Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Cette loi va créer une nouvelle catégorie d’orphelins

Le député UMP Yves Nicolin
a défendu les enfants hier à la tribune de l'assemblée :

N"Madame la garde des sceaux, je vous ai toujours respectée ; mais
aujourd’hui, vous ne respectez pas ceux qui osent penser différemment et
vous allez, par votre texte, créer plus d’injustice que de justice. Je n’ose croire que vous fassiez si peu de cas de ces enfants
abandonnés ou de ces orphelins de père et de mère qui espèrent, jour
après jour, quelquefois depuis des années, au fin fond de leur
orphelinat, avoir droit enfin à un père et à une mère.

Oui, ma femme et moi avons eu la chance de pouvoir adopter et fonder une famille avec trois enfants. Oui, nous avons été heureux de nous voir confier ces enfants pour
qu’ils puissent jouir d’une famille avec un père et une mère
vraisemblables, conformes à l’homme et à la femme qui les avaient
conçus.

[…] Depuis plus de dix ans, je me suis engagé en faveur de ces enfants
privés de famille ou orphelins, et je pense bien connaître ces sujets si
sensibles que sont l’abandon et l’adoption. Président du Conseil supérieur de l’adoption de 2002 à 2005, j’ai eu
l’honneur de rédiger et de faire adopter la loi de juillet 2005 portant
réforme de l’adoption.
Grâce à cette loi, la création de l’Agence française de l’adoption a
été décidée et j’ai eu le privilège de la mettre en place et de la
présider pendant six ans. Pendant ces six années, j’ai pu, entouré de
professionnels de l’adoption extraordinaires, rencontrer des centaines
de parents adoptants, célibataires ou mariés. J’ai visité des dizaines
d’orphelinats dans de nombreux pays d’origine.

Depuis un an, je préside une association, SOS Orphelinats du Monde,
qui œuvre en faveur de ces enfants orphelins ou privés de famille dans
différents pays.

Mme Elisabeth Pochon. Et alors ?

M. Yves Nicolin.
Chère collègue, je vous demande d’écouter la suite sans interrompre mon
propos ! C’est cela aussi, la tolérance. Il ne s’agit pas seulement de
la proclamer, il faut l’appliquer à soi-même. […] J’ai, mes chers collègues, l’impudente prétention de bien connaître le
sujet de l’adoption et des enfants abandonnés. Aussi, je vous le dis
avec gravité, ouvrir l’adoption aux couples de même sexe va créer une
nouvelle catégorie d’orphelins : ceux que votre loi va priver, sans
qu’ils puissent s’y opposer, d’avoir ce qu’ils attendaient le plus au
monde : un père et une mère.

Madame la ministre, mes chers collègues je vous demande de penser à
ces enfants que vous ne consulterez pas et à qui l’État va imposer, pour
certains d’entre eux, deux hommes ou deux femmes comme parents
officiels. Que répondrez-vous dans quelques années à ces enfants qui feront
peut-être un procès à l’État pour les avoir confiés de force à deux
hommes ou à deux femmes comme parents officiels, alors qu’ils auraient
pu souhaiter, comme d’autres, avoir un père et une mère ?

Mme Elisabeth Pochon. Et les célibataires, alors ?

M. Yves Nicolin.
Un enfant abandonné, orphelin ou élevé par un célibataire, c’est un
accident de la vie, si dur à vivre pour chacun de ces enfants que le
taux d’échec des adoptions est aujourd’hui passé sous silence. Être
abandonné conduit tôt ou tard à se poser les questions suivantes :
« n’étais-je pas assez bien pour que ma mère ou mon père m’aient
abandonné ? Qu’ai-je fait de mal pour ne pas avoir le droit d’avoir un
père et une mère ? 
»

L’adoption permet à un enfant de trouver un remède à un accident de
la vie qui l’a privé de sa famille biologique. Le confier à deux
personnes de même sexe qui ne sont pas vraisemblablement son père et sa
mère constituera pour lui une double peine.

Mes chers collègues, quels droits allez-vous donner à ces enfants qui
auraient tant voulu avoir enfin un père et une mère et dont vous allez
les priver à jamais par la loi ? Quels droits allez-vous donner à ces
enfants qui souffriront toute leur vie de ce manque alors que d’autres,
par le fruit du hasard, auront eu droit à un père et une mère ? Qui va
décider quels enfants confier à des parents homosexuels et quels enfants
à des parents hétérosexuels ? Y aura-t-il des quotas pour les OAA ou
l’AFA, comme y travaille actuellement le ministère des affaires
étrangères ? Avez-vous simplement pensé à cela ?

Mesdames les ministres, vous instrumentalisez par ce texte l’enfant
au service du désir d’adultes. Ce sera, pour de nombreux enfants, non
pas un progrès, mais une régression irréversible
. Demain, à cause de
vous et de cette loi, des orphelins ne seront pas le produit d’un
accident de la vie mais d’une institutionnalisation délibérée. Vous
faites semblant aujourd’hui d’oublier que ce n’est pas le droit qui
empêche d’avoir des enfants, mais tout simplement la nature."

