Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

“Certes, la loi est passée mais nous serons là jusqu’à son abrogation”

Près de 170 lecteurs du Monde.fr ont répondu à l'appel à témoignages lancé mercredi 23 avril à destination des personnes qui avaient manifesté contre la loi Taubira. Le Monde en publie une sélection. Extraits :

«Dernièrement, je me suis présenté sur une liste électorale pour les élections municipales du mois de mars en signant la charte de La Manif pour tous à destination des futurs nouveaux élus potentiels. Dès le mois de septembre, je compte rejoindre le réseau Vigi Gender qui surveille les dérives de l'éducation nationale en matière d'inculcation forcée de la théorie du genre chez nos enfants (ma fille entre en effet en maternelle à la rentrée prochaine). Non homophobe mais défendant la famille telle qu'elle est et doit être, je continuerai à demander l'abrogation de la loi Taubira mais aussi à combattre la théorie du genre et le dangereux lobby LGBT. »

« J'ai participé à la Manif pour tous. J'ai arrêté de défiler après le vote de la loi, et j'espère qu'un changement de majorité abrogera ce que j'estime être une absurdité, mais je ne me fais pas d'illusions sur les promesses des uns et des autres. Nous avons été déçus de voir des politiciens haranguer la foule, pour ensuite déclarer, la promulgation venue, qu'ils n'avaient jamais rien eu contre cette loi. […]

Depuis La Manif pour tous, je me suis engagé en politique, et avec des amis cathos de mon école, nous nous retrouvons beaucoup plus, notamment pour parler politique, et nous formons un groupe plus soudé, notamment à cause de la violence dont ont été capables certains « pro » (…). Je pense que La Manif pour tous a été pour beaucoup de jeunes comme moi un déclic qui nous a permis de constater que la politique de l'autruche n'était pas une bonne stratégie et qu'il ne fallait pas s'étonner si, ensuite, la société ne nous prenait pas en compte. »

 « Je garde de ce mouvement social le souvenir d'un mouvement pacifique, joyeux, déterminé et bienveillant. J'ai eu à l'époque une grande surprise quant au décalage entre le traitement médiatique qui a été fait de l'événement, et la réalité du terrain, de l'intérieur des manifestations. J'ai découvert le manque d'objectivité et le parti pris des grands médias nationaux. J'ai aussi été stupéfait de la fermeture et du manque d'écoute du gouvernement en place, des mensonges éhontés de certains ministres. »

«Oui, un peuple s'est levé que l'on n'attendait pas et je suis fière d'en faire partie. Croire que ce mouvement est éphémère est une erreur. Dix-huit mois de manifestations, ce n'est pas rien ! Toutes ces manifs ont eu pour effet de créer des liens solides entre nous et d'éveiller en nos cœurs un élan de solidarité et de citoyenneté qui font que nous nous impliquons à présent dans la société et que nous nous sentons concernés par les questions politiques. Je me suis ainsi engagée dans des associations. Certes, la loi est passée mais nous serons là jusqu'à son abrogation. Une flamme s'est ravivée en chacun de nous qui ne s'éteindra pas. C'est sans doute cela qui fait notre force. »

« Militant UMP et engagé contre la loi Taubira, cette mobilisation a été l'une des plus importantes des trente dernières années. Elle a permis l'émergence d'un “peuple de droite” qui s'est longtemps replié sur lui-même. Cet engagement a renforcé le devoir d'exigence des électeurs de droite vis-à-vis de leurs candidats. Ces derniers sont dorénavant obligés de clarifier leurs positions sur les sujets de société avant chaque scrutin. En 2017, l'abrogation du mariage homosexuel devra être présent dans le programme du candidat de la droite parlementaire sous peine de voir l'extrême droite rafler la mise. »

"Dans le même temps, je suis devenue Sentinelle de la place Vendôme : j'ai été par deux fois confrontée à la violence des gendarmes et j'ai fait l'objet d'un contrôle d'identité et d'un interrogatoire sur le mouvement. Mais cela ne m'a pas découragé. Volontaire pour la manifestation du 2 février 2014, j'ai ensuite été contactée par le secteur de Paris de la Manif Pour Tous : j'ai donc appelé une centaine d'élus, dans le cadre des municipales, pour vérifier leur signature de la Charte des municipales. Après les élections, j'ai également vérifié si ces élus étaient ou non élus. Voilà ce qu'est devenu mon engagement après 18 mois de mobilisation. Et cela ne s'arrêtera pas là ! »

