Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Chiche, faisons comme les Suisses

Libération en fait sa une :

S
Et écrit :

"Le gouvernement français pourrait s'inspirer de la votation suisse, notamment sur les parachutes dorés."

Au-delà de la lutte contre les parachutes dorés (lutte qui permettra simplement d'alimenter la lutte des classes mais n'apportera aucune solution aux pauvres), oui, le gouvernement français pourrait s'inspirer de la votation suisse pour introduire en France le référendum d'initiative populaire, plutôt que de voter un mécanisme qui ne fonctionnera pas, surtout après l'inefficacité prouvée du CESE.

Plutôt que de s'extasier sur le résultat du vote, nos gouvernants feraient bien de s'inspirer de ce fonctionnement démocratique :

 

Partager cet article

9 commentaires

  1. Seulement le but recherché est bien d’éloigner le peuple de toute possibilité d’interférence dans la gestion de leur pays. Il est préférable d’imposer que de demander l’avis au peuple comme le fait la Suisse !
    Voyez le référendum contre la Constitution Européenne, il a été négatif, cela n’a pas empêché la droite de l’imposer avec l’aide de la gauche !
    L’an prochain nous aurons des élections présidentielles européennes, ce que le peuple français ne voulait pas. Nous nous trouvons face à une politique, (système), électorale américaine ce que là encore nous ne voulions pas !
    La Suisse propose un total de 100 000 signatures pour leur référendum. Pour le CESE il a été monté à 500 000 dans l’idée qu’il ne serait jamais atteint. Depuis nos 700 000 signatures le projet proposé par les politiques français est allé jusqu’à 4,5 millions avec un aval de députés ! Il y a véritablement une volonté d’évincer le peuple de toute décision politique qui ne lui convient pas !

  2. Les suisses ont aussi dit NON à l’emprise de l’Etat sur l’éducation des enfants , rappelant que le meilleur pour un enfant est d’être chez ses parents , avec sa mère et son père.
    La votation d’origine socialiste voulait la multiplication de crèches pour que les femmes puissent travailler…

  3. concernant ce vote, effectivement il ne résoudra pas les pb des pauvres, mais cela peut peut-être ramener à la raison des patrons (certains et plutôt dans les grandes entreprises)qui se moquent ouvertement des salariés en augmentant leur propre rémunération de 10, à 20% pour atteindre des sommes dont on se demande ce qu’ils en font. Dans les mêmes entreprises, les managers s’arrachent les cheveux pour fournir des augmentations acceptables à leurs collaborateurs (souvent les augmentations sur plusieurs années ne suivent même pas l’inflation !). Une exception notable avec le patron de Volkswagen. Un exemple parfait de cynisme inacceptable : Carlos Ghosn qui dit à ses salariés d’accepter de dégrader leurs situations et qu’en contrepartie il se fera payer son bonus sur plusieurs années… Rappelez-moi l’état de Renault ? Comment des chefs d’entreprise qui dégradent la situation de leur entreprise pourraient-ils raisonnablement bénéficier des sur-rémunérations quelle que soit la forme (prime de départ, retraite chapea, …) ? Où est le bien commun dans tout cela qui permettrait à chacun de trouver sa situation acceptable même si elle n’est pas la meilleure ?
    ceci dit, pour revenir à votre commentaire, effectivement notre premier ministre devrait en prendre de la graine en matière de démocratie.

  4. Je me tue régulièrement à le dire : pour une vraie démocratie, une France fédérale et non jacobine, une économie et une société gagnantes, prenons exemple sur nos voisins suisses, plutôt que de passer notre temps à les dénigrer !

  5. “Libération” c’est le journal pour qui le référendum doit être jeté à la poubelle quand il démontre par a+b que les Français ne veulent pas de l’Europe…
    C’est çà un journal gauchiste. Ca sert la pensée unique = dictature…. Comme tous les régimes qui ont adopté le socialisme, le premier d’entre eux étant le nazisme.

  6. Ils sont en avance, nos voisins suisses.

  7. Libération titrant « Faisons comme les Suisses », ça ne manque pas de saveur. En 2009, ils fustigeaient les Suisses à la Une : « Minarets en Suisse / Le vote de la honte »
    http://journal.24heures.ch/presse-francaise-denonce-esprit-clocher-suisse-2009-11-30

  8. Quelle belle bande de faux c…ls ; “vive les suisses”, je ris ! Et quand accepteront-ils le référendum demandé ? Jamais ! Contrairement au PS, je n’ai qu’un Désir, celui qu’ils quittent les commandes car le mur (de la honte, notamment) est très proche.

  9. La presse française s’est livrée à une belle opération de propagande sur ce vote. Le titre de Libération (comme celui du Figaro et bien d’autres) est tout simplement un mensonge.
    Les Suisses n’ont pas du tout “plafonné les salaires des patrons”. Les Suisses ont donné tous pouvoirs aux méchants actionnaires des méchantes entreprises capitalistes cotées en Bourse.
    Le pouvoir de décider le salaire du PDG passe du conseil d’administration aux actionnaires. L’intention de la loi est que cela permettra aux actionnaires, S’ILS LE DESIRENT, d’éviter un salaire excessif pour le PDG.
    Mais si les actionnaires veulent payer leur PDG des milliards de francs suisses, pas de problème, ils en ont le droit. C’est à eux de décider.
    Accessoirement, l’initiative Minder interdit effectivement les indemnités de départ et les bonus pour achat ou vente d’entreprise.
    Mais ce qu’ont voté les Suisses n’a rien à voir avec le rêve érotique des socialistes français, qui consisterait pour le gouvernement à limiter autoritairement le salaire des patrons à tel ou tel montant, soit directement, soit par le biais de l’impôt.
    Les Suisses viennent de renforcer le droit de propriété des actionnaires sur leur entreprise. C’est évidemment une décision libérale.
    Mais les médias français, uniformément de gauche, travestissent la réalité en prétendant qu’il s’agit d’une décision socialiste.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services