Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Chemin néo-catéchuménal : nouveau rappel à l’ordre

En l’espace de trois jours, au début du Carême, le Chemin Néocatéchuménal a reçu deux rappels à l’ordre : le premier de la part du pape, le second de la part des évêques de Terre Sainte. En décembre 2005, la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements a demandé au Chemin Néocatéchuménal de modifier la façon dont ses communautés célèbrent la messe. Le 12 janvier 2006, Benoît XVI a exigé du Chemin qu’il "respecte attentivement" les règles établies.

La liturgie et la catéchèse prêchée par le Chemin dans ses communautés donnent lieu à controverse, voire à des réticences tant de la part de la Congrégation pour le culte divin que de la Congrégation pour la doctrine de la foi. En outre, l’approbation définitive des statuts du Chemin est incertaine. Ils avaient été approuvés "ad experimentum" par le Saint-Siège le 29 juin 2002 pour un quinquennat qui va prendre fin dans quelques mois. C’est Benoît XVI qui a parlé de l’incertitude concernant l’approbation définitive des statuts, le 22 février, premier jeudi de carême, lors de sa rencontre avec le clergé de Rome :

"On se demande si, après cinq années d’expérience, il faut confirmer de manière définitive les statuts du Chemin Néocatéchuménal, ou s’il faut prolonger la période d’essai ou encore s’il est peut-être nécessaire de réviser certains éléments de cette structure".

Le patriarche latin de Jérusalem, Michel Sabbah, et les autres évêques catholiques de Terre Sainte sont intervenus le 25 février, sous la forme d’une lettre collective adressée aux membres du Chemin. Les évêques de Terre Sainte reprochent aux néocatéchumènes de faire bande à part, de célébrer la messe en dehors des paroisses, de ne pas observer les rites liturgiques, de rester éloignés de la langue et de la culture des habitants locaux.

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. il faut prendre conscience des problèmes générés dans les paroisses investies par le chemin néocatéchuménal.Notre paroisse a vécu la division dès l’arrivée d’un prêtre issu de ce mouvement;ceux qui ne voulaient pas adhérer ont été exclus des responsabilités qui étaient les leurs auparavant.Tous les prétextes et toutes les pressions ont été utilisées;quand à ceux qui y ont adhérés ils assistent aux offices et conviviences du samedi soir desquels les autres fidèles sont exclus.La dernière trouvaille est la construction de fonds baptismaux afin que les nouveaux baptisés adultes soient immergés complètement d’où excavation dans l’église,escalier pour descendre dans la fosse…..on ne connait pas le coût du projet à une époque où les finances de l’église ne cessent de se restreindre.En résumé la marginalisation des adhérents divise la paroisse au lieu de l’unir.

  2. Je sis membre du Chemin et même, élu responsable de la communauté de La Seyne sur Mer.
    Que nous reprochez-vous ? D’essayer de donner un peu de vie dans nos paroisses en agonies ?
    Nous sommes ouverts à tous ceux qui veulent bien nous rejondre. En plus, tous les membres de notre communauté sont aussi des chrétiens actifs et militants au sein même de la Paroisse traditionnelle et sont généralement les principaux animateurs des services paroissiaux (Catéchisme, Secours Catholique, Tables ouvertes, Ateliers paroissiaux,Service auprès des malades, services funèbres… et j’en passe.).
    Au lieu de passer nos soirées devant la TV, nous nous réunissons au minimum deux fois par semaine pour célébrer la Parole de Dieu.
    Les membres de notre communauté participent à plusieurs messes hebdomadaires, traditionnelles ou néochatéchuménales (que nous trouvons plus fraternelles et plus joyeuse…) Portons-nous de si mauvais fruits que vous n’ayez de cesse de nous critiquer ?
    Essayons de nous aimer les uns autres, frères, essayons ! Cela n’est pas facile, je sais, voire impossible, mais avec la grâce de Dieu tout devient possible, car DIEU EST AMOUR !
    [Nous ? Les critiques formulées viennent de Benoît XVI, chef de l’Eglise catholique. A vous de voir avec lui. « Celui qui m’aime, garde mes commandements », dit le Christ. MJ]

  3. JE PENSE QUE CE MOUVEMENT EST BON POUR L EGLISE CATHOLIQUE ET PERMETTRA AUX FIDELES DE MIEUX SE RAPPROCHER DE DIEU PAR UNE BONNE CONNAISSANCE DE LA PAROLE DE DIEU AFIN DE LA MEDITER ET DE LA VIVRE

  4. pour ceux d’entre les néocatecumènes qui cheminent correctement ils pourront devenir avec la grace de DIEU de très bons chretiens vivant dans la vérité de la CROIX du christ et ainsi etre LUMIERE pour les autres .

Publier une réponse