«Un an après, je reste toujours aussi déterminé à faire abroger cette loi et toutes celles qui ne vont pas tarder à arriver sur le tapis comme la PMA, les mères porteuses, la promotion du “gender”, etc… La seule chose de bénéfique dans cette loi (si je dois y voir quelque chose de bénéfique), c'est le fait qu'elle m'a décidé à m'intéresser encore plus qu'avant à la politique et à commencer à m'impliquer sérieusement dans ce domaine. Peut-être les prochaines législatives… En attendant, dès que je peux, et ce malgré mon emploi du temps chargé, je participe aux actions des sentinelles. »

« Mon engagement ne s'est pas tari, et manifester contre une loi ne me dérange pas, fusse-t-elle en préparation, ou déjà votée depuis un an ou cent ans. Mes espérances sont grandes, nous avons réalisé une formidable prise de conscience dans la société. Aujourd'hui, beaucoup de gens reconnaissent qu'un enfant a besoin d'un père et d'une mère, et que le priver d'un papa ou d'une maman à sa naissance relève d'une méconnaissance de ses besoins, d'une négation de son humanité et d'un grand égoïsme. J'espère donc que cette loi soit supprimée par cette majorité ou une autre, et que le mariage reste ce qu'il a toujours été, l'union d'un homme et d'une femme en vue de la fondation d'une famille (livret de famille), que l'on donne aux homos le droit de payer moins d'impôts ne me dérange pas. Aujourd'hui, je vote FN sans scrupule, moi qui votais UMP il y a encore deux ans, car c'est le seul parti qui propose de supprimer cette loi. »

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. Quel score ferait aujourd’hui Villiers à une présidentielle ?
    Ce serait le vrai test pour savoir si ça a vraiment changé … puisque le suivant depuis 1988, il a eu raison sur toute la ligne.
    Pour l’heure, contentons-nous de voir le FN gagner … 20% aux européennes en 5 ans.
    Ajouté à l’abstention, ça fait bcp pour maintenir “cette Europe ou le chaos” car apparemment (60+10) au moins 70% des électeurs français y sont prêts.

  2. Je ne sais pas pourquoi mais mon intuition me dit qu’il y en a un certain nombre, voire un nombre certain, qui vont s’étrangler à la CEF et dans d’autres courroies de transmission islamo-socialistes dites “catholiques”….

  3. Il va en falloir du temps pour changer les cœurs. Tant mieux si LMPT y participe.
    En 2005, les français votent massivement contre la Constitution européenne à 54.68% de non.
    2 ans plus tard, les candidats qui étaient pour le “oui” récoltent près de 80% à la présidentielle de 2007.
    Pourquoi les européistes fédéralistes se décourageraient ? Pourquoi les politiques arrêteraient d’être incohérents ?

  4. Il faut non seulement agir pour l’abrogation de la loi Taubira mais aussi pour démasquer les stupides et nauséabondes abominations proposées à la société par les groupuscules LGBT et leurs marionnettes politiques. Non seulement pour les combattre en France mais aussi étendre la lutte à toute l’Europe puis aux USA qui en ont bien besoin. Une révolution culturelle contre les zombies obsédés sexuels est possible par l’information puis le réveil des peuples.

  5. Surprenant que tous ces merveilleuses personnes lisent Le Monde et correspondent avec ce journal.

  6. C’est bien de s’engager en politique.
    Attention toutefois à ceux qui rejoignent l’UMP. C’est fort honorable de vouloir être à l’intérieur de ce parti pour influencer ses choix. Ca l’est moins de se compromettre avec des gens qui vont à l’encontre totale de la doctrine de l’Eglise et s’essuient les pieds sur les catholiques (ex:Juppé, NKM, Baroin, Raffarin et consorts)
    Idem avec le FN, on aimerait que ce parti arrête de singer les autres en voulant prouver qu’il a son brevet laïc et républicain. L’intégrisme laïc est le pire. En France toutes les religions ne se valent pas: ce sont des croix, des clochers, des monastères et des cathédrales qui se dressent à travers tout le pays. De plus on aurait aimé que Marine LP soit présente en personne à la LMPT.