Partager cet article

10 commentaires

  1. En plus de ça c’est dégueulasse de priver un enfant d’une mère ou d’un père si l’adoption se fait pour les couples homos.

  2. Si jamais l’adoption est autorisée aux couples homosexuels, je mets ma main à couper que la prochaine étape sera des procès en discrimination homophobe pour refus de fourniture d’enfants.
    En effet, le nombre d’enfants adoptables, en France, est bien inférieur à la demande. Tandis que de nombreux pays étrangers refusent l’adoption par des homosexuels.
    Par conséquent, les homosexualistes vont porter plainte contre les organismes d’adoption, et réclamer des quotas en leur faveur.
    C’est réglé d’avance.

  3. Comment peut-on confier un garçonnet à un “couple ” de pédérastes ? Mais c’est l’horreur absolue : http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/search?q=homosexualit%C3%A9+et+p%C3%A9dophilie
    – 37 % des homosexuels mâles avérés avouent avoir eu des rapports avec des garçons de moins de 17 ans.
    – 2 à 4 % des hommes adultes préfèrent les hommes. Mais 25 à 40 % des hommes attirés par des enfants préfèrent les garçons.
    – (On évalue) la prévalence des homosexuels parmi les pédophiles à 30 ou à 40 %, à comparer aux 2 % d’homosexuels dans la population générale.
    – Une étude de 229 coupables d’abus sur des mineurs publiée dans les Archives of Sexual Behavior révèle que 86 % d’entre eux se définissent eux-mêmes comme homosexuels ou bi-sexuels
    Ecrivez aux élus en leur signalant ce rapport :
    la liste des sénateurs ici :
    http://www.senat.fr/senateur/adnot_philippe89017r.html
    les Députés et les maires :
    http://www.lamanifpourtous.fr/-Ecrire-aux-elus-
    les élus DOM-TOM :
    http://www.outre-mer.gouv.fr/?-elus-d-outre-mer-.html
    Pour écrire aux élus DOM-TOM :
    http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

  4. Il est très intéressant de prendre connaissance, grâce au Salon Beige, des interventions de ces élus UMP de base dont les grosses médias ne parlent jamais.
    J’y vois combien les commentaires réduisent l’UMP au duel Copé-Fillon ou à quelques leaders sans intérêt qui ont malheureusement l’oreille du microcosme politique (Bachelot, N.K.M. et autres), bref aux mauvais côtés du parti.
    Avec ce témoignage d’Yves Nicolin, nous entrons dans le gras du sujet traité et nous voyons combien ces députés ont l’oreille du peuple.
    Malheureusement, les élus du P.S. sont tellement enfermés dans leur idéologie qu’ils repoussent automatiquement tout ce que ces députés UMP peuvent apporter à l’édifice des lois.
    Le parlement devrait servir à confronter les points de vue dans le but de créer des lois qui servent le plus grand nombre. On voit, à quel point, la fonction de législateur est dévoyée.

  5. Dépassons la colère : il est triste de relever les sarcasmes, les légèretés, l’insouciance de nombreux députés de gauche, même lorsqu’ils entendent des témoignages aussi personnels, sensibles et l’on se demande si, finalement, ces députés, en parodiant l’ancienne maxime sur le coeur à gauche et le portefeuille à droite, si donc ces députés de gauche français d’aujourd’hui ont un coeur…

  6. 1) La ville de Roanne le regrette amèrement, j’en sais quelque chose.
    2) Et pendant ce temps, “sir” Elton John pose avec son euh… “mari” et deux petits garçons complètement vulnérables.

  7. J’aime ce qu’il dit. Notamment :
    “Chère collègue, je vous demande d’écouter la suite sans interrompre mon propos ! C’est cela aussi, la tolérance. Il ne s’agit pas seulement de la proclamer, il faut l’appliquer à soi-même…”
    Très bon. A replacer 100 fois par jour.
    Pour ceux qui comme moi n’aiment pas trop les polémiques, voilà une formule toute simple.

  8. Bravo M.Nicolin, surtout quand on sait qu’il y a moins d’enfants à adopter de de couples (hétéros) demandeurs. Comment va-t-on effectivement expliquer à un enfant qu’on a choisi arbitrairement, pour lui, deux hommes ou deux femmes ? En fait le mariage des homos sous tend d’autres questions : l’évolution de notre société vers un monde qu’Aldous Huxley a décrit. Et ce n’est pas affabulation …!

  9. Bravo et merci au député Nicollin: il a du coeur, du talent, de la répartie et du courage! On en découvre de bons quand même dans cette assemblée!

  10. Bravo et merci à Yves Nicolin,je confirme ce que nous dit ID,les roannais le regrettent beaucoup,pour le confirmer je vous signale que nous étions 3200 à la soirée des voeux qu’il organisait le 31 Jannvier ou il a présenté son dernier livredont les bénéfices iront en totalité à “orphelins du monde”association qu’il a crée il y un an pour venir en aide aux orphelins dans leur pays,entre autre à Haiti ou doit démarrer prochainement la construction d’une structure d’accueil,ses actes sont conformes à ces paroles!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services