Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Liberté d'expression

Christiane Taubira : “En France, on a le droit de tout dessiner”

Vraiment ? Lu ici :

"On peut tout dessiner, y compris un prophète… Parce qu’en France, dans la France de Voltaire et de l’irrévérence, on a le droit de se moquer des religions, en droit, oui, parce que le droit, c’est la démocratie et la démocratie, c’est le règne du droit, selon le philosophe Alain." [Christiane Taubira]

Et pourquoi Christiane Taubira a-t-elle fait attaquer David Miège via un  parquet à ses ordres et autres associations diversifiées?

Et pourquoi malgré un jugement de relaxe très étayé, via le même parquet et les mêmes associations, elle fait interjeter appel?

Faut-il faire assassiner David Miège pour que Madame Taubira cesse de le harceler?"

La vidéo de Christiane Taubira et le dessin incriminé de Miège ici.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. Iniquité monstrueuse!

  2. Comme Madame Taubira paraît bien aimer Voltaire, je pense qu’elle goûtera une phrase que j’ai trouvée dans l’article “Adam” du Dictionnaire philosophique. Dans cet article, Voltaire s’efforce de ridiculiser l’opinion selon laquelle tous les hommes auraient un ancêtre commun et voici l’un des arguments dont il se sert : c’est “qu’il est bien difficile qu’Adam, qui était roux et qui avait des cheveux, soit le père des nègres, qui sont noirs comme de l’encre et qui ont de la laine noire sur la tête.” Amusant, non ?

  3. Allons, encore un effort, Madame Taubira, et vous donnerez aux élèves le droit d’insulter leurs professeurs et aux enfants de cracher sur leurs parents.
    En passant, relisez donc Voltaire que vous aimez citer : vous verrez qu’il n’a jamais prêché l’irrespect et qu’il demandait que la tolérance (mot qui n’avait pas à son époque le sens qu’il a aujourd’hui) soit le résultat d’une réflexion éclairée.
    La réflexion : tout le contraire de la spontanéité inconsidérée.

  4. Il faut peut être comprendre la position de Miss Taubira sous l’angle du droit :
    -dessiner (même un prophète) est effectivement autorisé, puisque rien n’interdit de le faire (dixit la DDHC : ce que la loi ne prohibe pas, elle l’autorise)
    -mais dessiner (même un prophète) n’exclue pas qu’on puisse être appelé devant les tribunaux pour un motif délictuel ou criminel. En l’espèce, ici, ce n’est pas le FAIT de dessiner (l’acte) mais le FAIT de se servir d’un dessin à des fins proscrites par le droit. Ex : la propagande.
    De la même façon, dessiner la Garde des Sceaux (c’est à dire une personne détentrice d’une autorité publique) n’est pas proscrit par la loi.
    En revanche, utiliser l’image de la Garde des Sceaux, pour servir un message de haine, la diffamer ou l’insulter, est sanctionné par la loi.
    Voilà pourquoi (selon moi) C. Taubira dit que le FAIT de dessiner est (effectivement) quelque chose de licite. Mais qu’en revanche, se servir de ce dessin dans un but clairement réprouvé par la loi, exige une sanction à la hauteur du fait blâmé.
    Maintenant, je suis tout à fait conscient que Mme TAUBIRA a une certaine faculté à penser qu’elle est le bouc émissaire de tout un chacun. Mais sur le plan du droit, sa position est cohérente.

  5. On peut tout dessiner mais… on évitera les musacées blasphématoires surtout lorsqu’elles sont brandies par un personnage simiesque. De toute façon la satyre illustrée est aujourd’hui propriété exclusive de la gauche germanopratine (absoute par avance), il n’y a donc pas lieu d’ergoter sur le sujet.

  6. Charlie Hebdo est une bombe à retardement qui place la France dans un piège du à la bêtise de nos dirigeants . Un gouvernement responsable aurait du interdire sa reparution !
    Le titre du livre de Zemmour prend tout son sens !