  7. j’ai hésité à parler à l’Immonde mais ayant résolu de ne plus me taire, j’ai exposé :
    Je garde beaucoup plus qu’un très bon souvenir de ce mouvement, qui, s’il a muté, ne s’est pas effacé : Il a été efficace, puissant et a su se garder du feu de paille auquel il était tentant de succomber. Désormais le feu couve sous les cendres de l’apparente défaite législative. Mais les foyers sont très nombreux et solides.
    Personnellement, je n’avais jamais suivi d’aussi près une campagne municipale et mon soutien actif s’est porté , non sur un parti (qui m’écœure) mais sur une personne qui s’était engagée contre cette loi et dont je vais suivre les actes et décisions d’élu, dans tous les domaines.
    Je me taisais, j’ai repris la parole. Je baissais la tête de lassitude mais désormais je saisis de nombreuses occasions pour manifester mon avis et m’exprimer : dont celle-ci.
    On a aboli l’esclavage : non seulement on abolira la loi Taubira mais nous œuvrerons pour que se dissipe, peu à peu, le mensonge qui entoure de nombreuses chimères politiciennes et/ou médiatiques.
    Ce n’est qu’une question de temps et nous le devons aux générations futures.

  8. S’opposer à une loi injuste, absurde et votée par un sénat à main levée comme un vulgaire amendement n’est pas seulement un droit, c’est un devoir pour tout homme de qui a le souci de la Vérité et qui veut se présenter devant ses enfants puis devant Dieu en disant, tel St Paul, “j’ai combattu le bon combat”

  9. A jean Theis : l’appel à témoignage du Monde a été relayé par le site LMPT

  10. Le (im)Monde découvre qu’il a des lecteurs…
    Et ils en pensent quoi ces chers lecteurs de la manière dont le (im)Monde les traite et leur crache dessus à longueur de colonnes ?

  11. À l’attention de “Jean Theis | 24 avr 2014 18:08:34”
    Vous avez eu un moment d’inattention: notre cher S.B. avait relayé l’appel à témoignage de l’immonde. Ils ont vraisemblablement eu l’information sans être des lecteurs de cette feuille bergéienne.
    Dommage que les assidus de la presse bergéienne soient si suffisants et méprisants (voir commentaires au bas de la page en lien) vis-à-vis de ces témoins lumineux.

  12. Bien !
    Super, ces témoignages !

  13. @ Gerfaut : en 2007, les Français ont été cohérents. Ils ont mis en tête deux personnalités qui semblaient porter un projet vraiment différent pour la France et l’UE.
    Nicolas Sarkozy avait une “feuille de route” limitée et Miss Royal promettait un référendum sur tout nouvel acte européen. (C’est d’ailleurs pourquoi ses électeurs, comme ceux de M. Bayrou du reste, qui avait fait la même promesse référendaire, n’ont pas compris la complicité du PS et du Modem à la ratification du traité de Lisbonne)
    Si l’on doit reprocher quelque chose aux Français, c’est une erreur d’appréciation. Ils ont cru que la forte personnalité de M. Sarkozy (entouré par des personnes qui avaient voté “non”) l’inciterait à plus d’audace sur le plan européen (ils croyaient grosso modo avoir voté pour un candidat qui n’hésiterait pas à faire le chantage de la “chaise vide”) et se sont retrouvés avec un Président imbu de sa personne, sensible aux enjôlements et désireux uniquement de plaire à ses potes européens.
    Les Français n’ont pas donné une majorité constitutionnelle (majorité de Congrès) en pensant sans doute qu’ainsi le PS et le Modem – qui avaient promis un référendum sur un texte européen – obligeraient M. Sarkozy à passer par la voie référendaire…On connait la suite ! M. Bayrou a trahi sciemment ses électeurs et Miss Royal n’a pas su se faire entendre dans un PS où (alors) son compagnon faisait quasiment tout son possible pour la descendre (sous l’influence de Miss T)
    @ Jejomau : si certains s’étranglent, c’est plus surement à l’UMP voire à l’UDI/Modem car ces témoignages montrent la détermination des “manifestants” en la matière, leur engagement politique de plus en plus vif et l’efficacité électorale de leurs idéaux.
    Je pense sincèrement que LMPT – ou chaque citoyen désireux de faire abroger cette loi – devrait demander à ces partis la raison de leur refus d’une abrogation.
    Si elle est juridique, elle est facile à retourner car le Conseil Constitutionnel a entériné le fait qu’on puisse l’abroger par une loi simple. (Inversement, un retour aux affaires du PS permettrait un nouveau revirement)
    Si elle est politique, et bien on saura tous (en tant qu’électeur) a quoi s’en tenir.

  14. “Quel score ferait aujourd’hui Villiers à une présidentielle ?” demande Damien
    3% au mieux…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services