Christian Jacob : le gouvernement a peur du peuple

Cette après-midi, lors des questions au gouvernement, avant la discussion du projet de loi, le député Christian Jacob a interpellé le Premier ministre sur le projet de loi Taubira :

J"Inexorablement, le chômage augmente dans notre pays, les usines ferment… […] La semaine dernière encore, nous avons appris qu’une usine Good Year – 1 200 emplois – risquait de fermer à Amiens. L’heure est grave, monsieur le Premier ministre, et vous avez choisi
de gouverner par diversion. Mais les Français ne sont pas dupes, ils ne
comprennent pas votre obstination à maintenir, dans ce contexte,
l’examen du projet sur l’extension du mariage et de l’adoption aux
couples homosexuels.
Renvoyer, qui plus est, la discussion sur la procréation médicalement
assistée à un texte ultérieur, dans un mois, est une véritable
imposture, monsieur le Premier ministre : vous n’avez pas le courage
d’assumer vos choix.

Depuis trois mois, le groupe UMP sollicite l’avis du comité national
d’éthique. Le Président de la République vient enfin d’accéder à sa
demande, mais il le fait trois jours avant l’examen du texte par
l’Assemblée. […] C’est un véritable mépris pour elle, un affront. Je vous prends à
témoin, monsieur le président : nous allons débattre sur ce texte sans
avoir l’avis du comité national d’éthique. Ma question est donc simple, monsieur le Premier ministre. Vous avez peur du peuple […] parce que vous n’osez pas le consulter par référendum. Vous n’avez pas non plus le courage d’assumer vos choix, notamment sur
la procréation médicalement assistée. Je vous demande donc de reporter
l’examen de ce texte tant que nous n’aurons pas reçu l’avis du comité
national d’éthique
."

5 réflexions au sujet de « Christian Jacob : le gouvernement a peur du peuple »

  1. Flynnlejeune

    Il faut avoir le courage de proclamer tout haut à l’assemblée que le pouvoir socialiste a peur du peuple, a peur du referendum parce que ce pouvoir sait pertinemment qu’il est minoritaire en voix en rapport avec le corps électoral inscrit et que le pays réel ne partage pas du tout cette idée fixe de vouloir faire passer devant le maire des personnes du même sexe. Quant à la PMA même à gauche on émet des réserves.
    C’est la seule raison pour laquelle ce pouvoir ne veut pas de l’avis des “gueux” qu’il méprise.

  2. PG

    F. JACOB est très flottant d’opinion.
    Voir sur Wikipedia :
    ”À propos du mariage et de la famille :
    En 1999, il s’oppose avec véhémence au Pacte civil de solidarité (PACS).
    En 2012, à propos de la loi sur l’ouverture du mariage aux LGBT, interviewé par le Journal du Dimanche, il estime que si la loi était adoptée il faudrait “l’abroger”.
    Et en janvier 2013, dans Le Figaro, il défend l’Union Civile. Maintenant, il voudrait que des experts tranchent à la place des députés : un comité Théodule avec 70 % d’experts non opposés à l’homosexualisme et 30 % de gens incertains comme lui ?

Laisser un commentaire