  7. A propos des réactions sur l’affaire de Charlie hebdo, on est avec madame Taubira et d’ailleurs plus généralement avec l’idéologie socialiste, en pleine aberration.
    Il nous est affirmé par le pouvoir socialiste à la fois, d’un côté, que l’on a évidemment le droit de se moquer d’une religion, de la tourner en dérision, sans raison explicitée, avec l’effet de blesser profondément toute une partie de la population adepte de cette religion, et de l’autre côté, que l’ on n’a évidemment pas le droit ( sous peine de tomber sous le fameux oukase du padamalgam ) de soulever en raison et non par dérision des interrogations sur les problèmes que peut poser à la société telle ou telle religion, comme c’est le cas par exemple pour l’islam en tout cas dans certaines de ses interprétations ouvertes à la violence.
    Autrement dit, en matière religieuse, oui à la dérision injurieuse, non à l’échange critique raisonné. C’est une INVERSION COMPLETE PAR RAPPORT A L’EXIGENCE DE VERITE ET DE RAISON.
    On voit là une illustration manifeste de l’erreur et de la malhonnêteté socialistes. L’habileté diabolique développée par Hollande dans la gestion de la crise actuelle aboutit à une sorte de plébiscite en faveur de cette erreur et de cette malhonnêteté. Espérons qu’assez vite, de plus en plus nombreux seront ceux qui découvriront le pot au rose, de telle sorte que la manipulation finisse par se retourner contre ceux qui en sont les auteurs.

  8. @SEB
    La position de Madame Taubira est peut-être cohérente (?) : j’avoue avoir du mal à suivre vos arguties juridiques, mais j’admets ne pas être très compétent en la matière…Sur le point précis du dessin de Miège incriminé (le singe se plaignant d’avoir été caricaturé en Madame Taubira), j’observe :
    1- que ladite Madame Taubira n’apparaît pas dans ce dessin (donc celui-ci n’est pas concerné par la rhétorique Taubiresque), et
    2- que l’humour déployé par Miège (que l’on peut apprécier ou détester, là n’est pas la question) est sans commune mesure avec les “rosseries” de certains dessins de Charlie Hebdo (voire d’autres publications).
    Je ne vois pas très bien comment, en droit, on pourrait poursuivre et condamner l’un et pas l’autre.
    Il n’y a aucune incitation à la haine ou propos raciste dans le dessin de Miège au contraire des parutions du dernier N° de CH, ne serait-ce que la page de garde où le prophète est nettement représenté en phallus dressé (que l’on regarde le dessin à l’endroit ou à l’envers). On voit d’ailleurs le résultat (des morts quand même…) de ces provocations qui n’ont pas l’air de beaucoup gêner nos responsables politiques et médiatiques qui persistent et signent. Vu de nos “fenêtres” d’occidentaux, ces épouvantables réactions sont évidemment inadmissibles, mais, à l’étranger, selon leurs lois, coutumes et cultures, les choses sont perçues différemment. C’est regrettable, bien entendu, mais n’est-ce pas aussi une forme de racisme de toujours vouloir imposer nos règles occidentales à l’étranger ? je pose la question. Déjà en France cela pose problème qu’on le veuille ou non, alors à l’étranger…
    Personnellement, je ne suis pas convaincu des arguments développés par le verbe Taubiresque.

  9. pourquoi désigne-t-on Mahomet par le vocable prophète !
    Mahomet est vu par les musulmans comme un prophète pour tous les autres humains (juifs , chrétiens , athées ….) il ne l’est pas !!!!!!!
    on n’entend jamais parlé du “fils de Dieu ” quand on parle de Jésus , hors de l’église !

  10. Alors c’est bien vrai on peut tout dessiner ?
    On peut salir et blasphémer NS Jésus Christ, le pape, le clergé et les religions cela ne gênera pas cette Dame ?
    N’y aurait il pas deux poids deux mesures par rapport à un certain dessin qu’elle n’a pas jugé humoristique ?

  11. Tout ce qui sort de la bouche de C. Taubira est comme imbibé de venin. J’ai l’impression qu’elle méprise profondément les Français blancs catholiques, et pour parler presque poliment qu’elle se fout de notre gueule.

  12. Non Mme Taubira dans la France socialiste on ne peut pas tout caricaturer,on ne peut pas caricaturer un ministre de la justice!!!

  13. A quand une caricature de Mme Taubira en pleurs, portant une pancarte “Je suis Miege” et avec la mention : “tout est pardonné” ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services