Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Cela ressemble à des assauts coordonnés contre la clause de conscience

Cela ressemble à des assauts coordonnés contre la clause de conscience

L’association Médicale Mondiale (AMM) vient d’adopter un nouveau document sur l’IMG ou « avortement thérapeutique » lors de son assemblée générale à Reykjavik en octobre 2018. Cette prise de position vient amender la Déclaration d’Oslo d’août 1970 et constitue « une véritable régression dans le respect des droits des médecins et des enfants à naître ». En effet toute référence à l’ « enfant à naître » a été supprimée, on n’y parle plus de la santé ou de la vie de l’enfant mais seulement de celles de sa mère. Le devoir des médecins de « maintenir le plus grand respect pour la vie humaine dès la conception » a aussi disparu.

Si le droit à l’objection de conscience des médecins demeure, celui-ci est considérablement restreint puisqu’il est désormais assorti d’une obligation de renvoi vers un « collègue qualifié » et de collaboration avec les institutions dans le but de garantir un accès sans faille à l’IMG pour toutes les femmes.

Grégor Puppinck s’alarme de cette régression du droit des médecins et des enfants, expliquant que si le droit à la clause de conscience est encore maintenu, le texte demeure très ambigu et risque d’être utilisé quand même contre les médecins objecteurs. Par exemple le texte oblige les médecins à pratiquer une IMG en cas de « risque pour la vie ou la santé de la mère » sans plus de précision.

« Le problème que pose ce texte est que la définition que l’on donne de la santé est très large. Nous aurions voulu qu’ils précisent : santé physique. Désormais, un problème de santé mentale peut être considéré comme une condition suffisamment grave pour obliger un médecin à pratiquer un avortement. Cette ambiguïté est inquiétante, car la définition floue que l’on donne aujourd’hui de la santé permet, en soi, d’élargir le champ de l’obligation à pratiquer un avortement ».

L’objection de conscience est « la première et la dernière des libertés. La première en termes d’importance et la dernière par ordre de résistance. Si on perd la liberté de conscience on perd toutes les autres. » rappelle Grégor Puppinck, et la supprimer « serait une atteinte très grave à la conscience des personnes et une mesure à caractère dictatorial ».

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Pourquoi s’en étonner ? Cette volonté de nier la conscience individuelle est tout à fait cohérente avec le plan d’affaiblissement de l’individu face aux états ou aux instituions de pouvoir. Il faut des masses dociles.

  2. Reste à prouver qu’il existerait des cas ou la santé de la mère serait mise en danger par son enfant !
    Et si ce cas existait, on peut être certain que dans ce cas la mère ne serait pas en état de subir une interruption de grossesse.
    Il y a le blabla théorique et il y a la réalité médicale.

  3. Vouloir interdire la liberté de conscience au nom de la liberté, de la démocratie et des droits de l’Homme… Le mur (ou le fond) se rapproche !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services