Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Chine

Chine : les journalistes ne s’intéressent qu’à leur liberté d’expression

De Bernard Antony :

"Je lis ce jour dans la grosse presse les mesures attentatoires à la liberté selon les actuels critères des journalistes, que les autorités chinoises auraient décidé contre le libre-exercice de la communication. […] je ne puis qu’ironiser devant les consternations de notre médiacrassie. Comme si, en France, sous la schlague du « politiquement correct », de la loi Rocard-Gayssot et de l’inquisition de la Halde, existait une véritable liberté de pensée, de recherche et d’expression vraiment supérieure !

Certes, le régime communiste chinois brise aussi, à sa manière, cette liberté mais il interdit toujours surtout la liberté religieuse. Or, je note que ce n’est pas contre cela que s’insurgent nos medias. Le critère essentiel pour eux semble être en effet celui de la liberté d’internet et notamment de la diffusion pornographique. Que des évêques, des prêtres, des fidèles catholiques soient toujours persécutés ne les intéresse pas beaucoup.

La vérité c’est que chez nous sont encouragées les libertés de la décréation, de la profanation, de l’abjection mais que l’on persécute tous ceux qui rappellent que la liberté n’est authentique que dans l’épanouissement des grandes valeurs platoniciennes et chrétiennes du Vrai, du Beau et du Bon."

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. Mettant en avant la censure, ces journaleux peuvent ainsi se donner plus d’importance qu’ils n’en ont. Ils n’encourent pas autant de risque qu’en d’autres lieux ou à d’autres époques, alors c’est faire du tapage à peu de frais. Et c’est peut-être plus porteur que d’accorder quelques minutes au sort des chrétiens.
    Ensuite, ils viendront s’écouter parler, sur les plateaux de tv, de cette atroce expérience…
    Pendant ce temps, les grandes douleurs sont muettes, mais même si elles voulaient s’exprimer, on leur refuse ce droit. Et “on” c’est autant la RPC que les médias qui ne les jugent pas dignes d’intérêt. Finalement, les journaleux qui crient à la censure, ne la pratiquent-ils pas volontairement à l’occasion de ces J.O. en fermant les yeux sur les peines des chrétiens ? Malgré la censure chinoise, ils ont pu parler du Tibet dans une certaine mesure, alors la censure communiste n’explique pas toute la censure occidentale sur les droits des chrétiens. Il s’agit d’autocensure !

  2. Les journalistes qui vont aux JO, ils y vont pour couvrir les JO ou pour surfer sur internet ? Pour cette seconde activité, ils seraient beaucoup mieux à rester au bureau !
    Quand aux rédacteurs des médias, si ils voulaient être cohérents, pourquoi ne boycotteraient-ils pas les JO en annoncant en une ou en ouverture qu’en raison de conditions de travail qui ne leur permettent pas de travailler normalement, ils ne sont pas en mesure de diffuser les JO ou de les commenter ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services