Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Christine Boutin favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales

Lu dans Minute du 7 décembre :

B"II y a beaucoup, vraiment beaucoup de bonnes choses dans le programme présidentiel que Christine Boutin, présidente du Parti chrétien- démocrate, a présenté ce lundi 5 décembre. […] Christine Boutin a tout gâché d’entrée de jeu en se déclarant favorable à la mesure la plus néfaste qui puisse être imaginée: le droit de vote pour les immigrés aux élections locales! Le 24 novembre, lors du « Grand Journal » de Canal + dont elle était l’invitée, Christine Boutin s’est déclarée favorable à cette initiative désastreuse! Alors même que, juste avant, Jean-Michel Aphatie, loin de lui mettre la pression avait lui-même pris position pour un maintien de l’association entre nationalité et citoyenneté. Appelée à donner son avis, Boutin a répondu: « Je suis personnellement plutôt favorable au vote pour les étrangers aux élections municipales, mais je crois sincèrement qu’aujourd’hui […] il y a une crise tellement importante qu’il y a des sujets plus urgents. Ces personnes sont là depuis très longtemps, qui paient des impôts, participent à la richesse de ce pays. Je trouve que la situation actuelle n’est pas normale, [mais] est-ce le moment de la traiter? Je ne le crois pas, compte tenu de la gravité de la crise. » En somme, s’il n’y avait pas la crise, on pourrait le faire. Et tout de suite… Sommée de s’expliquer, Christine Boutin a ensuite essayé de démentir en faisant croire qu’elle n’avait pas dit cela, qu’elle voulait parler du droit de vote pour les ressortissants européens (qui existe déjà) et que Canal + ne l’a pas laissée s’expliquer. Ce qui est totalement faux, comme le prouve l’enregistrement de l’émission disponible sur Internet."

Partager cet article

19 commentaires

  1. le droit de vote des etrangers aux élections locales aboutira inévitablement au droit à la candidature, suite logique, et toujours dans la meme logique , au droit de vote aux élections nationales si l’on suit le meme raisonnement, et pourqoi pas à la candidature aux élections nationales .On s’achemine tout doucement vers l’abolition de l’appartenance à une nation, et meme à l’abolition de la nation, et de l’identité. Le PS n’avait-il pas déja envisagé l’acces à la fonction publique des etrangers . Je dirai meme que tout sentiment national et identitaire est devenu plus que suspect.Il me semble qu’un adjoint au maire d’une grande ville est déja également conseiller du roi du Maroc

  2. Le droit de vote des étrangers aboutira dans un nombre de plus en plus grand de banlieues, que l’idéologie humanitaire a laissé transformer en ghettos, à l’élection d’islamistes (naturalisés depuis suffisamment longtemps grâce au droit du sol) aux élections locales et à l’affrontement inévitable des communautés immigrées à qui on aura refusé la dernière chance de s’intégrer (les premières victimes étant bien entendu les nombreuses personnes issues de l’immigration et ayant le réel désir de s’intégrer qui seront prises en otage) et ceux (immigrés et français de souche) qui refuseront cet état de fait. Je crois que cela s’appelle une guerre civile !

  3. même si elle a donné cette opinion à titre personnel, il faut quand même bien ajouté que dans son programme elle demande l’abrogation du droit du sol… ça nous change un peu des autres.

  4. La traitrise ne serait-elle pas une seconde nature chez les politiques ? Le bien du pays semble peu leur importer.
    Madame Boutin travaille, comme les autres, à sa propre promotion.

  5. Expliquera-t-on à Mme Boutin, et tous ceux qui sont pour cette mesure idiote, que :
    – donner le droit de vote aux étrangers aux élections locales ne se fait plus sur l’appartenance à une nation, mais sur d’autres critères (paiement de l’impôt, résidence, contribution par le travail, etc), ce qui revient à restaurer le suffrage censitaire.
    – donner un tel droit morcellerait la France, où certains territoires échappent à la République, ce qui remet en cause un principe fondamental de la Constitution française, à savoir que la République est une et indivisible.
    Nos homes politiques devraient se confronter à la réalité, la vraie, pas celle des medias ou des couloirs du pouvoir…

  6. Cette dame me paraît vraiment être le leurre à cathos pour qu’ils votent UMPS. En plus d’être incohérente elle représente un nombre infime d’électeurs. Ce n’est donc pas un hasard si les médias lui accordent tant d’audience. C’est fatigant!

  7. NON, NON et NON.
    C’est une félonie caractérisée que de vouloir donner ce droit, fusse localement, à des allogènes. Il y a déjà trop d’effets électoraux liés aux naturalisations automatiques, lequelles vont aboutir après submersion et substitution de population, à des municipalité muz, puis des cantons muz.
    Veut-elle comme le PS et tous les gauchistes que des KOSOVO se créent en France?
    A vomir!

  8. n’avait-elle pas déjà effectué un rétropédalage semblable après avoir proposé une mise à disposition de salles paroissiales pour des musulmans recherchants des lieux de prière ?

  9. Le vote des Européens en France : OK… Mais le vote des autres nationalités autres que celles des pays européens, pas d’accord. Je me demande ce que diraient nos anciens qui ont fait la révolution de 1789, s’ils revenaient… Ils seraient tout retournés.
    Robespierre, Saint-Just et les autres doivent se retourner dans leurs tombes, car ne l’oublions pas, ils étaient avant tout des nationalistes et n’auraient jamais accepté que l’on brade la Patrie à petit feu. Même Danton, le disait : “on n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers”. La France c’est notre pays et pas celui des étrangers en situation irrégulière… Sinon, ce sera la fin de tout, et je sais une chose : ils veulent exclure les millions d’électeurs que nous sommes de notre droit de vote…
    Ils veulent punir le peuple français d’être catholique et patriote. Voilà tout.

