Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Chirac, Villepin, Sarkozy : les dessous de l’avant-présidentielle.

Bruno Le Maire (ancien directeur de cabinet de D. de Villepin) sort un livre dans lequel il relate les querelles intestines de l’état entre 2005 et 2007. Il retranscrit ainsi différentes conversations entre Sarkozy, Villepin et Chirac. Edifiant !

Quelques perles :

Sarkozy à Villepin :

" Les électeurs de Le Pen, je dis toujours que c’est des victimes. Des victimes de quoi ? J’en sais rien. Mais c’est des victimes. Pour nous, l’élection de 2007 se jouera sur les électeurs de Le Pen. On les prend, on gagne. On les prend pas, on perd."  S’il fallait une confirmation la voici !

Villepin à propos de Chirac :

" Ce que le président m’a fait là, c’est une très mauvaise manière. Qu’est-ce que ça lui aurait coûté de faire rouler la balle ? Depuis des années je le protège, je le défends. Et lui n’est même pas capable de dire une phrase pour moi ? "

Chirac à Villepin à propos du CPE :

" Du haut de mon incompétence, et elle est incontestable dans ce domaine, je vous dis que vous faites ce que vous voulez, mais vous faites une connerie".

Entre aveu d’incompétence pour l’un, découverte de la trahison pour l’autre, et obsession du pouvoir pour le dernier, il ne devait pas faire bon se balader dans les couloirs de l’Elysée à cette époque.

Carole d’Hombelois

Partager cet article

2 commentaires

  1. Les électeurs de Le Pen,voilà les « harkis de la Sarkosie ».Aveu terrifiant de cynisme.

  2. Excellent !
    Ils sont tellement plus drôles quand il sont naturels ! Ce qui est épatant, c’est que l’UMP soit parvenue à gagner les élections en dépit de toutes ces rivalités.
    P.S. : La palme revient quand même à Chirac. Il a loupé sa carrière de comique troupier celui-là !

Publier une réponse