Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Cet imam pratique-t-il un islam “modéré” ?

Lu sur VoxGalliae :

"Mohamed Hanou, un jeune homme de 22 ans, né à Graulhet, et actuellement imam de Gaillac, a épousé à la mosquée d’Agen une jeune élève de 15 ans et huit mois, scolarisée au collège Ducos-du-Hauron. La cérémonie a été célébrée devant quelque 300 personnes. L’été dernier, les futurs époux avaient entrepris une démarche auprès de la mairie d’Agen pour se marier civilement. (…)

Si cette affaire privée suscite aujourd’hui l’émotion, c’est en raison de la personnalité de l’imam et de l’impossibilité de mesurer le degré exact de consentement de la jeune collégienne. Considéré comme proche des Salafis, ce mouvement qui revendique un retour à l’islam des origines, le marié – dont l’oncle Benyoucef est l’ancien imam des mosquées d’Albi et de Gaillac – est imam de Gaillac et fait ses études en Syrie où il se rend régulièrement."

Michel Janva

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. Depuis longtemps, je me pose la question suivante : qu’est ce qui oblige les catholiques a se marier d’abord a la mairie puis a l’Eglise ?
    C’est le cas de cet Imam qui m’amene a me demander s’il est d’abord passe a la mairie.
    Comment un Etat comme la France, qui se moque de l’institution du mariage, peut-il reconnaitre le sacrement, ou la ceremonie religieuse ?
    Pour un catholique, ce qui compte, c’est l’engagement devant Dieu, et pour des raisons “disciplinaires” devant un temoin autorise, et certainement pas l’Etat qui visiblement n’en a plus rien a faire !
    Imaginez si tous les catholiques se mariaient a l’eglise, devant Dieu, et etaient des concubins pour l’Etat ?
    Ce serait un serieux pied de nez a cet Etat qui ne cesse de tourner en derision tout ce qui pour nous est sacre !
    Merci de me donner une reponse, si vous l’avez !
    [Aussi étrange que cela puisse paraître dans un Etat laïciste, un prêtre qui célèbrerait le mariage d’un couple qui ne serait pas passé au préalable à la mairie, encourt une très grosse amende. MJ]

  2. J’entends bien ! Mais selon quel principe …republicain ? Autrement dit, ou est ce ecrit dans la loi ? Et enfin, pourquoi n’est ce pas vrai pour les mosquees ?
    Voyez-vous, je pense que si les catholiques oeuvraient pour faire supprimer cette loi inique, cela ferait trembler les politiques !!!

  3. Effectivement Monsieur Janva.
    Cependant cette question a repris une nouvelle actualité avec la question du mariage homosexuel.
    D’aucuns ont suggéré, cela a été évoqué je crois dans des commentaires sur ce salon, que le mariage étant ainsi dénaturé l’Eglise pourrait ne plus se sentir liée par cette obligation. Elle pourrait alors marier les couples catholiques sans qu’ils fussent auparavant passés en mairie. Un beau pied de nez à la gueuse…

  4. En France, on appelle cela un détournement de mineur ! Et c’est puni par la loi (il me semble)
    Mais ici, les imams font ce qu’ils veulent !
    le détournement de mineurs n’existe pas !
    Les imams sont supérieurs à la loi française, si j’ai bien compris

  5. Permettez-moi d’aller plus loin !
    Si un pretre marie un homme et une femme (je me permets de le preciser par les temps qui courre et j’exclue tout autre cas de figure, bien sur !) dans une eglise sans qu’ils soient passes prealablement a la mairie, comment peut-on le verbaliser ?
    Pour avoir marier deux personnes ? Non, ils ont ete maries par l’Etat !
    Pour avoir accompli une ceremonie (religieuse)dans une eglise ? Cela se passe normalement tous les jours avec la Sainte Messe !
    Quelle difference avec une messe ordinaire ? Un echange de consentements en plus ! Et comment cela est-il codifie dans le code civil ? Comment est decrit, dans le code civil, la difference entre une messe “ordinaire” et une celebration du mariage ?
    Voyez-vous, comme on ne fait plus la difference entre un mariage homosexuel et un mariage naturel, je pense qu’on ne devrait pas faire la difference entre une messe “ordinaire” et une celebration de mariage !

  6. cette obligation remonte du temps de nos chers Rois de France : auparavant, les registres d’état civil étaient tenus par la paroisse ; par la suite, la monarchie absolue a repris en main cette gestion… Et depuis, l’Eglise fait une obligation de se marrier à la mairie avant l’église.
    C’est comme pour le divorce : vous n’ignorez pas qu’un divorce civil ne dissoud pas le sacrement ! Et pourtant, l’Eglise interdit le divorce civil… d’où cet aménagement dans le code civil : la séparation de corps, autrement surnommé “le divorce des catholiques”…

  7. Canoniquement, l’Eglise demande à ce que la loi civile reconnaisse le mariage religieux comme ayant valeur d’acte civil, ou si cela n’est pas le cas, qu’il y ait au moins concordance entre les deux unions : cela afin de résoudre la question de la tenue indispensable des registres officiels des actes de mariage et de l’état civil en général.
    Or en France, ce sont les mairies qui tiennent les registres de l’Etat-civil.Et comme dans le mariage, ce sont les époux qui s’unissent, l’Eglise ne remarie pas les époux passés devant le maire. Mais elle ne peut permettre que l’absence de mariage civil permette à des mariés religieusement d’être considérés comme non mariés par la loi civile, ceci afin d’éviter des abus faciles à imaginer.

  8. Oui mais la “gueuse” reste le gouvernement de la France et l’Eglise ne souhaite certainement pas que le mariage soit une affaire uniquement religieuse. Le mariage est égalment un acte social et donc doit être reconnu et enregistré par l’administration française.
    Mais on peut effectivement s’interroger sur cette interdiction. Elle est parfaitement paradoxale au vu des dogmes républicains français, mais voilà, ladite république est bien obligée de temps en temps de composer avec le réel : les Français reconnaissent dans le mariage catholique un vrai mariage, donc la république est bien obligée d’en prendre acte. C’est plutôt amusant et ne gêne en rien l’Eglise.
    Ce qui est beaucoup moins amusant, c’est que les prêtres n’ont pas le droit d’enseigner dans le public ! Et cela, c’est non seulement parfaitement paradoxal, mais aussi contre l’Eglise. Et là le paradoxe me révolte profondément !

  9. @Pierre:
    en France, le détournement de mineur n’existe que si les parents portent plainte, ce qui dans le cas présent ne risque pas d’arriver.
    Par contre, l’état devrait porter plainte contre les parents car si on considère qu’une fille mineure n’est pas suffisament mûre pour prendre des décision concernant son avenir par elle-même, ce mariage doit être de fait considéré comme forcé.

  10. A Flavien. Merci pour cette précision.
    J’imagine mal également l’Etat porter plainte contre les parents de la fille mineure. Ce mariage a des chances d’être un mariage forcé.
    Si l’Etat s’en mêle, les musulmans vont crier “à la laïcité”.

  11. Biensur que c’est un mariage forcé, quand on connait leurs meurs. C’est une mineure, il faut une autorisation spéciale…..en est-iln pourvu cet imam !!!!
    Que fait l’état et Sarko avec son islam de France ………

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services