Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Christine Boutin sur Buzzbazar

Outre l’interview de Marine Le Pen évoquée ces derniers jours, Buzzbazar a mis en ligne le podcast d’un entretien avec Christine Boutin. Dans les deux cas, on saluera la qualité des entretiens, qui montrent ce que pourraient être nos grands médias s’ils faisaient simplement leur travail, sans connivence mais sans manipulation.

Sur le fond, on retiendra de l’interview de Christine Boutin les points suivants :

– Plus sans doute qu’aucun autre responsable politique de "droite", Mme Boutin se réfère constamment à la "gauche" et la "droite" comme à des camps auxquels on appartiendrait et qui même nous définiraient – vision surprenante de la part d’une catholique.

Interrogée sur ce qui la distingue de l’UMP, Mme Boutin répond : une "préoccupation sociale" et

"…l’affirmation de la dignité de la personne humaine de la conception à la mort naturelle, avec la préoccupation du plus fragile. Pour nous, le plus fragile c’est celui qui donne le ton de la décision. Si la décision est bonne pour le plus fragile d’entre nous, elle est obligatoirement bonne pour le plus fort."

– Pour autant, sa position sur l’avortement légal est très similaire à celle que nous avons reprochée à Marine Le Pen : quand l’interlocutrice lui demande si, présidente, elle interdirait l’avortement, Christine Boutin répond "non", et enchaîne sur des mesures de soutien aux futures mères.

Une présentation assez convaincante du "dividende universel" qu’elle préconise, et qui profiterait surtout aux familles et aux mères au foyer.

La réitération d’une hostilité irrationnelle au Front national : dans le cas d’un second tour entre Le Pen et un candidat socialiste, "je ne ferai[s?] jamais appel à voter Front national, bien sûr."

Interrogée sur la condamnation de Christian Vanneste pour "homophobie", Mme Boutin répond avoir "une certaine fierté" et une "joie profonde" de n’avoir jamais été "classée comme homophobe". C’est inélégant, puisqu’elle sous-entend que Vanneste a été accusé d’homophobie à raison; et c’est faux, Mme Boutin a été bien sûr accusée d’homophobie – Act Up avait interrompu son meeting de campagne présidentielle en 2002 au Zenit avec une banderolle géante l’accusant, et ses partisans, de cela.

Henri Védas

Partager cet article

13 commentaires

  1. Les positions de Marine Le Pen sur l’avortement sont celles de Christine Boutin depuis 30 ans et qui ont permis à cette dernière de devenir l’idole des cathos, avec poste à l’Académie pontificale pour la famille, interview dans Famille Chrétienne, invitation dans tous les congrés cathos tradis ou charismatiques…
    En prenant les mêmes positions, Marine Le Pen se fait lyncher par les cathos…
    Le problème ce n’est donc pas Marine Le Pen mais…les catholiques Français dont l’hostilité pathologique à l’égard de toute forme de patriotisme est devenue assez étonnante.
    Pour ma part, entre Boutin qui fait libérer l’assassin d’enfant Patrick Henri et Marine Le Pen qui veut le rétablissement de la peine de mort pour les assassins d’enfant, je choisi la deuxième.

  2. Merci arj pour ce post brillant ! Je ne saurai mieux dire. Vous avez parfaitement raison, et ce qui est vrai pour Christine Boutin l’est aussi pour Philippe de Villiers.

  3. Et bah on est ravi de le savoir

  4. Merci à vous aussi, cher anonyme, de partager ma joie.

  5. La Boutin appartient au côté obscur… celui qui vote Chirac… vous savez, le type qui a fait passer la loi Chirac – Veil. Ch. Boutin ne me plaira jamais autant qu’au bout d’une pique !

  6. Je suis surpris par l’imbécilité de cette personne… rien sur l’UOIF au fait ?
    Mangouste : arretez de faire des procès d’intentions… ou alors adhérez au MRAP, on sait que vous criez sans cesse “Le Pen akh Barh !”.
    quand à Marine Le Pen (désolé je critique la fille du prophète) ses positions sur l’homosexualité me font creuser un fossé idéologique entre elle et moi.
    l’IVG n’est que la cerise sur le gateau…

  7. Interdire l’avortement sitôt arrivé au pouvoir n’est peut-être pas le meilleur moyen de faire cessr le massacre.Etant donné que pour beaucoup de gens, c’est devenu un moyen de contraception comme un autre, ils ne comprendraient pas l’interdiction, et cela aurait pour conséquence des avortements clandestins ou à l’étranger. Le but n’étant pas d’avoir un droit de la santé en accord avec une éthique fondamentale, mais de sauver les bébés, il me semble cohérent de vouloir d’abord mettre en place une vrai politique d’accueil de l’enfant(et ce, quel que soit la situation de sa mère), avec en parallele, des campagnes d’informations sur ce qu’est réellement un avortement.

