Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Christine Boutin quitte la présidence du Parti Chrétien Démocrate

Communiqué du PCD :

"A l’occasion du bureau politique exceptionnel convoqué par Christine Boutin le mardi 9 juillet 2013, celle-ci a présenté sa démission de la présidence du PCD.
Les membres du bureau politique ont pris acte avec gravité de cette décision et l’ont acceptée à l’unanimité.
Christine Boutin était fondatrice et à la tête du FRS puis du PCD depuis plus de 11 ans.
Elle a su donner à ce parti toute sa place dans le paysage politique puisque actuellement, ce sont plusieurs centaines d’élus locaux, 6 conseillers généraux, 6 conseillers régionaux et 1 député, Jean-Frédéric Poisson qui défendent les idées du Parti Chrétien Démocrate.
Le bureau politique tient à saluer le courage et la détermination sans faille de cette femme qui, depuis 30 ans se bat, souvent seule contre tous, en dépit des insultes, sans jamais déroger de son combat pour la dignité humaine.
Les convictions qu’elle n’a jamais cessé de porter, en particulier la défense du plus fragile, commencent actuellement à émerger de façon évidente sur la scène française, et notamment grâce au mouvement social, populaire et massif de ces derniers mois.

Christine Boutin, tout en restant adhérente du PCD, ne quitte pas la politique pour autant et continuera son combat.

Conformément aux statuts, le bureau politique a nommé, à l’unanimité, un président par interim : Charles-Henri Jamin.
Monsieur Jamin est co-fondateur du Forum des Républicains Sociaux et était le conseiller politique de l’ancienne présidente. Maire-délégué de Saint Hilaire Saint Florent (49), il fut membre du cabinet du ministre du Logement de 2007 à 2009.
Il a maintenant la charge d’assurer le bon fonctionnement et la continuité du Parti Chrétien Démocrate ainsi que d’organiser à l’automne prochain des élections afin d’élire le nouveau président."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Bon débarras.

  2. Si seulement on pouvait avoir aux commandes quelqu’un dont les convictions ne s’arrêtent pas une fois en place : ce serait un grand changement…

  3. Longtemps on a ridiculisé cette femme et son évangile agité (le notre)à l’assemblée et ses larmes…En attendant elle était présente aux veilleurs et pour faire délivrer Nicolas et à de nombreuses manif pour tous…
    Pas que des mots mais des actes …
    Elle n’a pas hésité malgré l’impopularité de ses projets à tenir le cap au dépend d’une hausse d’adhésion à son parti.
    Je me posais la question de l’y rejoindre tant je suis consciente depuis cette Loi de la manipulation des médias qui ne l’ont pas épargnée.
    L’envie est aussi d’investir un parti qui pèse dans le débat même si pour cela il va dans le sens du vent et des promesses fallacieuse.
    Pas évident de s’engager dans la vie publique, je voudrai que cette Loi soit au moins cette levée de grands penseurs qui réfléchissent avec une âme et pas qu’avec un profit électoral,(discours de mode dit “moderne”, économique (céder au fric, à l’influence des personnes homosexuelles, des laboratoires etc…)et politique (céder au laxisme libertaire de l’Europe et à sa nouvelle dictature qui ne se dit pas telle qu’elle est)!

  4. Sauf que Christine Boutin est toujours retournée à la niche UMP

  5. @ PK
    faire croire que CB a des convictions c’est se moquer du monde.
    Les seules convictions qu’elle a sont celles qui la font exister politiquement, financierement (800 000 euros versés à son parti par l”ump pour qu”elle retire sa candidature) et surtout médiatiquement (ses changements de “look” sont du dernier des ridicules)

  6. Les maires de son parti vont-ils refuser de “marier” les invertis ?

  7. On peut avoir un décryptage du SB? Ca veut dire quoi, cette démission?
    [Cela signifie que Mme Boutin ne veut pas impliquer le PCD dans son aventure européenne :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/07/des-listes-pour-tous-aux-%C3%A9lections-europ%C3%A9ennes.html
    MJ]

  8. @ tom
    Vous m’avez mal compris : on cherche toujours quelqu’un qui a des convictions et dont les convictions ne s’évanouissent pas une fois en place.
    CB, comme de Vilier, ont des beaux discours mais aucun acte ne pouvant les justifier.
    On attend toujours un sauveur dans le paysage politique français.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services