Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Chantal Sébire, RIP

Chantal Sébire, cette femme de 52 ans atteinte d’une maladie incurable et qui souhaitait être euthanasiée, a été retrouvée morte ce soir à son domicile. Oremus. Nul doute que son décès va être exploité par la classe médiatico-politique.

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. Des personnes, il en meurt chaque jour, et dont le décès ne sera pas mentionné sur le web. Pas même sur le LSB. Ne tombons pas dans le piège de cette communication. L’ADMD trouvera vite un autre porte-étendard. Rendez-vous chez J.-J. Bourdin dans quelques mois…
    [Au contraire : la souffrance de Mme Sébire a été exploitée et son décès risque d’accélérer l’emballement. Condamner l’euthanasie tout en se détournant de la personne c’est la pire des choses.
    MJ]

  2. Sans avoir bien sûr aucune info médicale/judiciaire, ce décès subit est quand même troublant, non ? Cela ressemble au suicide, voire à un suicide assisté non ? Une injection de chlorure de potassium se fait en 2 secondes, le produit est basique et se trouve partout. C’est à la portée de tous. J’espère vraiment me tromper, mais la coïncidence est plus que troublante. Prions pour elle et sa famillen à l’aube de Pâques

  3. entretemps on en a profité quand même pour proposer une Haute Autorité d’observatoire des cas déséspérés etc etc

  4. Je ne pense pas qu’elle a été euthanasiée. L’occasion était trop belle pour les groupes de pression de l’utiliser (souffrance et conscience de la personne, demande expresse de mourir, image forte de sa maladie, etc…). Paradoxalement je pense que l’intérêt des groupes pression était plutôt de la laisser vivre encore !! Finalement la mort naturelle n’a t elle pas fait son oeuvre ? Néanmoins il est vrai que l’acharnement thérapeutique est parfois aussi un scandale dans le cas de personne souffrante, grabataire, inconsciente, en fin de vie et malheureusement irrécupérable. Mais à mon sens ce n’était pas le cas là.

  5. Il est urgent d’attendre les résultats de l’enquête médico-légale.
    Dans tous cee drames, on ne peut que constater que c’est une immense richesse de connaître le Mystère de la Croix,qui aide à vivre et à mourir.
    Prions pour elle et son entourage.RIP

  6. Sous prétexte de vouloir imposer l’idée d’une prétendue mort dans la dignité, les militants pro-mort de l’ADMD ont instrumentalisé de manière écoeurante la fin de vie de cette pauvre femme.
    En fait de dignité, ils l’ont condamnée à une mort spectacle, à une mort pour l’exemple.
    Prions pour elle et pour toutes les autres personnes qui font face à l’épreuve tragique de la maladie.

  7. Allez savoir ? Chantal Sebire ne peut-elle avoir réalisé tout coup la « valeur » de sa vie, et en avoir eu assez de tous ces « braves gens » souhaitant l’aider ? auquel cas elle serait devenu très gênante pour le lobbie que nous savons…
    « Les assassins sont si gentils »…

  8. Pour ma conviction personnelle et en allant jusqu’à faire abstraction de tout sentiment religieux, l’EUTHANASIE est et reste un SUICIDE PAR PERSONNE INTERPOSÉE . J’ai eu à me violenter pour accepter l’abolition de la peine de mort applicable à des criminels endurcis . Ce n’est pas pour aujourd’hui accepter la légalisation d’une MORT ASSISTÉE :légalisée par la majorité des individus d’un pays ayant perdu tout repaire intellectuel , même simplement convenable .
    UN MEURTRE est un MEURTRE et TUER à la demande du TUÉ reste un MEURTRE . Je sais de quoi je parle quand je refuse l’EUTHANASIE . J’ai vécu le problème d’une fin de vie
    dans la maladie du cancer …

Publier une réponse