18 réflexions au sujet de « Choisi pour sa compétence ou par ethnicisation ? »

  1. Emmanuel

    Je sais pour l’avoir eu comme professeur à l’université catholique de Lille que cet homme est brillant, sa nomination ne m’etonne guère, et je trouve dommage que l’on ne s’etende dans cet article du Figaro que sur son background ethnique et à peine sur son parcours professionnel anterieur. Obsession obamaniaque ?

  2. zorro

    accordez-lui au moins la présomption de compétence !
    auriez-vous dit la même chose des ministres noirs nommé par De Gaulle ?
    [Moi je lui accorde tout ce qu’il veut. Mais quand je lis qu’il a été choisi car il est issu de “la diversité”, je pose la question que vous lisez en titre. MJ]

  3. FRAC

    Pour information, le dernier préfet issu de l’immmigration, Aïssa Dermouche, a été condamné le 17 mai 2005 par la chambre correctionnelle du TGI de Nantes pour “abandon de famille” et “non respect volontaire d’une décision de justice”.
    Rassurez-vous, il a été dispensé de peine par le procureur …

  4. Xtophe

    Ce qui est affligeant, c’est que cet homme a été nommé préfet sur des principes purement racistes. Oui racistes ! Car, le fait de mettre en avant la couleur de peau d’une personne pour motiver son choix n’est ni plus ni moins que du racisme.
    Que l’on ait été nommé Préfet quelle que soit sa race (et même s’il est noir, jaune ou blanc…) est une chose ; mais que l’on ait été nommé préfet au motif que l’on est noir, jaune ou blanc en est une autre.
    Les anti-racistes sont aussi racistes que les racistes qu’ils prétendent vouloir combattre. Il faudrait que nos élites arrêtent leur fixette sur la couleur de peau, parce que ça devient assez inquiétant…
    Si on poursuit dans la même logique, on peut alors demander la nomination de préfets :
    – Bouddhistes à raison de leur philosophie.
    – Cathos tradis à raison de leur religion.
    – Roux à raison de leur couleur de cheveux.
    – Bossus à raison de leur infirmité.
    – Homosexuels à raison de leur sexualité particulière.
    – Etc..
    Au secours, on marche sur la tête !

  5. HERMINE

    Les médias de tous poils autant que les hommes politiques ont manifestement oublié que la France a eu comme deuxième personnage de l’état, président du sénat pendant 10 ans un guyanais d’origine Martiniquaise, petit-fils d’esclave : Monsieur Gaston Monnerville !
    Le bachaga Boualam, français musulman d’Algérie fut Vice président de l’Assemblée Nationale, ce sont ceux qui aujourd’hui nous donnent des leçons d’antiracisme qui l’ont déchu de ses titres et l’ont condamné à l’exil.
    Et puis les français ont eu par deux fois à leur tête un individu dont le père n’avait même pas la Nationalité française. Je veux parler de Buonaparte … Pas forcément pour leur bonheur… Je vous l’accorde.
    Nous pourrions aussi évoquer tous les grands personnages militaires ou politiques de l’ancien régime et les souveraines qui nous venaient de l’étranger …
    Et puis qui a intérêt à établir une différence entre gens de couleur et français de souche. Les Martiniquais sont « de souche » depuis 1635, les Réunionnais depuis 1642, les Savoyards seulement depuis 1860 …
    Qu’est-ce qui les (a) unis ? L’Amour de la France.
    “Qui sait si l’inconnu qui dort sous l’arche immense
    Mêlant sa gloire épique aux orgueils du passé
    N’est pas cet étranger devenu fils de France
    Non par le sang reçu mais par le sang versé.”
    … Trois couleurs un seul drapeau !

  6. JB

    M.N’Gahane est un homme de très grande compétence mais surtout quelqu’un d’une grande humanité. J’ai eu plusieurs fois à m’adresser à lui alors qu’il était doyen de la Faculté Libre de Sciences Economiques et de Gestion de l’Institut Catholique de Lille (dont il est devenu le vice-président, excusez du peu, la Catho ne l’a pas choisi pour sa couleur de peau que je sache) et il m’est apparu comme quelqu’un de très ouvert, particulièrement compétent mais surtout d’une profonde attention…par dessus tout c’est une grande preuve d’humilité que je garde de ces échanges.
    Alors pour répondre à vos doutes :
    Choisi pour sa compétence

  7. HB

    J’ignore tout de ce monsieur, la seule chose intéressante que j’ai entendu sur France Info, c’est qu’il ne sort pas de l’ENA.
    C’est au moins un bon point pour lui, pour le reste on verra à l’usage.
    Bénéfice du doute pour l’instant.
    A sa place je serai furieux d’avoir été choisi pour être emblématique de la réussite en couleur!
    Bonne chance M. N’Gahane

  8. trahoir

    @ FRAC,
    Le monsieur dont vous parlez a fait l’IHEDN en 2005 (oui oui avec nos impôts), cela devait être une sorte d’application de la peine pour un préfet ! Un bon placard et des belles conférences, plus un gentil voyage d’études…cette année là en Chine je crois.

