Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Chine / Pro-vie

Chen Guangcheng : un militant pro-vie qui cherche à fuir la Chine

CLa presse rapporte la volonté du "militant des droits civiques" Chen Guangcheng de quitter la Chine. L'avocat aveugle, actuellement à l'hôpital Chaoyang de Pékin, a précisé qu'il avait reçu la visite d'un responsable gouvernemental :

"Ce n'était pas un fonctionnaire de la justice, mais quelqu'un du bureau des plaintes […] Cela ne sert à rien d'en parler, mais ma situation est très, très critique".

Ce dissident chinois a téléphoné depuis sa chambre d'hôpital à Pékin à des élus du Congrès américain et a lancé un appel à l'aide en direction de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton. Champion de la lutte contre les avortements forcés, l'avocat autodidacte s'était réfugié à l'ambassade des Etats-Unis la semaine dernière après s'être évadé de résidence surveillée.

L'avocat aveugle avait été emprisonné en mars 2006 pour s'être pacifiquement opposé à l'horreur des avortements forcés en République populaire de Chine. En août 2006, il avait été condamné à 4 ans de prison pour avoir prétendument endommagé des biens et entravé la circulation.

Jeanne Smits ajoute :

"Guen Guangcheng, en attirant l'attention internationale sur son sort, […] force les regards vers la politique de l'enfant unique qui a toujours cours en Chine, avec des conséquences effroyables pour les femmes et les familles. Ainsi, aujourd'hui, c'est un média du poids de CNN qui consacre un article au sujet, au lieu qu'il soit cantonné comme à l'ordinaire aux médias indépendants (et pauvres !) qui sont le plus souvent les seuls à en parler.

Ashley Hayes raconte l'histoire de Ji Yequing, enceinte – contrairement aux ordres gouvernementaux – de son deuxième enfant. Elle et son mari attendaient cette nouvelle naissance avec joie et impatience. Mais les autorités en ont eu vent, et c'est de force qu'elle a été traînée vers une clinique, non sans avoir battu son mari pour l'empêcher de lui venir en aide, puis maintenue plaquée sur un lit où elle a subi un avortement forcé. Elle en a témoigné en septembre devant le Congrès aux Etats-Unis où elle a, depuis, trouvé asile. Racontant le « vide » abominable qu'elle avait ressenti : « Tout cet espoir, cette joie, cette attente heureuse avaient disparu. J'étais déprimée, triste. Pendant très longtemps, chaque fois que je pensais à mon enfant perdu, je pleurais… »

[…] CNN rapporte d'autres cas particulièrement atroces d'avortements tardifs, dont un pratiqué à neuf mois où le bébé, né vivant, a été aussitôt noyé. Une image qui a fait le tour de Twitter en Chine. Une autre femme témoignant devant le Congrès, Liu Ping, a subi cinq avortements forcés entre 1983 et 1990 avant de se voir implanter de force un dispositif intra-utérin. Elle devait alors se rendre dans la clinique de son usine tous les mois pour vérifier qu'elle n'avait pas ôté le stérilet et n'était pas enceinte : ayant raté une de ces visites en raison de la maladie de sa mère, en phase terminale, elle avait été agressée à son retour chez elle par des agents de la commission de planning familial qui l'ont battue : en chutant, Liu Ping s'est cassé deux vertèbres. Une tentative de suicide devait suivre, stoppée par ses proches : c'est ensuite seulement qu'elle a pu obtenir l'asile aux Etats-Unis et se réconcilier avec son mari dont elle avait divorcé."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. N’est-ce pas beau tout cela au royaume des soviets, voilà ce qui nous attend si flanby est élu dimanche, les commissaires du peuple, les talibans et les talibannes socialistes se chargeront de mettre tous les “dissidents” au pas, Que ce soit MLP, et tous ceux qui vont voter blanc réfléchissent bien, il n’y aura pas de 3° tour et croire que le FN aura des députés, on peut toujours rêver, et sans députés on ne fait pas grand chose. Alors un peu moins d’orgueil et on discute avec ceux de l’Ump qui n’ont pas un pois chiche à la place du serveau et on renvoie les socialos dans leurs ghetto, ces gens-là ont déjà trop fait de mal au pays

  2. Quelle horreur! Probablement cautionné par les “écologistes”?

  3. le pauvre homme s’il se réfugie aux US au moment où son Président tente de briser la résistance des fidèles évêques américains engagés dans un combat à mort pour la Vie, il risque de tomber de Charybde en Sylla.
    Il y aurait une cynique manoeuvre US d’écran de fumée sur le sujet qu’on en serait modérément surpris.

  4. Suite de la Série ” Chen Guangcheng ” :

    épisode 17 —> je veux rentrer en Chine…
    épisode 18 —> je veux rester en Amérique…
    Le suspens est insoutenable !
    Quant au fait de la politique de l’enfant unique, il serait bon de sérier les vraies questions et d’y répondre autrement que par des “on-dit que”: prendre certains médias comme CNN en référence , c’est plutôt très tendancieux. Des info du genre un bébé avorté est aussitôt noyé, j’en pond 10 à la minute, et même des vidéos.
    Qui donc est sur place, en Chine, pour démêler ces problèmes ?
    Lisez donc ces articles écrit par quelqu’un qui y habite, pour avoir de quoi répondre:
    http://www.refletsdechine.com/chen-guangcheng-un-aveugle-dans-un-systeme-de-sourds.html
    http://www.refletsdechine.com/chen-guangcheng-une-histoire-de-lunettes-noires.html
    On a eu le Dalaï-Lama puis Liu Xiabo, enfin Ai Wei Wei, voici une autre tarte à la crême, l’aveugle-avocat-évadé Chen Guangcheng.
    J’ai du mal à comprendre cette obstination à dire n’importe quoi sur la Chine, surtout venant d’un site comme Le Salon Beige.

  5. À BLH.
    Je ne vois pas en quoi le premier article contredit le SB…
    Pas lu le deuxième pour l’instant…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services