Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Christian Vanneste pointe la faiblesse de l’opposition

Désormais vrai sujet de préoccupation en vue de l'abrogation de la loi Taubira, la réflexion de Christian Vanneste sur le rôle de l'UMP est primordiale :

" Ensuite, c’est la faiblesse même de l’opposition qui doit faire naître le doute. Alors qu’un élan populaire avait soulevé du fond du pays une marée inattendue et salutaire, l’UMP s’est livrée à une tentative de récupération à la fois désordonnée et pleine d’arrière-pensées.

Dans cette fosse aux serpents, il y a celle qui jubile, ceux qui en sont, ceux qui sont plutôt pour la loi, mais ne le disent pas, ceux qui pensent à l’électorat parisien, ceux qui pensent aux futures élections, ceux qui en ont profité pour jouer les vedettes. Tous, sauf peut-être Christine Boutin, ont pendant des années préparé le terrain, en entérinant le PaCS, en le dotant de tous les avantages fiscaux, en introduisant l’orientaion sexuelle dans les textes, y compris au mépris de la liberté d’expression, en s’appropriant l’emploi abusif et liberticide du mot « homophobie » et en se repliant pour finir sur un mariage au rabais, sans adoption, ni PMA, ni GPA…

Qui est assez naïf pour les croire ? Une seule question à leur poser : si vous redevenez majoritaires, allez-vous abroger totalement cette loi et constitutionnaliser le mariage comme union de deux personnes de sexe différent ?"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Eh oui. Mais Vanneste est anti-FN catégorique, et a posté un tweet assez bizarre là-dessus (comparaison « en passant » de FN et NPA).
    Lui-même, Vanneste, a été rudoyé par ce parti.
    Les UMPistes vont finir par percevoir qu’ils ont comme un décalage avec leurs chefs !

  2. C’est tout Vanneste : une analyse juste….qui finit là où elle devrait commencer !
    Ce que le pays légal nomme « faiblesse de l’opposition », le pays reel, lui , le nomme « complicité de l’opposition » : au moins passive ; parfois active ; le plus souvent indirecte ; quelque fois au vu et au su de tous.
    La Cause (perdue) de la république est entendue : il doit mourir de nous avoir trahis.
    la question n’est donc pas de savoir qui ? Tous !
    la question n’est pas de savoir quand ? Le combat pour SA MORT a déjà commencé !
    La question est de savoir quel est le chemin le plus courtet le moins douloureux pour parvenir le plus certainement au but ultime et savalteur que nous nous sommes assignés (et que le pays légal par couardise ne veut pas reconnaitre) :
    LA DECAPITATION DE MARRIANNE

  3. La question est honorable. Mais nous connaissons la réponse, puisqu’ils y ont déjà répondu : ils ne changeront rien, éventuellement quelques virgules.
    Dehors !

  4. Mr Vanneste a tout à fait raison,l’UMP,ou plutot l’UMPS ne changera rien à cette loi inique,leur participation aux manifs n’est qu’électoraliste;ils ne veulent pas aller contre la franc-maçonnerie.
    Je pense que pour les prochaines échéances électorales il va falloir donner un grand coup de balai.

  5. Ils ne changeront rien, soyons en sûr, il nous faut donc les changer !

Publier une réponse