Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Changer les lois n’est pas suffisant

Le prédicateur de la Maison pontificale, le père Raniero Cantalamessa, a déclaré :

"les premiers chrétiens, surtout au cours des trois premiers siècles, ont réussi à changer les lois de l'Etat par leur comportement. Aujourd'hui nous ne pouvons prétendre de faire le contraire, soit de changer les comportements à travers les lois de l'Etat. En tant que citoyens nous devons faire tout notre possible pour que l'Etat adopte de bonnes lois, des lois positives, qui ne soient pas contraires à la vie, mais cela n'est pas suffisant. Ce n'est pas suffisant parce que dans une société pluraliste comme celle d'aujourd'hui, les chrétiens de certains pays représentent déjà une minorité, donc nous nous trouvons plus près d'une situation semblable à celle des premiers siècles, que près d'une situation comme celle vécue au Moyen Age, où les chrétiens n'étaient pas défendus par l'Etat, mais par leur propre vie et par leur témoignage."

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. « …que près d’une situation comme celle vécue au Moyen Age, où les chrétiens n’étaient pas défendus par l’Etat, mais par leur propre vie et par leur témoignage. » Il ferait bien de reveoir son Histoire celui-là. La religion catholique était justement la religion officielle de l’Etat à l’époque médiévale dans la plupart des pays d’Europe. C’est pourtant archi connu! Et en tant que telle l’Eglise était protégée par l’Etat. Par ailleurs au temps du bas empire romain, le christianisme n’avait encore gagné qu’une infime minorité de la population. Par contre les élites romaines ont été parmi les premières à rallier la nouvelle religion, dans laquelle elles retrouvaient les antiques vertus de la Rome républicaine. De là l’influence du christianisme sur les lois, une fois que l’Empereur en fait la religion de l’Etat.
    [Merci de mieux lire avant de vous enflammer : le père C. affirme justement :
    « nous nous trouvons plus près d’une situation semblable à celle des premiers siècles […] où les chrétiens n’étaient pas défendus par l’Etat, mais par leur propre vie et par leur témoignage »
    Contrairement au MA, durant lequel effectivement le christianisme était religion d’Etat :
    « nous nous trouvons plus près d’une situation semblable à celle des premiers siècles, que près d’une situation comme celle vécue au Moyen Age »
    MJ]

  2. D’où l’mportance des virgules!…
    A trop vouloir prouver en une seule phrase savamment construite, on risque d’être mal compris. Surtout en matière de communication orale sensée parfaitement maîtrisée par un prédicateur professionnel.
    Mais restons indulgent : errare humanum est.
    [Soyez indulgents : il se pourrait que la faute revienne au traducteur, le père C n’étant pas français.
    MJ]

Publier une réponse