Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Christian Vanneste quitte l’UMP

Car il n'en avait pas été formellement exclu :

"Inscrit au RPR dès 1977 puis à l’UMP en 2002, j’ai toujours fait preuve d’une grande fidélité à ma famille politique.

VEn 2007, l’UMP m’a privé de l’investiture sous prétexte qu’une condamnation avait été prononcée contre moi. La Cour de Cassation a annulé sans renvoi cette décision. J’ai pour ma part rejoint le parti et le groupe à l’Assemblée dès ma réélection. J’ai pu constater que mon ami Éric ZEMMOUR dont la condamnation est devenue définitive avait été lui accueilli très chaleureusement par le groupe à l’Assemblée Nationale, par la suite.

Toujours en raison du même sujet, mon opposition à la reconnaissance sociale d’une prétendue orientation sexuelle, génératrice d’identité et de communautarisme, j’ai à nouveau été privé d’investiture en 2012 et cette fois l’UMP a présenté un candidat contre moi.

Ma présence sur le terrain, mes interventions locales m’avaient valu le soutien des Maires divers-droite. Mon activité à l’Assemblée a été soulignée dans plusieurs classements, même si le groupe ne m’a guère favorisé dans ce domaine, puisqu’en tant que Président vous m’avez privé d’un rapport auquel je tenais énormément. Plusieurs de mes propositions demeurent d’actualité, et se trouvaient souvent en phase avec vos thèses : je pense à la Burka ou de manière plus essentielle à la TVA Sociale. […]

Je n’ai pas été exclu de l’UMP parce que rien dans ses statuts ne m’empêchait de défendre des idées qui sont présentes chez beaucoup de nos adhérents et de nos sympathisants. J’ai, cependant, été méthodiquement assassiné politiquement : oublié des visites ministérielles, étroitement limité dans mes interventions, et privé d’une investiture d’une manière totalement injustifiée. […]

Il me semble que le traitement que j’ai subi depuis 7 ans, et tout particulièrement depuis 4 mois de la part de l’UMP est assez unique dans son iniquité. Le parti a annoncé mon exclusion qui n’a jamais eu lieu, puis un retrait d’investiture, enfin mon intention de quitter la vie politique, dans le but évident de porter atteinte à la légitimité acquise aux yeux des électeurs sans qu’à aucun moment je n’ai pu être entendu par aucune instance, ni par vous-même. J’ai enduré ce traitement parfois avec colère. Aujourd’hui que vous avez assuré l’élection d’un jeune professionnel de la politique dans ma circonscription en m’écrasant sous le poids du papier, je crois nécessaire de vous annoncer ma démission d’un parti qui n’a plus rien de commun avec celui au sein duquel je m’étais engagé lorsque le gaullisme signifiait encore quelque chose."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Bon courage à vous Mr VANNESTE , bientôt vous reviendrez sur la scène avec la nouvelle droite et vous en tête avec des principes vrais et représentatifs des catholiques français .

  2. Il reste à franchir le Rubicon…

  3. “lorsque le gaullisme signifiait encore quelque chose” Peut-être un problème originel ?

  4. Bienvenue chez lez parias de la politique française, M. Vanneste. Mais que diable alliez-vous faire chez les gaullistes, le RPR et l’UMP ?

  5. ALors, partant pour construire qque chose en unifiant PCD, MPF CPNT et CNIP ?
    Le pardon (vis à vis du CNIP qui n’a pas voulu que vous en soyez le Psdt) vous grandirait encore.
    A suivre avant le congrès de l’UMP, ou après, pour espérer récupérer qques ex Droite Populaire ?

  6. Je ne comprends pas que M. Vanneste ne se soit pas rendu-compte plus tôt que le RPR-UMP n’avait plus rien à voir, et de puis longtemps, avec le Général de Gaulle.
    Venez chez les souverainistes, quels qu’ils soient, il y a de la place.

  7. Ce que ces individus prétendument de droite lui ont fait subir ne sera pas oublié. Tellement facile…

  8. En 2008, Monsieur Christian Vanneste a bien, je crois, voté la ratification du Traité de Lisbonne …

  9. Rien à voir avec le sujet mais intéressant quand même :
    “Pédophilie à deux vitesses
    16 juin 2010, 9:45 Auteur : Jean 4
    Depuis de nombreux mois (pour ne pas dire années), nos chers médias ne cessent de nous abreuver en révélations sur la pédophilie pratiquée par l’Eglise catholique. Pourtant, la différence avec la médiatisation de la pédophilie en dehors de cette Eglise semble disproportionnée. Analysons si tel est le cas, et voyons quelles conséquences peuvent en être tirées.” (…)
    http://www.enquete-debat.fr/archives/pedophilie-a-deux-vitesses

  10. Il a mis du temps à comprendre, voire à faire semblant.
    Il faut espérer,que s’il revient il ne va pas nous ressortir le concorde entre autres “visionnaires” cocoricos gaulliens.

  11. Il en a mis du temps !

  12. Monsieur VANNESTE, Vous avez été un militant politique remarquable de courage et de pertinence, un homme prophétique, mille bravos… que Dieu bénisse la suite de vos jours…

  13. Un bel exemple de lucidité.
    Bonne retrait à vous, M. VANNESTE, avec vos enfants et petits-enfants.

  14. Je suis triste pour M. Vanneste qui est un homme de conviction, honnête et courageux. Le traitement dont il a été l’objet de la part de ses “amis” est une honte pour l’UMP. Triomphe de la lâcheté ! La France a besoin d’hommes comme lui. J’espère qu’il lui sera donné de servir encore notre pays.
    P.G.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique