Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Bruno Mégret : “L’opposition au mariage homosexuel c’est le combat pour la survie de notre civilisation”

Bruno Mégret, président du MNR, vient d'écrire une tribune dans le dernier numéro du Chêne :

Mégret"Chaque jour nous apporte des preuves supplémentaires de l’impuissance et de l’impéritie du nouveau pouvoir socialiste. MM. Hollande et Ayrault montrent quotidiennement leur incompétence, leur amateurisme et surtout leur absence de projet et de vision. Ils ne gouvernent que par des paroles – souvent creuses d’ailleurs -, des promesses – qui n’engagent à rien – et des symboles qui ne touchent que leurs militants. Et pour tenter de masquer cette criminelle incapacité, ils se focalisent sur de  prétendues questions de société et font croire qu’ils agissent en promulguant à grands frais de simples textes juridiques. L’affaire du mariage dit «pour tous» en est un exemple emblématique et particulièrement calamiteux.

Pourquoi en effet, en pleine crise économique, soulever ce sujet qui divise profondément les Français et qui ne répond à aucune attente particulière ? Les homosexuels disposent déjà du Pacs pour résoudre les problèmes juridiques et fiscaux des couples qu’ils prétendent constituer. Et la grande majorité d’entre eux ne réclament pas cette disposition. D’ailleurs, quand on y réfléchit, l’homosexualité s’est toujours caractérisée par un certain goût de la marginalité, une marginalité aujourd’hui confortable et protégée. Mais une marginalité qui a de tout temps été cultivée par les homosexuels comme une forme d’esthétisme dont nous connaissons au demeurant les fruits parfois remarquables dans l’art et la littérature. En clair, on imagine mal les homosexuels adhérer comme à un idéal au modèle du mariage bourgeois de pépé et de bobonne. Modèle que le président de la République refuse d’ailleurs pour lui-même alors que, par un scandaleux paradoxe, il le prétend indispensable aux homosexuels. En réalité, cette affaire est purement idéologique. Il ne s’agit pas en effet de résoudre un problème concret ni d’améliorer la situation de certains Français, mais de faire prévaloir un principe de nivellement égalitaire et de détruire encore un peu plus les fondements traditionnels de notre société.

L’objectif est d’aller encore plus loin dans cette idée de l’égalité des sexes au point de nier les lois de la biologie. C’est la fameuse théorie des genres qui devrait effacer la réalité des sexes. On ne serait plus homme ou femme, on choisirait d’être du genre masculin ou féminin et de s’accoupler librement avec le genre que l’on souhaite. La loi et les droits de l’homme venant ainsi libérer l’homme des réalités et des contraintes de la nature. Avec ce projet de mariage homo, les apôtres de l’idéologie dominante veulent ouvrir l’ère de l’indifférenciation totale et entrer ainsi dans une folle utopie dont on sait qu’elle ne peut qu’être totalitaire et destructrice. Car le résultat concret de ce projet ce serait la destruction du mariage traditionnel et de la famille qu’il fonde. Le concept de «mariage pour tous» dont on nous rebat les oreilles est un sophisme. Car le mariage est déjà pour tous ceux qui le veulent: n’importe quel homme peut se marier avec n’importe quelle femme. Ce qu’ils veulent faire ce n’est pas étendre à tous le droit au mariage, c’est changer la nature du mariage, lequel ne serait plus l’union d’un homme et d’une femme pour fonder une famille mais l’union d’une personne avec une autre quelle qu’elle soit. C’est si vrai que, dans l’état civil, le concept de père et de mère devrait à terme être aboli et remplacé par la notion de parent A et de parent B. Voilà pourquoi ce projet de loi ne va rien apporter aux homosexuels et pourquoi il va tout retirer aux citoyens ordinaires. Ce n’est pas le mariage que l’on offre aux homos, c’est le Pacs que l’on généralise pour tous les Français.

Ce projet n’est donc pas en réalité un droit nouveau pour les homosexuels. C’est un acte majeur de destruction du mariage. Or cette institution est fondamentale pour l’équilibre de notre société et la pérennité de notre civilisation et de ses valeurs. Que l’on y songe, le mariage tel que nous le connaissons encore à cette heure est au fondement du christianisme, mais pas seulement, il était aussi une institution de la civilisation grecque et de la société romaine ! Et quelle qu’ait pu être la liberté des mœurs en bien des périodes de cette longue histoire européenne, jamais il n’a été question de mettre en cause le principe même du mariage conçu comme l’union d’un homme et d’une femme pour donner la vie. C’est donc à une réalité qui existe maintenant depuis plus de quatre mille ans que M.Hollande et ses amis  veulent porter atteinte. Et cela pour faire un «coup» médiatico-politique destiné à camoufler leur impuissance et pour satisfaire l’obsession idéologique d’une petite camarilla de militants d’un autre âge. C’est une vilenie historique. L’opposition au mariage homosexuel c’est le combat pour la survie de notre civilisation.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Très intéressant article de Bruno Mégret. J’ai lu cet article dans le Chêne et je ne comprends plus l’objectif du MNR qui est devenu totalement groupusculaire. Mégret devrait reprendre dissoudre le MNR, reprendre sa liberté d’action et travailler avec Polémia, le FN ou les Identitaires…
    [Le MNR ne peut sans doute pas être dissous avant d’avoir fini de rembourser ses dettes.
    D’autre part, Bruno Mégret est en retrait de la vie politique. Le FN ne veut pas voir revenir tous ceux qui ont quitté le FN et dont les différences doctrinales et idéologiques sont de plus en plus marquées…
    PC]

  2. C’est pour cela qu’il faudrait, dès à présent, réfléchir à l’organisation d’une désobéissance civile massive.
    Car les socialistes étant majoritaires aussi bien à l’AN qu’au Sénat, cette loi aberrante va passer…

  3. Tout est dit et bien dit. Merci M. Mégret.

  4. Mégret n’est plus le président du MNR.
    [D’après le site du MNR, si :
    http://www.m-n-r.fr/%5D

  5. Cela fait plaisir de lire ces pages de Bruno Mégret, un homme de droite comme on aimerait en voir et en entendre plus souvent. Son retrait de la vie politique est bien regrettable.

  6. Bruno Mégret avait beaucoup de bonnes idées et la crise de 1998 a permis l’arrivée au pouvoir des night clubbers qui ont dédroitisé le FN. Le sérieux de cet homme et son intelligence sont gâchés.

  7. @ Philippe Carhon
    Vos points de suspension laissant planer un mystère qui n’est pas. Le FN est le seul parti d’importance nationale qui a condamné et le mariage homo, et la PMA ou GPA. Ceci unanimement, ce qui nest loin d’être le cas à l’UMP de M.M. Fillon et Copé.
    Ceux qui sont partis du FN sont partis pour des désaccords internes, habillés ensuite en raisons d’idée. C’est bien B. MEGRET et ses amis qui ont tenté de recréer un autre parti, sans y réussir devant les électeurs : aucune raison d’idée ne fut avancé dans la fameuse réunion où se joua la scission.
    A ma connaissance Philipe Eymery dans le Nord ou Nicolas BAY et bien d’autres cadres dirigeant du MNR moins connus sont revenus : B. MEGRET les avaient exclus parce qu’ils demandaient……l’union avec le FN. N.BAY a été nommé depuis secrétaire général adjoint du FN chargé des élections municipales et régionales.
    [Pourquoi toujours ramener le sujet sur l’UMP dès que quelqu’un souligne les variations et changements actuels du FN que seul vous ne voyez pas…
    PC]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services