  8. Je suis étonnée que vous consacriez autant d’attention à cette chère Mme Boutin qui n’a rien à dire, sinon des banalités “politiquement correct”, qui n’a aucune autorité, ne représente qu’un catholicisme mou, apeuré et complexé, et roule en définitive pour ceux qui coulent la France et la chrétienté.

  9. La comparaison entre Christine Boutin et Marine Le Pen me semble bien factice.
    Christine Boutin s’est habilement forgée une apparence de politicienne catholique, mais ce n’est qu’une apparence car, à chaque fois qu’elle développe un peu ses idées, force est de constater qu’elles sont toutes très marquées ou biaisées à gauche. Christine Boutin est une grande habile, dans la lignée des Lecanuet, mais de ces habiletés-là il ne sort jamais rien de droit ni de sérieux. A son credo, elle a rajouté un article final qu’elle ne lit qu’à voix très basse, de sorte que la plupart des catholiques ne l’entendent pas : pas d’ennemi sérieux à gauche.
    Marine Le pen n’est pas aussi habile, ayant moins d’expérience, et sans doute plus de sincérité. J’estime qu’elle a beaucoup plus d’envergure et que nous avons tort de la critiquer sur la question de l’avortement.
    Cette question a été rendue très difficile à aborder en politique et ceux qui adoptent la position du tout ou rien font le jeu de nos adversaires en exigeant des mesures ou des prises de position irréalistes dans l’état présent de la société.
    Etant moi-même un adversaire sans concession de la loi Veil et de ses suites, je considère, cependant, qu’il est absolument impossible aujourd’hui, sans dommage grave pour la société, de la rayer d’un trait de plume. Avant d’envisager de revenir à l’interdiction, il faudra nécessairement une période transitoire pendant laquelle devront être édictées avec hardiesse et ténacité des mesures d’aide aux familles, des aides aux mères célibataires, et bien d’autres. La loi Veil n’a pas été le premier terme d’un processus, elle a aussi été le résultat d’une déstructuration de la société qui s’est opérée au travers de l’atomisation de la famille et de l’expansion de la permissivité sexuelle.

  10. Il me semble que certain l’ont compris, le plus urgent est de changer les mentalités, d’amener les gens à réaliser par eux-même que l’avortement est une abomination. Supprimer la loi Veil d’emblée nous mettrait tout le monde sur le dos, sans résultat positif, alors qu’ aider les gens à avoir un autre regard sur l’accueil de toutes les vies, c’est le but de l’association de Christine Boutin, que je défend sur ce sujet même si je vois qu’il est de bon ton sur ce blog de la critiquer.
    Un jour viendra où l’avortement sera déclaré “crime contre l’humanité”, mais avant ça, il y a un gros travail de communication à faire, pas facile avec les médias que nous avons.
    Il y a autre chose, je n’ai JAMAIS entendu la position de JM Le Pen là dessus, je suis pourtant allée à des rassemblements FN, jamais un mot sur l’avortement, alors avant de faire un procès à sa fille…
    Quand à Boutin “au bout d’une pique”, j’ai honte pour l’auteur de ces lignes.

  11. Encore une fois, l politique c’est l’art du possible.
    Si interdire l’avortement n’est pas pour demain, cela doit demeurer le but, un but clairement défini et affirmé.
    Le mouvement Prolife aux USA l’a bien compris. Les pas sont mesurés mais le but final est clair pour tout le monde.

  12. Michel Janva a raison et en outre son ton mesuré rend son propos crédible.
    Je désapprouve les gens qui se lâchent par des formules:” au bout d’une pique…” Il faut savoir avancer pa étapes pour être plus efficace et atteindre son but.Ce n’est guère aisé car on risque de se perdre en route…

  13. “Supprimer la loi Veil d’emblée nous mettrait tout le monde [à] dos, sans résultat positif”
    C’est très vrai. Et j’approuve aussi le résumé ci-dessus de Michel Janva. Il faut faire pression sur le FN avec des exigeances claires et ‘dures’, même si ‘politiciennes’ et électoralistes : moi il me semble qu’avec l’application de l’interdiction à l’incitation à l’avortement, hélàs oubliée aujourd’hui, qui existe dans la loi Veil, qui ouvrirait d’immenses possibilités si elle était appliquée d’une part, appliquée avec ‘motivation’ de plus, nous pourrions accepter un vote sur cette position là à la condition que le FN réponde favorablement à une exigeance qui viendrait de nous, suplémentaire.
    Voir mon commentaire http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/07/prsent_et_marin.html#comment-19446149
    , (vers le bas), qui renvoit à un autre précédent. (et je n’y reviendrait pas ! enfin.. guère..)
    Il est vrai que cette question étant typiquement au-dessus des partis, on peut saluer mme Boutin et sa position comme il doit y en avoir, aussi, à gauche. De plus en plus probablement.
    “qu’il est absolument impossible aujourd’hui, sans dommage grave pour la société, de la rayer d’un trait de plume.”
    Voilà qui est très bien pensé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services