Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Censure d’une étude sur la sécurité d’un quartier de Marseille

En octobre dernier, la préfecture de police a commandé un rapport à un policier retraité sur l'efficacité de l'"approche globale", développée dans les ZSP et son impact sur la population. L'apporche globale est un concept sécuritaire censé nettoyer les 39 cités marseillaises du trafic de stupéfiants.

Le 20 décembre, le chercheur remettait ses conclusions de 53 pages au préfet et l'Observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux (ORDCS) les mettait en ligne sur son site internet. Le préfet a exigé qu'il soit immédiatement retiré. Ce rapport ne serait pas assez objectif… L'auteur a juste constaté sur le terrain que le trafic s'adaptait parfaitement aux diverses opérations de police.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Si l’on luttait vraiment contre les trafics de stupéfiants, les banlieues exploseraient, il y aurait de graves représailles, des attentats, ce serait une sorte de guerre civile; derrière il y a des cartels, des mafias et des islamistes. Aucun gouvernement ne veut s’y attaquer, la France est minée et colonisée.

  2. Le bilan statistique de Manuel le gazeur étant catastrophique il était donc “normal” qu’on le nomme premier ministre .

  3. Un policier m’a déclaré que l’absence d’action des forces de l’ordre dans les banlieues était simplement la nécessité de laisser un matelas social souterrain pour éviter un embrasement des banlieues.
    En clair, le trafic de drogue c’est la sécurité sociale des zones sensibles.
    Avec ce type de raisonnement, notre pays n’est pas prêt de s’en sortir.
    ce policier d’ailleurs était indigné des ordres donnés par ses chefs.
    Il y a de quoi.
    Comme quoi, il reste encore de très rares consciences dans cette corporation vérolée jusqu’à la moëlle.

  4. L’article en lien ne semble plus accessible; autre article, assez détaillé, sur ce même sujet:
    http://www.laprovence.com/article/actualites/2826553/marseille-securite-le-rapport-censure.html

  5. La cité Frais Vallon est quasi-interdite aux non habitants.
    Un “extérieur à la cité” y arrivant, se voit demander chez qui il va et pourquoi …
    Même des artisans venant travailler chez des habitants se voient parfois interdire l’accès par ces “veilleurs” … Ils n’ont alors plus qu’à retourner chez eux.
    C’est à Marseille, en France, et cela fait des décennies que ça dure.
    Un marseillais.

  6. La police ne cherche pas à assurer la sécurité, pas plus qu’elle ne cherche à stopper la délinquance ou la criminalité.
    Elle fait de l’esbroufe, des rondes, pond des rapports, remplie des formulaires et traque les automobilistes pour s’occuper et donner l’impression qu’elle agit.

  7. Remy nous dit que cela fait des décennies que ça dure.
    On voit donc que les Français s’accommodent très bien de la situation et n’ont jamais essayé d’y échapper.
    Alors on continue sur la lancée, jusqu’au moment où nous aurons été tous expulsés de notre pays.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]