  9. qiq

    Choisi pour sa compétence, évidemment !
    Concernant M. G’Nahane le seul fait de poser la question est une honte.
    Il faudrait peut-être s’informer avant, et ailleurs qu’au Figaro …
    N.B. La Catho de Lille est une référence pour sa fac de Droit et Sciences Eco

  10. trahoir

    Je vois à la lecture des commentaires que le SB et les commentateurs ne font pas de sectarisme primaire. Après la ministre de la justice Rachida D. qui fait appliquer les peines planchers et mate quelque peu la magistrature (“petis jugues” disent certains), voilà la personne d’origine étrangère appréciée à la catho de Lille. Encore quelques jours et on va apprendre que son neveu est prêtre intégriste (pure supposition humoristique). Ce serait drôle : la gauche en ferait une jaunisse et pourrait demander des postes au titre de la discrimination positive pour les jaunes…non non pas les asiatiques.

  11. Xtophe

    A Sylvie,
    Je dénonce surtout la motivation basée sur des critères raciaux, ethniques, et pourquoi pas philosophiques, religieux ou sexuels (si on continue le raisonnement sur la lancée)… Car avec cette logique des quotats, on accorde des strapontins à des “minorités visibles” (blacks, beurs, homos, handicapés, musulmans, femmes, trans…) au seul motif de leur particularité.
    Personne n’est responsable de sa couleur de peau. Et il est particulièrement ignoble d’accorder un poste en se fondant sur des critères raciaux, qu’il s’agisse tant de discrimination positive que de discrimination négative.
    Le problème est que la seule qualité que l’on retient de M. N’Gahane, c’est qu’il est noir ! J’espère pour lui que ce n’est pas son seul avantage… Le journaliste de France Intox qui l’a interviewé cet après-midi n’a exclusivement abordé que le thème de la couleur de peau de son interlocuteur. Aux yeux de ce journaliste (et des media en général), le seul fait d’être noir justifie toute promotion. C’est absolument ridicule !
    ETRE NOIR, CE N’EST PAS UN DEFAUT, CERTES.
    MAIS CE N’EST PAS UNE QUALITE NON PLUS.
    Aussi, je ne serais pas opposé à ce que tous les journalistes blancs (débiles de surcroit) se fassent remplacer illico par des noirs, pourvu que ceux-ci traitent l’information sans dogmatisme, ni sectarisme, et avec un minimum de déontologie et de professionalisme. On y gagnerait certainement et les media seraient certainement plus potables…

  12. Jean

    Sans me prononcer sur les compétences de cet homme qui semble apprécié par quelques lecteurs ici, je n’exclue pas qu’il ait été nommé avant tout pour sa couleur, c’est-à-dire qu’on aurait cherché à avoir un préfet intelligent, mais noir. Ce serait humiliant pour son intelligence…
    Sinon, après Carla, voilà que le fils Sarko nous donne des leçons de “diversitisme” :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/12/01011-20081112FILWWW00663-jean-sarkozy-pour-le-vote-des-etrangers.php
    Faut croire que notre président envoie toute sa famille nous donner son avis.

  13. Guillaume

    Votre titre est plein de sous-entendu, vous m’avez habitué à plus d’objectivité. Inutile de créer la polémique là où il ne devrait pas y en avoir. Cet homme est manifestement compétent et ce serait une parfaite réaction que de ne même pas relever sa nomination. Celle-ci est manifestement récupérée à des fins politiques et en entrant dans le débat vous accepter de jouer le jeu et de donner à cette nomination une portée qu’elle ne doit pas avoir. Ce nouveau préfet comme beaucoup d’autres personnes issues de l’immigration sont contre la discrimination positive. Voilà ce qu’il faut retenir.
    [Je ne m’en prends pas à ce préfet mais à celui qui l’a nommé. Les informations relevées ici et là montrent que ce n’est pas forcément sa compétence, réelle, qui a été mise en avant. C’est bien ce que je regrette. MJ]

Laisser un commentaire