Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Arménie

C’est le génocide arménien qui se poursuit

C’est le génocide arménien qui se poursuit

Communiqué de L’Oeuvre d’Orient :

L’Œuvre d’Orient condamne avec force les bombardements de l’Azerbaïdjan sur l’Arménie. Ils démontrent une volonté d’agression et une absence de désir de solution pacifique. Nous nous associons à la douleur des familles des soldats.

L’Œuvre d’Orient demande aux autorités de la France, coprésidente du groupe de Minsk, d’agir pour sauvegarder l’intégrité du territoire arménien.

L’Œuvre d’Orient demande qu’une enquête parlementaire, si nécessaire, établisse le rôle de l’État turc dans cette agression.

Le peuple arménien a acquis dans le sang le droit de vivre dans la paix et la liberté. C’est le génocide qui se poursuit.

SOS Chrétiens d’Orient alerte sur la situation de l’Arménie après de nouvelles attaques armées de l’Azerbaïdjan :

Dans la nuit du 12 au 13 septembre, l’armée azerbaïdjanaise a attaqué l’Arménie, bombardant de nombreux villages sur sa frontière orientale, dans la région du Syunik, faisant 50 morts et déjà de nombreux déplacés. SOS Chrétiens d’Orient exprime sa très grande inquiétude pour l’intégrité du territoire arménien et la sécurité de ses habitants, isolés et affaiblis depuis la guerre de 2020.  

C’est une attaque d’envergure et coordonnée que l’Azerbaïdjan a mené cette nuit tout le long de la frontière orientale de l’Arménie, frappant les villages frontaliers de la région du Syunik, y compris autour de la ville de Goris, premier point d’entrée en Arménie pour les habitants d’Artsakh. Des tirs d’artillerie et de mortiers, doublés par l’envoi de drones armées ont été constatés du lac de Sevan jusqu’à la région de Kapan.    

SOS Chrétiens d’Orient condamne fermement ce qui est une attaque caractérisée et une violation des frontières de l’Arménie, et non pas seulement une « escalade de la violence » comme l’évoquent de nombreux médias. Les revendications de l’Azerbaïdjan, qui réclame la cession de l’Artsakh et de toute la région sud de l’Arménie, confirme la gravité de ces événements, qui surviennent au moment même où la Russie, lié par un accord de défense mutuelle avec l’Arménie, s’enlise en Ukraine, et alors que l’Union européenne vient d’augmenter ses importations de gaz azerbaïdjanais.  

Alors que les réactions et condamnations des autorités officielles se font encore attendre ce matin, SOS Chrétiens d’Orient alerte sur l’isolement et le danger encouru par les civils habitants la région du Syunik, mais aussi d’Artsakh, cette enclave qui fut le théâtre de la dernière guerre, et qui se trouve aujourd’hui parfaitement encerclée par l’agresseur, reliée par un long corridor passant au milieu des territoires précédemment annexés par l’Azerbaïdjan.  

Les volontaires de SOS Chrétiens d’Orient ont été rapatriés de Goris et de Vardénis, les deux antennes de l’association dans cette région, et l’ensemble des équipes sont en sécurité.

Partager cet article

1 commentaire

  1. entre le gaz azéri et la sécurité des chrétiens d’orient, l’otan et l’ue ont choisi ! quant aux dirigeants arméniens qui ont cru aux belles paroles des occidentaux et voué poutine aux gémonies, ils constatent (ou non) leur erreur qui pourraient être fatale

Publier une réponse