Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay / Valeurs chrétiennes : Education

C’est la liberté qui incommode et irrite Vincent Peillon

Analyse de Jeanne Smits dans Présent :

Jeanne smits"(…) Quelle que soit la complicité de la droite avec l’idéologie antichrétienne qui est propre à l’esprit de l’école publique depuis ses origines, il faut noter que Vincent Peillon lui fait accomplir ici un saut qualitatif brusque en activant de manière lourde le droit de regard de l’Etat sur les écoles confessionnelles. Loin de vouloir faire respecter la « neutralité », comme il l’affirme, c’est bien une doctrine officielle qu’il impose, tyranniquement, selon le plus pur modèle révolutionnaire et conformément à la laïcité chère à cet admirateur de Ferry et plus encore de Jean Jaurès, comme il l’a montré dans son ouvrage Jean Jaurès et la religion du socialisme 

Neutralité, l’idéologie du genre imposée aux écoles ? Neutralité, l’obligation de mettre sur le même plan cultures, civilisations et religions ? Neutralité, la relégation de la religion hors de la sphère du public, à telle enseigne qu’en théorie les cours de religion catholique ne doivent pas être donnés pendant les heures normales de cours ? Neutralité, la vision faussée de l’histoire ? Absence de débats de société à l’école là où on organise obligatoirement, les programmes l’exigent, des débats sur les sujets de société dans le secondaire ? 

Non, ce n’est pas le « débat » qui inquiète Peillon pourvu qu’il s’agisse d’asséner la doctrine officielle. C’est la liberté qui l’incommode, l’irrite, qui lui est insupportable : la liberté de réfléchir en vue d’atteindre une vérité qui ne serait pas celle de la laïcité républicaine

On a emprisonné et coupé des têtes pour moins que ça"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté socialiste!

  2. la Taubira l’a dit : on va “vers un changement de civilisation”.
    Il faut donc comprendre aussi qu’on passe non seulement d’une civilisation aux valeurs chrétiennes , de cette civilisation qui a inventée la Démocratie parce qu’elle était chrétienne…… à une civilisation “socialiste” qui va imposer la dictature…
    Comme tout socialisme..

  3. bien dit

  4. On peut ajouter : neutralité l’enseignement du stérilet, des pilules du lendemain parmi les moyens de contraception ? Un prof de SVT a-t-il le droit de dire que ces outils tuent des enfants ?
    Je crains que non lorsqu’on voit ce qui est arrivé au professeur Isnard.
    Je crois que la pilule 3è génération agit davantage que les précédentes sur la nidation de l’embryon, ce qui la rend plus abortive.

  5. Je sens que la droite et les cathos n’ont pas fini de manifester en 2013. Aux débats dits “sociétaux” va s’ajouter la défense de la liberté (enseignement privé).
    C’est comme dans le film “Retour vers le futur”, nous voici embarqués dans une machine à voyager dans le temps qui nous ramène en 1984 !

  6. Pierre Van Ommeslaeghe, professeur de philosophie, dans un bulletin d’Alliance royale 2006, rappelait aux Français que la république n’a jamais été neutre à l’école :
    « Lorsque Jules Ferry devient ministre de l’Instruction publique (en 1879), qu’apporte-t-il à l’école ? Il établit certes l’obligation scolaire et la rend gratuite. Mais le souci premier du gouvernement républicain est de soustraire les enfants aux congrégations religieuses et de former de bons républicains. Si la laïcité promet la neutralité religieuse pour amadouer les parents – promesse qui ne sera pas tenue, les persécutions contre l’Église seront nombreuses – elle ne promet pas la neutralité politique, bien au contraire. Jules Ferry lui-même dit : Nous avons promis la neutralité religieuse, mais nous n’avons pas promis la neutralité philosophique, pas plus que politique. Vous (les instituteurs) avez le devoir de faire aimer la République et la première Révolution. C’est donc une entreprise assumée d’endoctrinement des enfants qu’il met en place, reprenant ainsi le projet des révolutionnaires. La violence physique de la Terreur ayant échoué, c’est une violence psychique qui se met en place. »
    Lire tout l’article ici : http://www.vexilla-galliae.fr/civilisation/histoire/107-l-ecole-conquete-republicaine-ou-oeuvre-royale

  7. Que Jeanne SMITS ne s’illusionne pas : la méthode PS-PC-Verts est bien la brutalité anti catholique, celle de l’UMP-UDF et autres, est l’étouffement lent après anesthésie électorale. Mais le résultat est tjrs le même : dégradation des lois et des moeurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services