Cela sent la période électorale

Le Premier ministre a remis l'insécurité au premier rang de ses préoccupations. Simultanément, près de 350 gendarmes ont été mobilisés toute la nuit, avec des maîtres-chiens, un hélicoptère avec caméra thermique, pour effectuer des contrôles mobiles dans 28 secteurs de la grande couronne en Ile-de-France depuis le sud de l'Essonne et des Yvelines jusqu'au nord de la Seine-et-Marne et du Val-d'Oise. Xavier Darcos, ministre de l'Éducation, soumet aujourd'hui à l'Élysée ses pistes d'action pour lutter contre l'intrusion d'armes dans les établissements scolaires.

4 réflexions au sujet de « Cela sent la période électorale »

  1. PK

    Allez, c’est (re)parti : nos braves Français vont massivement voter pour l’UMPS, soulagés que l’on s’occupe de leurs problèmes…
    Et les plus téméraires vont voter MPF, en étant persuadés d’agir en accord avec leurs convictions.
    Décidément, le système est bien verrouillé.

  2. mme

    C’est curieux cette manie de vouloir toujours parler “sécurité” à l’approche des élections.
    On peut aussi remarquer que l’on nous parle de ce qui se passe en France alors que les élections sont européennes, façon de noyer le poisson sans doute.
    Ne serait il pas plus intelligent de nous expliquer comment fonctionne leur “sublime machin” afin que les electeurs se concertent et tentent de s’y retrouver dans le “qui fait quoi” et à quoi ça sert ?

Laisser un commentaire