Bannière Salon Beige

Partager cet article

A la Une / Cathophobie / Institutions internationales / Religions : L'Islam

Charia et droits de l’homme : la grosse artillerie contre Grégor Puppinck

L’article de Grégor Puppinck sur la charia et les droits de l’homme, publié dans le Figaro Vox le 26 décembre, a fait l’effet d’une bombe.

Grégor Puppinck y démontre qu’un récent et solennel arrêt de la Cour européenne admet à présent le principe même de l’application de normes de la charia en Europe. Jusqu’alors, la Cour déclarait la charia « incompatible avec les valeurs de la démocratie et des droits de l’homme ».

Grégor Puppinck souligne, en particulier, l’affirmation de la Cour selon laquelle un État n’est pas tenu, mais peut s’il le souhaite, « créer un cadre juridique déterminé pour accorder aux communautés religieuses un statut spécial impliquant des privilèges particuliers». « En d’autres termes un État européen peut accorder à sa communauté musulmane la liberté d’être régie par des normes de la charia, sans que cela soit, en soi, contraire à la Convention européenne des droits de l’homme. » Puppinck précise que « deux conditions sont posées quant à un tel statut spécial : le respect de la volonté des intéressés et celui, elliptique, des “intérêts publics importants” ». Il déplore ensuite l’imprécision de ces conditions.

Si cet arrêt suscite tant d’inquiétude, c’est parce qu’il pose les fondements du cadre juridique de l’application de la charia au sein de la communauté musulmane en Europe, selon une conception communautariste et libertaire de la société.

Cet article a fait l’effet d’une bombe et a été partagé plus de 25.000 fois.

Les défenseurs de la Cour et du communautarisme libertaire ne se sont pas fait attendre. Dès le lendemain, ils orchestraient une campagne visant à disqualifier Grégor Puppinck, en soulignant notamment ses engagements catholiques. C’est Nicolas Hervieu, étudiant en thèse depuis plus de 10 ans, qui mena l’offensive. Il publia une (bien faible et mesquine) contre-tribune dans Le Figaro Vox, puis une série d’entretiens sur France Info, Le Parisien, Ouest-France, etc. dans le registre « ne vous inquiétez pas braves gens, tout va très bien », mais sans répondre à l’essentiel.

Grégor Puppinck a, à son tour, répliqué que Nicolas Hervieu ne répondait pas sur l’essentiel, mais seulement sur des points secondaires après avoir, plusieurs fois, déformé ses propos ou caricaturé ses intentions. Il a déclaré sur son compte FB « assumer pleinement chaque phrase » de son article. « Les attaques et critiques, relayées largement dans la presse, ne me font pas douter. »

Grégor Puppinck a mis le doigt sur un point sensible : la question de la place de la charia en Europe. Il ne fait aucun doute qu’une partie des dirigeants adeptes de la « société ouverte » souhaite accommoder une place à la charia en Europe. Pour preuve, tous les obstacles auxquels a été confronté le projet de résolution de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur la « Compatibilité de la charia avec la Convention européenne des droits de l’homme » qui sera débattu et adopté le 22 janvier prochain à Strasbourg.

Durant ce débat à l’Assemblée du Conseil de l’Europe, l’ECLJ organisera un séminaire de haut niveau avec la participation de femmes ayant subi l’application de la loi islamique et d’universitaires.

L’ECLJ lancé une pétition pour encourager les parlementaires à maintenir fermement le principe du refus de toute application de la charia en Europe.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. C’est la première fois que la CEDH rend un avis favorable aux musulmans dans le cadre d’une application anticipée et servile des engagements (non contraignants 😡😡😡) du pacte de Marrakech. Il suffit qu’une majorité des membres de la CEDH ait accepté une petite rallonge salariale en provenance du Qatar ou d’un autre état musulman aussi influent pour que les décisions de la CEDH soient favorables alors que, il y a peu, la même CEDH jugeait la charia incompatible avec les lois de l’UE.
    La dhimmitude imposée à l’Europe est en bonne voie.

  2. Après Marrakech et tout le reste …

    S’il y en a encore qui n’ont pas compris que l’UE et tout ce qui gravite autour, c’est La Peste, il n’y a plus grand-chose à faire pour eux ! Ni pour les chefs d’État et petits politiciens qui collaborent.

    Un grand nettoyage sera bienvenu en 2019 !

  3. Bravo Grégor : vous avez appuyé là où ça fait mal… Et ça ne plaît pas du tout aux kollabos de tous poils, qui se font discrets comme des violettes quand il s’agit de děnoncer le terrorisme islamiste et ses attentats aveugles autant que meurtriers : normal, ils en sont les complices !

  4. Je fais confiance à Grégor Puppinck pour ne pas se laisser faire par la grosse presse veule de propagande grossière.

  5. Tout est une question de nombre; la pression démographique devient de plus en plus forte d où ces accommodements et reculades. Le reste n est que du vent; seule solution la remigration.

  6. il est à craindre que la communauté européenne , avec le temps, cède sur toutes les revendications. Raison de plus pour se dégager de ce merdier

    • C’est le merdier islamo-fasciste qu’il faut dégager… Mais vous avez raison pour l’ordre chronologique des choses : d’abord quitter le “califat union européenne” !

      Prions pour que les élections de mai prochain fasse enfin réfléchir la chienlit bruxelloise ! Parce que les peuples européens, eux, commencent à comprendre… un peu tardivement, mais bon…

  7. La meute de juristes libertaires qui s’en est pris à Gregor Puppinck sur twitter claironne l’incompétence de la cedh en matière d’organisation interne des Etats et clame que la même cedh pourrait ensuite sanctionner les atteintes par la charia aux libertés protégées par la cedh. En cela ils se trompent radicalement sur la nature de la charia qui découle directement du coran, lequel ne peut être fragmenté et dont on ne peut changer une virgule, et qui contient 288 prescriptions juridiques dont une bonne partie applicables en matière civile. Il s’agit d’un système juridique complet incompatible avec le nôtre, ce que la cedh aurait dû réaffirmer.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services