Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Cérémonie au Panthéon : “Moment de dinguerie républicaine”

Ce sont les mots de François Sureau à propos de la cérémonie récente organisée au Panthéon pour y introduire les cercueils de quatre personnalités françaises :

"Il n’est pas toujours besoin de grands drames pour mesurer la dégradation intellectuelle et morale des acteurs de la « scène publique ». Parfois de petits événements bien français y suffisent. On apprend ces jours-ci que le gouvernement a décidé le transfert au Panthéon des cendres de quatre résistants, deux hommes et deux femmes (…) Des quatre cercueils transportés dans ce temple bizarre où voisinent des notaires inconnus, d’authentiques héros, des écrivains aux talents variés, deux seront vides. Les familles de Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle s’étant opposées à l’ouverture des caveaux de famille, leurs deux cercueils seront conduits au Panthéon lestés seulement d’un peu de terre. Il faut s’arrêter sur ce moment de dinguerie républicaine, dont le plus curieux est qu’il n’étonne plus personne (…)"

On pourra toujours pointer du doigt l'idéologie du président Hollande dont le choix n'est pas politiquement innocent comme l'a dénoncé Présent qui qualifie l'évènement de Panthéonnade :

"Quatre figures, deux hommes, deux femmes » qui, tous, à un moment ou à un autre de leur vie, voire leur vie durant, ont agi, volontairement ou involontairement, contre leur patrie. Le discours consternant de révisionnisme et de niaiserie républicaine d’un président obsédé à l’idée de marquer l’Histoire. Sans oublier, bien sûr, l’inévitable couplet sur « ces haines (qui) reviennent » et qu’il faut absolument « conjurer ». Certes, il ne fallait pas attendre de miracle de cette bouffonnerie républicaine. Les noms des « panthéonisés », choisis par Hollande en personne et non par un comité de sages comme il est d’usage, annonçaient à eux seuls la couleur : de Jean Zay, pour qui notre drapeau était « de la race vile des torche-culs » à la porteuse de valises Germaine Tillon, en passant par le franc-maçon Pierre Brossolette et la militante des droits de l’Homme Geneviève de Gaulle-Anthonioz, nul doute que La Patrie, la vraie, ne serait guère à l’honneur ce jour-là (…) « L’amour de leur patrie »… On a beau être habitués aux énormités « hollandaises », on en mourrait presque de rire (…)"

Mais puisqu'on en est à étudier cette "dinguerie" ou "bouffonerie" républicaine, savez-vous que de très nombreux cercueils ou caveaux qui se trouvent au Panthéon sont vides ou presque. Nous sommes donc plus dans un théatre des "valeurs républicaines" que dans un sépulcre :

"En revanche, la dépouille de Jean Zay sera bien dans son cercueil. Quant à Pierre Brossolette, il s'agira des cendres de l'homme incinéré au Père Lachaise (…) Des tombes sans corps, le Panthéon en connaît d’autres. Ainsi, le cercueil de Nicolas de Condorcet – marquis du 18e siècle "panthéonisé" en 1989 – est vide. Sa dépouille n’a jamais été retrouvée (…) Certains cèdent uniquement une partie du corps de leurs proches. Pour Léon Gambetta, ce sera son cœur. D’autres y laissent une dépouille incomplète. Louis Braille, inventeur de l’écriture pour les aveugles, est inhumé sans ses mains, restées dans le caveau familial à Coupvray (…)

En 1964, le ministre de la Culture de Charles de Gaulle, André Malraux, accueille la dépouille imaginaire de Jean Moulin au Panthéon. Mort en 1943 dans un train qui l’emmenait en Allemagne, le résistant a été incinéré. Ce sont ses "cendres présumées" qui, mêlées de sable, gisent au Panthéon, raconte "Le Monde" (…) Le corps d’Albert Camus n’a pas quitté le Vaucluse, à la demande de son fils (…) En 2011, Aimé Césaire entre au Panthéon. Aucune urne, aucune cendre ne sera transférée à Paris. Le poète et homme politique a toujours voulu être enterré en Martinique, son île natale. Une inscription sera alors gravée dans la crypte.

