15 réflexions au sujet de « Christine Boutin gagne un poste dans l'équipe de campagne de Sarkozy »

  1. Robert

    Ah, voilà l’explication!
    Madame Boutin avait prétendu que Sarkozy ayant intégré certaines de ses propositions, elle pouvait le rejoindre.
    Comme propositions, elle parlait certainement du copinage et du reclassement des élus égarés.

  2. PG

    @ PK
    Ne soyons pas si certains qu’il faille tout condamner de ce que fait C. BOUTIN : à partir du moment où des cathos conservateurs et de droite éliminent toute idée d’abstention, à juste titre, au premier tour, soit ils votent au premier tour UMP avec Boutin (ce que feront la plupart des grandes assocs et journaux cathos conservateurs style Famille Chrétienne, Fondation de Service Politique, et qq autres autres) soit ils votent FN.
    Nous pouvons ne pas approuver C. BOUTIN (à laquelle je n’ai jamais cru), mais la traiter de JUDAS, est-ce utile ?
    Parce que tous les catholiques Pro Vie, quelle que soit leur stratégie, sont respectables et doivent se respecter : même si ces catholiques conservateurs ont le plus souverain mépris pour la droite nationale.
    Il devront un jour reconnaître les limites de leur stratégie et admettre que leur poids relatif au sein de l’UMP repose sur la menace électorale extérieure du FN, ce qu’ils se refusent à admettre.
    Le cas VANNESTE devrait pourtant leur ouvrir les yeux.

  3. PK

    @ PG,
    Quel curieux choix que cette réduction à 2 choix clairement non éligibles aux points non négociables quant au moins un parti – celui de l’Alliance Royale – est compatible ?
    Et si un autre petit candidat – De Boer, etc. – obtient les voix, je ne vois pas ce qui pourrait retenir un catholique de voter pour eux… Bien au contraire.
    Et quand bien même le choix se réduirait par la force des choses entre l’UMP et le FN, il n’y a qu’un sorte de bulletin qu’un catholique devrait donner dans l’urne : un bulletin blanc.
    Il aurait alors pris soin de se conformer au CEC et de mettre un coup de pied au c… à ces candidats qui prennent les catholiques pour des demeurés.

  4. Robert

    PG,
    Pour ma part, je ne la traite pas de Judas, car le FN est loin d’être un parti catholique. Elle fait simplement ce auquel l’encourage une fausse doctrine d’une partie de notre clergé.
    Et demain, mais c’est déjà aujourd’hui avec l’islam, notre clergé réagira trop tard devant les atteintes à la dignité humaines dont fait preuve cette religion ici en terre chrétienne.

  5. PG

    @ PK
    Vous avez raison. Je parlais de candidats certains d’être candidats, ce qui n’est pas encore le cas pour M LE PEN, et qui soient donc ”visibles” sur les écrans radar pour un électeur catholique moyen.
    Quant à votre affirmation selon laquelle un catholique ne peut voter que ”blanc”, elle n’a pas de fondement : toute proposition programmatique qui peut faire reculer l’avortement et avancer le respect des PNN est susceptible d’être électoralement.
    Le FN, quoi qu’en disent certains, répond à cette condition.
    Qu’on préfère s’abstenir en pensant que tant que la loi VEIL ne sera pas abrogéable, il n’y a plus de politique, c’est un choix : mais il ne peut pas se définir comme catholique par définition.
    @ Robert
    Je ne sais pas ce qu’est un parti catholique : il n’y en a jamais eu en France, et c’est mieux ainsi, au vu de ce qu’est l’Eglise de France, et des divisions pichrocholines qui affectent le catholicisme français depuis 2 siècles, au travers de querelles dynastiques, puis tournant autour de l’EF et de sa condamnation, puis du MRP se ralliant à la gauche, avec depuis la grande crise qui a vidé l’Eglise de France de sa substance vitale.
    Que Dieu nous garde d’un ”aprti catholique” dans une telle situation : ayons déjà des catholiques majoritairement partisans des PNN et le reste suivra.

  6. dragasès

    Madame Boutin se rallie à Sarkosy.Pourquoi n’est -elle pas allé vers le FN?Elle se sent donc plus proche idéologiquement de l’UMP.Si Madame Boutin a le choix entre un candidat FN ou un candidat Communiste à des élections législatives,pour qui votera t-elle?

  7. PK

    @ PG
    C’est faux et je ne vous ferai pas l’injure de vous prendre pour un imbécile alors je crois que vous mentez – je pèse mes mots – avec conscience.
    On vous a écrit ici les choses cent fois : pour être acceptable, la politique qui avance vers la suppression de l’avortement (ou d’un quelconque PNN) doit AVOIR POUR FINALITÉ l’obtention du PNN en question. C’est ce qu’on appelle la politique des petits pas.
    Or, soutenir un parti ou un candidat qui prétend faire la politique des petits pas sans avoir comme finalité le PNN a toujours mené à l’échec et berné l’électeur.
    Prétendre qu’il est catholiquement correct de participer à encourager un candidat qui est contre les PNN est MENTIR tout simplement : le principe même du PNN est qu’il est non négociable. On ne peut descendre plus bas dans l’échelle des concessions.
    Si la concession descend, alors le vote CATHOLIQUE ne peut LÉGITIMEMENT pas suivre. Si on le fait, on le fait contre la volonté du bienheureux Jean-Paul II – et réaffirmé par le Saint Père – qui précise bien le mécanisme qui doit conduire un électeur dans le choix vers un candidat acceptable (et ce n’est pas de l’ingérence vers le temporel : c’est un simple alignement de la conscience catholique avec le reste du monde : du bon sens catholique prêt à l’emploi en quelque sorte !).
    En quoi un bulletin blanc d’autre part serait un acte « non politique » ? Croyez-vous vraiment que 5 à 10% de bulletins blancs ne seraient pas un trésor de guerre inestimable pour ces messiers-dames qui se damneraient pour un point relatif dans les sondages ?
    C’est la lâcheté traditionnelle des catholiques de France qui les empêchent de faire ce VRAI choix politique : il est vrai qu’on les enfume depuis longtemps, en leur faisant miroiter le diable si « l’autre » passait alors que le premier est son fidèle lieutenant…
    Rappelez-nous qui a voté la loi Veil ? Le PACS et toutes ces horreurs ?
    Si vraiment le clergé exhortait les catholiques à imposer les PNN, ce serait la droite qui plierait, pas les catholiques…
    Aujourd’hui, la droite se marre bien : plus elle se f… de la g… des chrétiens et plus ils votent pour elle : Marine Le Pen et Christine Boutin l’ont bien compris : elles ne simulent même plus.
    Vae Victis disaient un de nos ancêtres de Gaulois.
    On y est proche.