  10. J’étais devant ma TV lorsque Mme Boutin a prononcé ces paroles, en précisant bien que c’était à titre personnel et quand même pas de façon hyper affirmative. J’ai ensuite regardé son programme sur son site, il n’est fait aucune mention de cette proposition en faveurs du droit de vote des étrangers. Enfin, je crois comme elle que ce n’est vraiment pas la préoccupation du moment, il y a tellement à faire.

  11. de toute façon, elle est grillée. Plus personne ne croit en elle, elle a raconté trop d’âneries, on se demande où elle va?
    Dommage car au début de sa carrière politique , elle avait d’excellentes idées, mais être avec l’UMPS, ça n’arrange pas les choses, on se demande ce qu’elle fait dans cette galère. Elle n’a pas fait comme le vin, elle ne s’est pas bonifiée en vieillissant!!!!

  12. Christine Boutin ou l’art d’être ambigüe… Personnellement, je ne la soutiendrai jamais… Elle se presente aux elections pour rallier les votes cathos… C’est raté!!!

  13. Ce point ne fait absolument pas partie du programme de Christine Boutin et même si elle y est favorable sous certaines conditions, elle n’en fait pas une question qu’elle veut défendre coute que coute, soyons sérieux! Les sénateurs socialistes réussissent leur coup de diviser la droite sur cette question. Sur le fond qu’y a-t-il de désastreux dans cette mesure? C’est un droit qui existe déjà pour des citoyens de l’union européenne sous réserve de réciprocité. Devant cette virulence face à cette question et la peur du communautarisme affichée, souhaitez vous aller au bout de votre pensée et interdire le droit de vote aux musulmans?
    [Interdire le droit de vote à ceux qui ne sont pas citoyens français. Le droit de vote doit être lié à la citoyenneté. Pour voter, il faut devenir français. MJ

  14. Il serait utile que sur un blog qui se prétend “inspiré des valeurs évangéliques” on sache faire la distinction entre ethique de conviction (être à priori ouverte à l’accueil de l’étranger, c’est juste au coeur de la doctrine sociale de l’église… ) et éthique de responsabilité (le pays n’est pas prêt, ce n’est pas le moment,…), heureusement que certains hommes, ou femmes politiques, comme Mme Boutin, savent faire la différence !
    [La distinction entre éthique de conviction et éthique de responsabilité, qui permet de justifier la mise à mort d’embryons
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/face-%C3%A0-la-fronde-jean-leonetti-tente-de-rassurer-le-milieu-pro-vie.html
    n’est pas une “valeur évangélique”.
    MJ]

  15. “les étrangers paient des impôts”.
    Et le coût de l’immigration ?

  16. @e
    Le leurre à cathos : bien trouvé!
    Mais la bêtise a des limites, même chez les cathos .. Oui, c’est une pénible+++ : elle lâche une incongruité tous les deux jours ou presque, et elle passe pour la “catho de service”..Ras le bol de cette bouffonne!

  17. @ Michel JANVA
    A part les sujets incontournables, comme le sont les PNN, rien n’est ”évangélique” en politique : on peut concevoir qu’on soit par exemple contre l’avortement, et discuter ensuite de la peine de mort.
    Y compris dans un parti où l’opinion serait majoritairement pour cette dernière.
    L’éthique de conviction ne s’oppose nullement à l’éthique de responsabilité sur le plan de l’Evangile ; ainsi un catholique ne peut accepter et favoriser le mal, mais tenter de réduire celui-ci en sachant ne pas pouvoir le supprimer, y compris par la loi. St Louis et son attitude sur la prostitution en est un exemple : ce saint roi n’a pas interdit ce commerce infâme, il l’a déplacé en dehors des limites de la ville.
    Je n’apprécie guère Mme BOUTIN, mais elle a le droit de débattre de sujets qui ne sont pas fixés ad aeternam. Personellement, je suis contre, mais le droit de vote des étrangers n’a rien en soi qui soit tabou : tout est question de proportion et de prudence.
    Après tout, on l’a bien accordé aux femmes, alors que cela aurait terriblement choqué les catholiques les plus catholiques au XIX ème voire au XXème siècle. C’est ainsi que l’avortement a pu se faire accepter : elles étaient le maillon faible ou le chaînon manquant, dans une société matérialiste qui avait détruit la paternité.

  18. @MJ : Vous dites “Interdire le droit de vote à ceux qui ne sont pas citoyens français. Le droit de vote doit être lié à la citoyenneté. Pour voter, il faut devenir français” Donc pourquoi n’avez vous pas la même virulence et ne manifestez vous pas d’opposition au droit de vote des étrangers de l’union européenne?
    [J’ai la même opposition sur ce sujet, à propos duquel l’avis des Français n’a pas été demandé, comme sur la construction européenne, pour laquelle l’avis du peuple -exprimé en 2005- a été bafoué. MJ]

  19. Je trouve que Christine Boutin a le mérite de poser les vraies questions:
    -la suppression du droit du sol (et éviter la nationalité automatique).
    -un accès à la nationalité après un parcours d’intégration volontaire et contrôlé de l’adhésion aux valeurs fondamentales de la République française et de sa culture, et un serment sur la Constitution.
    -refonder le contrat social avec une simplification de notre système fiscal et social (même revenu de base/allocation pour tous, imposition payé par tous sur tous les revenus travail et capital avec des tranches claires, niches fiscales inefficaces progressivement supprimées).
    Au-delà de ce sujet du droit de vote des étrangers aux élections locales, les français veulent aussi des réponses sur la crise, la sécurité, la croissance, l’emploi…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services