Pas très républicain tout ça…

Partager cet article

13 commentaires

  1. Savez-vous que de très nombreux cercueil ou caveaux qui se trouvent à la basilique royale de saint Denis sont vides ou presque?
    tous ont été profanés en 1793 par ordre de la Convention;
    qui oserait traiter de bouffons les Français, royalistes ou pas, qui se recueillent dans cette nécropole?
    Pour la Panthéonnade 2015, je remercie Hollande pour son choix national et républicain, celui-ci n’efface que faiblement cependant la panthéonisation de Jean Monnet en 1988, une imposture car ce type anti-Français à la solde des USA a voulu détruire la souveraineté de la France.

  2. La canonisation des saints maçons et républicains par la république maçonnique, rien que du très logique.
    Je ne sais pas s’il faut s’émouvoir de ces choses-là. Le faire reviendrait sans doute à s’approprier en partie le Panthéon. A adhérer à son concept même. Qu’est-ce que le Panthéon ? Par qui a-t-il était fait et pourquoi (je ne parle évidemment pas du bâtiment dans son projet initial d’église)?
    Je ne dirai qu’une chose: circulez, il n’y a rien à voir. On n’a que faire de ces simagrées simiesques.

  3. Quelqu’un peut-il m’expliquer quels sont les faits de résistance de Jean Zay ?

  4. Chez Ardisson le dernier sketch de Gaspard Proust sur la cérémonie au Panthéon remet un peu les pendules à l’heure.

  5. La République étant, paraît-il, le bien de tous, des millions de Français devraient demander à être panthéonisés. Cela aurait d’ailleurs pour avantage d’éviter à Hollande de passer son temps à l’étranger pour se peaufiner une stature internationale en vue de 2017 puisqu’il passerait ses journées à discourir sur les morts…

  6. C’est dès son premier jour d’1/5ème de président que François Hollande a commencé ses pitreries en faisant l’éloge d’un raciste et fieffé menteur comme les francs-maçons adorent : Jules Ferry !
    On se souviendra de ce qu’il avait proclamé à l’Assemblée en 1885 “Il y a pour les races supérieures un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.”
    Et de ce qu’il a essayé de faire croire : que ce n’était pas Charlemagne qui avait inventé l’école mais lui !
    https://www.youtube.com/watch?v=Rkx3dTwqEtk
    Quand on est de si mauvaise foi, ne doit-on pas rendre son tablier (cache sexe) ? N’est-ce pas la règle dans les loges ?

  7. Que la plupart des cercueils soient vides ou non, tombés ou cénotaphes, je m en moque. En revanche, il serait bon et juste que le “Panthéon” athée disparaisse pour laisser la place à l Eglise ste Genieve , puisque telle était la destination initiale de ce monument. Eglise jamais consacrée mais il n est jamais trop tard pour exaucer le vœu de Louis XVI!

  8. Mettre les quatre dans le même sac, en particulier Geneviève de Gaulle, est abusif, tout de même.

  9. On pourra mettre un jour Hollande au Panthéon avec cette épitaphe : Ci-gît Sa Nullitude au milieu du Néant.

  10. Contre les forces du Mauvais qui s’acharnent de nos jours sur notre cher vieux pays, et en considérant que le Panthéon a été construit pour servir d’église, je propose ceci : organiser discrètement mais régulièrement à l’intérieur des venues de “veilleurs”, ou mieux, faire dire et assister à une messe : il faut alors un prêtre qui en veut et une assistance prête à le défendre ! N’ayons pas peur d’utiliser notre cervelle et notre cœur pour la plus grande gloire de Dieu ! Rien que pour faire la nique à Voltaire…

  11. Dans le droit fil de la fête de l’Etre Suprême…
    ceci etant les concessions perpetuelles se font rares…

  12. Cette cérémonie a été une singerie sauvée par l’admirable discours de F Hollande, dont la hauteur de vue, la prescience, l’imagination et la qualité du français ont été remarquées par les plus hautes autorités mondiales et universelles.
    Les pigeons, les mouettes et la pluie ont été à tel point subjugués qu’ils en ont oubliés de déféquer sur le président. C’est un signe qui ne trompe pas.
    Sans le Panthéon, que serait la république, je vous le demande ma bonne dame !

  13. J’en conclus que si ces personnes qui ont agit volontairement ou non contre leur patrie sont maintenant honorés par la république, on peut donc espérer qu’un jour ceux qui s’y opposent aujourd’hui pour défendre les plus faibles ( suivez mon regard ! 😉 ) seront reconnus à leur juste valeur !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services