  8. cad

    Jamais de parti catholique ? la federation national catholique de CASTELNAU ,dont le père de françois MITTERAND fut un dirigeant,en fut trés proche jouant un role important dans la politique de l’entre deux guerres .Et par la suite, soumis aux choix politiques des eveques français ,ennemi de l’action française .

  9. PGannat

    @ PK
    Votre accusation de ”mensonge en conscience ” me semble dépasser la ligne rouge entre débat et mise en accusation : je ne sais qui vous êtes pour me juger.
    Rien dans aucun texte ne dit ce que vous avancez : car toute proposition et programme faisant reculer le mal présent dans la loi doivent être soutenus par un catholique. La finalité étant alors contenue dans le fait même de faire diminuer le mal, ce qui est une évidence ipso facto, comme dans tout ce qui touche à la morale. Si un politique, un élu, un parti, veulent diminuer le nombre d’avortements, même si les mesures proposées ne conduisant pas à sa suppression légale, leur volonté de faire diminuer ce fléau est claire et publique. leur engagement aussi. Nul besoin d’affirmation sur l’étape suivante : ceci est une extrapolation.
    Les Pro Vie américains, contrairement à ce qui est dit ici et là, soutiennent et ont soutenu et fait voter pour des candidats s’étant engagés sur un point précis, une loi ou des budgets, faisant avancer la cause des PNN. Sans leur réclamer, ce qui est pourtant plus facile là-bas, un engagement ultime.
    Il y a tjrs eu au premier tour des candidats catho compatibles, soit de P de V. soit de C. Boutin, soit du FN, les deux premiers ralliant les pro morts UMP-UDF au second tour.
    Voter blanc au premier tour est donc une ineptie. Sauf en 2002, le second tour abstentionniste par contre parait clair, à titre personnel. Mais vous vous méprenez sur le poids politique catholique de l’abstention au premier tour : c’est le rêve de N. SARKOZY, que le maximum de gens qui voteraient FN au 1er tour s’abstiennent : mathématiquement, cela le renforce. Au second tour, cela favorise évidemment la gauche.
    Je connais des militants de la Vie, des responsables d’associations Pro Vie qui voteront et votent UMP et N. SARKOZY DES le 1er tour : ils pensent que cela empêchant le FN d’être au second, cela bloque la gauche et HOLLANDE en 2012. C’est une stratégie à laquelle je ne crois pas ; mais ces gens qui s’illusionnent selon moi sont aussi respectables que vous et moi comme catholiques, et je ne me permettrais jamais de leur jeter la pierre comme vous le faites : la politique n’est pas un absolu, heureusement. Sans quoi eux comme moi, mériterions la damnation à vos yeux……

  10. Jeanlou

    Qui est l’auteur de ce tweet ?
    Je pensais que votre blog était assez sérieux pour vérifier ses sources ??
    Christine Boutin jouera évidemment un rôle dans la campagne, elle ne s’en cache pas. Mais on sait très bien que si ça n’avait pas été le cas, vous auriez quand même trouver le moyen de la critiquer.
    D’ailleurs, elle n’a pas négocié un poste, toutes ses négociations portent sur les idées.
    Arrêtons les polémiques infondées et essayons de débattre du fond.

  11. Erix

    Christine Boutin s’est retirée car elle a obtenu du Président-candidat un engagement sur un certain nombre de points (mariage et adoption homo, euthanasie) qu’aucun autre candidat n’a pris. De ce fait, elle est logique avec elle-même et va soutenir ce même candidat afin qu’il l’emporte aux élections. Du coup, il faut qu’elle soit présente dans l’équipe de campagne, pour coforter ce candidat et veiller à ce que les engagements pris soient respectés (on se réveille ! être membre d’une équipe de campagne n’est pas un “poste”, il n’y a pas d’interêt autre que celui de défendre des idées ).
    La politique ce n’est pas de la morale, ni l’envol des pures colombes (on peut le regretter) mais c’est la gestion des “possibles”. Le but est de préserver ce qui peut l’être. Plus tard, il sera peut être question de reconquérir ce qui a été perdu (avortement, etc.)mais ce n’est pas le moment. Pour Christine, je rappelle qu’elle est à l’origine de l’alliance pour les droits de la Vie donc ces procès sur son “affairisme” me paraissent assez déplacés (je rappelle qu’elle est consultante auprès du conseil pontifical pour la famille et nommée comme telle par notre bienheureux Jean-Paul II, ce qui je l’espère diminue un peu son caractère quasi satanique, si je comprends bien certains twits)…ou alors, que celui qui estime avoir obtenu plus de résultats qu’elle en politique pour préserver ce qui peut l’être des PNN lui jette le premier bulletin de vote

Laisser un commentaire