Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Charlie Hebdo : le difficile équilibre entre courage et préjugé

Charlie Hebdo : le difficile équilibre entre courage et préjugé

En cette période du procès des attentats de 2015, dans Charlie Hebdo du 23 septembre 2020 (journal irritant, très irritant même parfois, mais c’est leur ADN et ses journalistes sont très courageux), sur les deux pages centrales un titre : « ATTENTATS : PUISQU’ON VOUS DIT QUE C’EST PAS LA FAUTE A L’ISLAM ! » 

Titre bien sûr ironique, accompagné de quatre articles plutôt tranchants qui tentent de démonter les excuses faciles le plus souvent utilisées pour nepasferdamalgam.

Le premier est intitulé : « Le fanatisme, c’est plus compliqué que ça ». On y trouve :

« Tous savent que derrière les menaces et les crimes, il y a une idéologie politique religieuse totalitaire… La volonté de ne pas « stigmatiser » les croyants musulmans, de ne pas faire d’ « amalgames », a bon dos… Bien qu’il avance parfois masqué, l’islamisme est aujourd’hui la doctrine politique totalitaire la plus expansive ».

Le deuxième est intitulé : « Dédouaner la religion par la science ». Il y a cette citation:

« L’islamisme touche en premier lieu les musulmans. Ensuite, pour eux [les islamistes], la planète entière est l’objectif, par ordre de priorité, d’abord les musulmans chiites et musulmans modérés, ensuite les ennemis proches et les ennemis lointains »

et l’article rappelle aussi que

« les Kouachi ont crié qu’ils avaient « vengé le prophète » et non pas les enfants syriens ».

Le troisième est titré : « Non-dits et renoncements politiques ». Extrait :

« La justice sociale, mâtinée de condescendance envers « les musulmans », donne des pudeurs de gazelle à certains pour dénoncer l’islamisme d’une petite partie de la population musulmane, au prétexte de ne pas faire rejaillir l’opprobre sur tous les musulmans ».

Enfin, le quatrième s’intitule « Paroles de musulmans. Oui, l’islam a bien quelque chose à voir avec le terrorisme ». Un membre de l’organisation internationale antirerroriste Quilliam,  Maajid Nawaz, déclare courageusement :

« Arrêtez de prétendre que les attentats terroristes qui ont eu lieu en France depuis 2015 n’ont rien à voir avec l’islam. Vos bonnes intentions envers nous, musulmans, ne font qu’aggraver le problème. C’est aussi dangereux que de dire que le terrorisme a tout à voir avec l’islam ».

Cela rappelle d’ailleurs un bel article de Causeur,  En France, on peut choisir de croire (ou pas). Extrait  :

« Les survivants de Charlie nous le disent, le véritable meurtrier court toujours, c’est l’islamisme – je préfère parler d’islam théocratique, qui n’est évidemment pas la totalité de l’islam, mais qui est un poison imprégnant l’islam depuis ses origines. L’indispensable procès, c’est celui de ce totalitarisme. Il ne s’agit pas d’un procès judiciaire, mais d’une nécessaire condamnation politique, philosophique, éthique et théologique d’un culte rendu à un dieu-tyran avide de piétiner la liberté et la conscience de l’Homme. Mais peut-on condamner cette idéologie sans critiquer la religion qui l’abrite en son sein, et peut-on sérieusement critiquer celle-ci sans critiquer aussi ceux qui choisissent d’y adhérer ? »

Bref, des yeux ouverts. Sauf que, quand même, en réalité, le titre de l’article est : ATTENTATS : PUISQU’ON VOUS DIT QUE C’EST PAS LA FAUTE A LA RELIGION ! 

En même temps, on apprend que “Radio France, avec plus de 90 médias, partage ce mercredi un texte fort pour défendre la liberté d’expression.” Un texte ‘fort’ signé notamment par ceux qui veulent purger Cnews et Valeurs Actuelles…, qui n’évoque ni l’islam, ni les musulmans…

Partager cet article

1 commentaire

  1. tu parles d’un texte fort, et regardez la liste des signataires …
    lequel n’est pas subventionné ? et qui est subventionné et qui n’y est pas ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services