient castagné les jeunes des banlieues, tout le monde trouverait-il ça normal? et Mme Boutin?

  10. Je pense qu’on ne devrait pas relayer les propos de Madame Boutin. Ils sont absolument sans aucune incidence sur l’avenir de la Nation. A continuer de pérorer à tout bout de champ sur l’actualité pour faire parler de soi, la perte de crédibilité est totale et définitive.
    Allez hop, aux oubliettes !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]