Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Ceux qui n’ont pas de groupe politique au Parlement sont exclus

VManuel Valls recevra, dans le cadre de la concertation sur la
réforme électorale
, les dirigeants des partis politiques et les
associations d’élus.

Jean-François Copé
sera reçu aujourd'hui, avant Pierre Laurent, secrétaire national du Parti Communiste Français, le
16 novembre.  Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, sera reçu le 19 novembre, comme Jean-Louis Borloo, désormais président de
l’UDI. Harlem Desir et Jean Michel Baylet seront reçus le 21 novembre.

Nulle rencontre n’est envisagée avec le Modem de François Bayrou ni avec le parti de gauche de Jean Luc Mélenchon, ni avec  le Front National.

Le gouvernement ne recevra donc que les partis politiques ayant un groupe politique au Parlement. Auparavant, l'excuse était de dire qu'il fallait des élus au Parlement pour être reçu. Comme c'est désormais le cas, les règles changent.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Réforme des élections locales : Marine Le Pen interpellera directement Manuel Valls à Paris le 15 novembre
    Communiqué du Front National
    Alors que le Front National représentant pourtant des millions de Français n’est pas consulté par le ministre de l’Intérieur sur la réforme des élections locales, sa présidente Marine Le Pen interpellera directement Manuel Valls ce jeudi 15 novembre 2012 à 15 heures place des Saussaies sur ce sujet. Elle lui fera part des propositions de son mouvement.
    Elle sera le porte-parole de ces Français méprisés par un système qui ne respecte pas les principes les plus élémentaires de la démocratie.

  2. Les règles ne changent pas : il n’y en a qu’une. La Révolution doit se protéger de ses « ennemis ». C’est tout.
    Vu de l’extérieur, ça peut sembler flou. De l’intérieur, c’est très clair.
    Il faut sembler se tenir au courant des règles du « jeu ». S’en offusquer, c’est jouer hors-jeu.

  3. Le FN doit rétorquer oeil pour oeil, dent pour dent. Le jour où le PS ou un membre du gouvernement voudra s’adresser à eux pour une question particulière, il faut ne pas répondre et les ignorer.. Il faut lancer un “printemps français” avec un grand mouvement de résistance : boycoot des médias; agressivité verbale envers les journaleux quand on est invité en démontrant à l’auditeur qu’ils sont de gauche et de parti pris; désignation nominative répétée sur les ondes et dans les colonnes des milliardaires ou millionaires homosexualistes qui financent ces lobbies; établir une lites des élus qui voteront le projet de loi homo et ne plus voter pour eux, etc.. etc…

  4. Les français DECOUVRENT de plus en plus M. Vals, pour un immigrant encolère, raciste anti-fançais!
    Un de plus sur NOTRE SOL!

Publier une réponse