Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Liberté d'expression

C’est la dissolution de Médiapart qui s’impose

C’est la dissolution de Médiapart qui s’impose

Selon Bernard Antony, président de l’Agrif :

Les médias nous annoncent que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin voudrait une nouvelle fois entamer une procédure de dissolution du mouvement « génération identitaire ».

  • S’avère-t-il donc que ce sont des militants de ce mouvement qui ont incendié un millier de voitures lors de la seule nuit du 31 décembre ?
  • S’avère-t-il que ce sont des militants de ce mouvement qui ont lynché atrocement le jeune garçon ukrainien Yurly ?
  • S’avère-t-il que ce sont toujours eux qui organisent des Black-blocs ultra-violents pour agresser les forces de l’ordre, briser les vitrines, piller et incendier à l’occasion de différentes manifestations ?
  • S’avère-t-il qu’ils fassent régner l’insécurité dans les centaines de « territoires perdus pour la République » dans lesquels ils développent sans cesse les trafics de stupéfiants ?
  • S’avère-t-il qu’ils fassent régner la terreur dans les lycées et collèges, s’en prenant aux enseignants comme aux élèves ?

Mais le ministre Gérald Darmanin sait fort bien qu’on ne peut rien reprocher de tout cela à ces militants.

Non, ce que leur reproche ce grand homme d’Etat, c’est de menacer gravement la République par l’organisation d’odieuses sorties de plein air en montagne; dans les Alpes il y a quelques mois, dans les Pyrénées il y a quelques jours.

En effet, très perversement, ils déploient de dangereuses banderoles, distribuent des feuilles de papier agressives, lancent des slogans égoïstes, se gardant bien- ah ! les rusés !- de quelque agression que ce soit, de quelque violence que ce soit.

Mais avec tous ces procédés fondamentalement inqualifiables, ils osent réclamer que l’Etat français fasse appliquer les sinistres lois rétrogrades et égoïstes contre la liberté qui doit être humanitairement accordée à n’importe quel migrant de venir s’établir en France pour y bénéficier, le temps qu’il voudra, de tous les droits sociaux et financiers des Français. De plus, ces dangereux provocateurs identitaristes n’admettent pas facilement que la plupart des migrants puissent, comme si ce n’était pas normal, faire régner au plus vite leurs mœurs, leurs us et coutumes conformément à leur loi politico-religieuse.

Mais trêve de plaisanterie !

N’est-il pas consternant que dans une période où une multitude de facteurs démographiques, politiques, économiques, sociaux, moraux, concourent à la désintégration de la France, le ministre de l’Intérieur du gouvernement de la République puisse se consacrer à la petite maneuvre politicienne éculée de dissolution d’un mouvement patriotique pour justifier symétriquement quelques dérisoires mesurettes dans la direction opposée ? [Génération Identitaire a lancé une pétition soutien ici, NDMJ]

Sans oser en effet prendre à la racine la menace de l’islamo-gauchisme.

Dissoudre Médiapart

Car une dissolution autrement fondée s’impose aujourd’hui :

Celle de l’officine de dénonciation, de calomnie, de délation, de collaboration islamistophile, la tchéka de l’antiracisme islamo-gauchiste fondée par le camarade trotskyste Edwy Plenel: Médiapart.

La dernière fripouillerie tchékiste de cette agence a consisté à dénoncer et à livrer en partie à la vindicte islamiste une professeur de droit de l’université d’Aix-Marseille. Cette dernière a ensuite reçu des menaces de mort. Qu’avait-elle osé dire ? Commentant l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty elle avait simplement dit « L’islam ne reconnait pas la liberté de conscience. C’est quand même absolument terrifiant » et évoqué « des religions sexuellement transmissibles ».

On peut approuver ou ne pas approuver ces mots. Nous allons y venir. Mais la question n’est pas d’abord là.

La question est simple: peut-on encore, en France, parler librement de l’islam ?

Pour le grand inquisiteur Plenel, pas question d’en exprimer autre chose que des considérations laudatives ou pour le moins positives.

Quelques mots rapides maintenant sur les assertions dénoncées :

  • La première est pure vérité : si ce ne l’était pas, pourquoi alors, selon le Coran et les Hadiths, le musulman qui veut se convertir au christianisme ( ou à toute autre religion) doit-il être condamné à mort ?
  • Sur la seconde, je ne sais pas ce que notre courageuse professeur entendait par là ? J’incline à penser qu’outre un peu de dérision pas bien méchante elle voulait exprimer que les appartenances religieuses sont principalement transmises par la famille.

La vérité c’est qu’elles sont textuellement transmissibles, surtout dans les « religions du Livre » que sont l’islam et le judaïsme (sacralisation de la Tora, sacralisation du Coran) ; le christianisme étant davantage peut-être la transmission de la Parole…

On s’en doute, je suis naturellement prêt à soutenir cette courageuse professeur devant n’importe quel tribunal. Et pour défendre le principe de la liberté d’expression (bordé bien sûr par la condamnation de la haine et de la violence) et pour demander la dissolution de la tchéka de Médiapart.

J’ai eu en effet à me battre jadis contre la diffamation politique lancée contre moi par Mr Plenel, et reprise par toute une venimeuse orchestration médiatique.

Ceux que cela intéresserait peuvent lire mon livre « 15 procès face aux calomnies médiatiques-contre Edwy Plenel et les autres »(1)

C’est le récit de mes quatorze victoires (débouté une seule fois pour question de procédure) dues bien sûr au talent de mes avocats mais aussi à l’impartialité de magistrats qui ne sont pas tous des gauchistes !

(1)   A commander au Centre Charlier (23 euros franco)

Partager cet article

4 commentaires

  1. Trop d’infos demandées dans la pétition…

  2. Le gouvernement devrait créer un service civique de surveillance des frontières plutôt que de pérorer sur des valeurs de la république réduites à gamelles pour énarques.

  3. Ces … »gouvernants » sont là uniquement pour foutre en l’air la France en assassinant son industrie, son agriculture, son tourisme, son armée, sa culture, sa Langue etc + tout ce qui est chrétien par dessus le marché. Ils ont la haine au coeur et ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour essayer de détruire notre peuple, ils sont nommés pour faire ça et rien d’autre ! Ce n’est pourtant pas bien difficile à comprendre.

  4. Mobilisation générale des patriotes pour défendre Génération identitaire !

Publier une réponse